Catégorie

Nouvelles Hebdomadaires

1 Radiateurs
Comment plier un four suédois avec une cuisinière
2 Les chaudières
Choisir une pompe de circulation pour chauffer Grundfos à la maison
3 Des pompes
Est-il possible d'utiliser de l'antigel pour le système de chauffage domestique
4 Des pompes
Système de chauffage d'une maison privée de 2 étages avec leurs propres mains
Principal / Radiateurs

Chaudières à pyrolyse - acheter ou non


La chaudière à pyrolyse présente des inconvénients et des caractéristiques que les consommateurs devraient connaître avant de choisir en faveur de l'un ou l'autre équipement générant de la chaleur. Des spécialistes chevronnés énumèrent volontiers les lacunes en premier lieu...

Qui et comment fabrique des chaudières à pyrolyse

Un fait intéressant est que d'éminents fabricants d'équipements de chauffage, les chaudières à pyrolyse ne produisent pas du tout ou ne disposent que d'une seule ligne d'échantillonnage, plutôt expérimentale, pour rendre hommage à la mode.

Dans les catalogues, lors d'expositions, des entreprises réputées ne présentent aucun produit en forme de tonneau avec une charge de bois de chauffage importante, expliquant qu'elles ne trouvent aucun avantage à cette idée.

Les soi-disant chaudières à pyrolyse (gros appareils consommateurs de métal avec postcombustion des gaz, équipées d'un ventilateur et d'une grande chambre pour le bois de chauffage brûlant) sont fabriquées par ceux qui recherchent l'humeur momentanée des consommateurs - des petites entreprises jusqu'aux garages.

Nous allons comprendre - combien coûte cette situation?

Qu'entend-on par pyrolyse?

La pyrolyse - la génération de gaz inflammable et sa combustion ultérieure - se produit plus ou moins dans toutes les chaudières à combustibles solides. Le même processus se produit dans un four conventionnel - lors de la combustion de bois ou de charbon, dans un endroit où il n'y a pas assez d'oxygène, du monoxyde de carbone apparaît, puis il trouve l'oxygène manquant et brûle, générant de la chaleur, transformant un poison en dioxyde de carbone ordinaire - CO2.

À titre expérimental dans les années 50, un système d’équipement de chaudière a été mis au point. Dans un premier temps, le combustible couvait avec un manque d’oxygène, puis le CO obtenu était brûlé dans la chambre secondaire. Mais les idées n'ont pas été mises en œuvre, car elles ne présentent aucun avantage avec des lacunes importantes et sont coûteuses.

Maintenant, dans les publicités, ils appellent le monoxyde de carbone toxique CO - «gaz de bois».

Schéma, caractéristiques du travail

Pour la deuxième fois dans les années 2000, lorsque le producteur moyen disposait d'une capacité de production et de matériaux suffisants, la production commençait au niveau des ménages. La publicité mensongère du consommateur a suscité de l'intérêt, il y a eu des ventes et des bénéfices

Le schéma de la chaudière à pyrolyse est simple: dans la grande chambre, la pose du bois de chauffage commence par s'allumer, puis le système automatique bloque l'air et, si cela ne suffit pas, le bois brûle longtemps.
Le monoxyde de carbone émis et une grande quantité de particules de cendres - du carbone C pur est mélangé à de l'air chauffé dans la chambre secondaire, où il brûle.

Dans ce brûleur, une flamme toujours rougeâtre est le signe direct d'une réaction au carbone.

Caractéristique de conception

Une particularité de la conception de la «chaudière à pyrolyse» est la présence d'un ventilateur de 50–100 W avec une capacité d'alimentation en air forcé. De plus, il y a un mouvement d'air dans la chambre primaire entre le bois, en raison de la turbulence (créant un vide) à l'emplacement de la buse d'alimentation.

Disponibilité des capteurs et de l’automatisation des commandes, qui fournit les modes de fonctionnement.
Grande taille, pièces métalliques supplémentaires, appareils photo.

La principale différence structurelle réside dans la forte charge de bois de chauffage et la présence autour de ceux-ci de tous les "kits de carrosserie" issus de l'automatisation, des injecteurs et des chambres de combustion.

Prix ​​de la chaudière à pyrolyse

Mais pour le consommateur, la chaudière à pyrolyse se distingue principalement par son prix élevé.
Il est nécessaire de comparer la même puissance et la même classe de produit. Il s'avère que le prix de la chaudière à pyrolyse sera plus que le produit d'un modèle classique à 2 ou 3 fois.

Dans les fabricants "hors garage", un produit appelé "pyrolyse", de puissance ordinaire, coûtera 150 000 roubles. Une "chaudière classique" - 50 mille p.
Pour les moins célèbres, la différence de prix est de 2 fois - environ 75 000 roubles. et 35 mille p.

De quoi avez-vous besoin pour payer plus de 50 à 100 000 roubles? Quel est l'avantage? Combien de temps et comment ce montant rapportera-t-il...

Ces spécifications

Les fabricants plus ou moins sérieux essaient de ne pas donner les vraies caractéristiques techniques des chaudières à pyrolyse. Sinon, tout le monde verra qu'il n'y a rien de spécial là-bas. Ils sont remplacés par des exclamations publicitaires, des slogans ou la soumission de fausses caractéristiques par des sources secondaires, sans engager la responsabilité.

Si vous trouvez les données de passeport d'une chaudière à pyrolyse d'un fabricant renommé, par exemple Buderus, alors tout à coup, il s'avère que l'efficacité n'est que de 87%.
Et la chaudière habituelle - 80%
Où sont les fabuleuses "montagnes dorées" de bois sauvé?

Comment économique une chaudière à pyrolyse

Nous calculons pour la puissance moyenne d'une maison moyenne, les économies réalisées par la chaudière à pyrolyse. Par exemple, nous allons brûler dans le dispositif habituel pendant une saison de bois de chauffage de 7 mois pour 20 000 roubles. Dans ce cas, la pyrolyse permettra d'économiser environ 1 800 roubles, soit une consommation de bois de chauffage de 18 200 000 roubles.

Mais un ventilateur d’une capacité de 80 W., ayant travaillé pendant 7 mois à un prix de 1 kW d’électricité pour environ 5 roubles, mange plus de 1 500 roubles. Total - pas plus de 200 roubles par an. C'est à dire 50 mille roubles dépensés ne rapporteront jamais.

Même si, d’une manière ou d’une autre, les économies réalisées sont de 1 000 roubles (efficacité miracle de plus de 92%), 50 ans ne sont toujours pas une période sérieuse de retour sur investissement. Le plus gros maximum - le coût supplémentaire de l'équipement de la chaudière devrait porter ses fruits dans 10 ans. Sinon ce n'est pas rentable. Il n'y a pas de tels indicateurs et à proximité.
Ce qui attire une chaudière à pyrolyse à ce prix, c'est une grosse charge!

Inconvénients de la chaudière à pyrolyse

Il est possible de mettre le feu à beaucoup de bois de chauffage, après quoi ils brûlent progressivement pendant 12 heures ou plus. Il est nécessaire d’approcher l’appareil une ou deux fois par jour. C'est ce que le consommateur aime le plus.

Mais en retour, un utilisateur dans une maison privée a de gros inconvénients:

  • Vous ne pouvez pas noyer avec du bois brut, la chaudière ne fonctionne tout simplement pas. La chaleur dégagée par le bois brut est deux fois moins élevée - l’énergie utilisée pour l’évaporation de l’eau ne se consume pas.
  • Il est déconseillé d'utiliser du bois qui donne de la résine, du pin, de l'épinette, du bouleau, avec des dépôts qui polluent fortement le tonneau, les chambres, les jets, alors il est difficile de tout nettoyer. Et quoi se noyer?
  • Il n’est pas rare qu’il y ait un dépassement de bois de chauffage pendant la saison morte, lorsque vous devez l’inonder légèrement lors d’une nuit froide... En fait, l’efficacité accrue est presque complètement nivelée.
  • La cendre, qui reste nécessairement du bois de chauffage, est transportée par le ruisseau dans la cheminée. La cheminée est polluée, les cendres se déposent au hasard, polluant tout autour.
  • Une panne, un fonctionnement incorrect, un équipement automatique non configuré est menacé par une émission en masse de CO, un important dépassement du bois de chauffage - le monoxyde de carbone et les particules de bois ne brûlent pas complètement.
  • Grand prix, dépense déraisonnable d'argent.

Que choisir - quels avantages la chaudière classique

Une chaudière au gaz naturel conventionnelle se distingue par le fait qu’elle peut immédiatement fonctionner avec une alimentation en oxygène maximale sans se rompre, toujours avec n’importe quel bois de chauffage. Une telle fiabilité ne peut manquer d'attirer. En même temps, les cendres restent là où elles sont supposées se trouver - dans le pot à cendres et non sur la tête des gens - le contenu en cendres est une caractéristique physique du bois qui ne peut pas brûler complètement.

Mais il peut également remplir les fonctions de pyrolyse - la chaîne du thermostat réglé contrôle le registre d’air des modèles modernes, la chaudière passe en mode combustion lente avec l’alimentation en air secondaire.
En même temps, le prix parmi les équipements de chauffage est le plus démocratique.

Pour réduire le nombre d'approches de la chaudière classique à 1 - 2 par jour, il existe plusieurs méthodes pour augmenter l'accumulation de chaleur. Le plus efficace est l’introduction du stockage de chaleur ou la construction de structures massives à forte intensité thermique. Dans ce cas, l’appareil lui-même, il est souhaitable d’appliquer un peu plus puissant - avec un retour d’accumulation plus élevé pour un four.

Chaudières à pyrolyse à combustion lente: le pour et le contre, le principe d'action

Malgré l’émergence de nouvelles méthodes de chauffage, les résidents d’Europe occidentale, des États-Unis et de la CEI, en particulier ceux qui ne sont pas disponibles pour une raison ou une autre, le gaz naturel, continuent de chauffer leur maison avec le combustible le plus abordable: charbon, tourbe ou bois de chauffage. Il est vrai que les chaudières traditionnelles et les chaudières à pyrolyse ont remplacé les foyers modernes, efficaces et équipés de systèmes de contrôle automatique. Ils fonctionnent avec un combustible solide abordable, qui brûle presque sans résidus, offre une puissance et une efficacité élevées, une ou deux charges pouvant durer jusqu'à 24 heures et une perte de chaleur minimale.

Le contenu

Le principe de fonctionnement, l'appareil chaudière à pyrolyse ↑

Les chaudières à pyrolyse génératrices de gaz à combustion longue sont des laboratoires à domicile qui extraient le gaz du bois, qui est ensuite utilisé pour le chauffage. La pyrolyse en tant que processus exothermique physico-chimique a longtemps été utilisée dans diverses industries. Son essence consiste en la décomposition de composés organiques complexes (huile, charbon, bois) dans des conditions de températures élevées et d'un accès limité à l'oxygène pour des substances simples - solides, liquides et gazeux.

Ainsi, la chaudière à pyrolyse est un appareil de chauffage à deux chambres dans la chambre supérieure duquel se produit, à une température de 200 à 800 ° C, une réaction exothermique de pyrolyse du bois, qui se désintègre en fractions: charbon de bois et gaz de pyrolyse, principalement du CO Quantités de CO2. Un mélange de gaz de pyrolyse et d'air est introduit dans la chambre de combustion inférieure et, brûlant à une température de 1100-1200 ° C, produit une très grande quantité de chaleur, qui est utilisée pour le chauffage.

En conséquence, les chaudières à combustibles solides à pyrolyse pour la production de chaleur ne brûlent pas du bois mais du gaz, offrant un rendement élevé de 85 à 90%. La combustion du gaz, comme on le sait, est plus facile à contrôler, ce qui vous permet d’automatiser le processus de contrôle du système de chauffage.

[include id = "1" title = "Annonce dans le texte"]

Structurellement, le four de la chaudière à pyrolyse est constitué de deux chambres séparées séparées par une grille. Dans la chambre de charge de gazéification supérieure, à une température élevée et un manque d'oxygène, se dissolvent lentement et le carburant est pyrolysé. L’évacuation de la chaleur de la chambre supérieure est empêchée par la présence de carburant sur la grille, à travers laquelle un faible courant d’air primaire passe de haut en bas.

La génération de gaz libérée au cours du processus, en même temps que le courant d’air secondaire, pénètre dans la chambre de combustion inférieure, dont la partie inférieure est une buse en céramique résistant à la chaleur - la chamotte. Les fours de ce type de chaudière sont caractérisés par une résistance aérodynamique accrue et utilisent donc une traction forcée, réalisée non par un ventilateur, mais par un extracteur de fumée.

La durée de fonctionnement des chaudières génératrices de gaz à une charge dépend de la température extérieure et intérieure, de la qualité de l'isolation de la maison, du type de combustible et de son humidité ainsi que de la conception appropriée du système de chauffage. Cependant, leur fonctionnement est bien plus efficace que celui des analogues à combustible solide traditionnels.

Carburant pour chaudière à pyrolyse ↑

En pratique, les chaudières à pyrolyse pour combustibles solides peuvent fonctionner efficacement avec tout type de combustible solide, qu'il s'agisse de bois, de tourbe, de lignite ou de charbon noir. Bien sûr, la durée de combustion complète de chaque type de carburant et cela ressemble à ceci:

  • bois tendre - la durée de combustion ne dépasse pas 5 heures;
  • bois massif - le temps de combustion est d'environ 6 heures;
  • le lignite brûle en 8 heures environ;
  • charbon noir brûle jusqu'à 10 heures.

À cet égard, il est intéressant de noter que l’avis des utilisateurs, qui reflète de manière éloquente leurs critiques: les chaudières à pyrolyse sont les plus efficaces lorsqu’on travaille sur du bois sec. Il s’agit de bois de chauffage sec d’une longueur de 45 à 65 cm, dont l’humidité relative ne dépasse pas 20%, non seulement fournit la puissance maximale de la chaudière, mais prolonge également sa durée de vie.

Bien entendu, en l’absence de bois de haute qualité pour la génération de gaz dans la chaudière, tout combustible fossile à haut rendement en fractions volatiles sera approprié, à condition que le fabricant de la chaudière le permette:

  • déchets de bois;
  • pastilles et briquettes de combustible;
  • certains types de tourbe;
  • déchets cellulosiques de l'industrie alimentaire;
  • charbon

Important: le générateur de gaz de pyrolyse brûle avec une flamme presque blanche, pratiquement sans émission de sous-produits de combustion, à condition que les coûts de l'air primaire et secondaire soient corrects et que l'humidité du combustible ne dépasse pas 20-30%.

Si l'humidité du combustible est supérieure à celle autorisée, le processus de combustion s'accompagnera d'une grande quantité de vapeur d'eau, entraînant une formation de suie, de goudron, une diminution de la valeur calorifique du gaz de pyrolyse et même une atténuation de la chaudière.

Caractéristiques démarrer et travailler ↑

Lors du lancement d'une chaudière à pyrolyse à combustible solide, il convient de prendre en compte les caractéristiques qui la distinguent des chaudières à combustible solide traditionnelles. Tout le monde comprend que le fonctionnement de l'unité en mode générateur de gaz est dû à deux chambres équipées de régulateurs de porte spéciaux - des vannes, mais tous ne se rappellent pas que, contrairement aux chaudières traditionnelles, la trémie de chargement de la chaudière à pyrolyse doit être préchauffée.

Dès que la température à l'intérieur, en fonction du type de combustible, atteint l'optimum de 500 à 800 ° C, vous pouvez commencer à charger du combustible solide et ensuite seulement amener la porte en mode de pyrolyse et démarrer l'extinction.

Avec une telle séquence d'actions au démarrage, on obtient une combustion lente du carburant sans oxygène, une émission et une combustion efficaces du gaz de pyrolyse avec du blanc pur et une température confortable et constante dans une pièce chauffée pendant la journée.

Comment choisir une chaudière à pyrolyse ↑

Pour acheter des chaudières à pyrolyse, sans nuire à l'efficacité de leur travail, ceux qui ont la possibilité d'acheter du bois de chauffage sec peuvent les sécher en toute sécurité ou au moins les faire sécher en cas d'humidité excessive.

[include id = "2" title = "Annonce dans le texte"]

En l’absence de confiance dans une telle possibilité, vous pouvez choisir une chaudière de chauffage de haute technologie moderne, dans la chambre de combustion, qui combine 80% de la combustion hautement efficace par pyrolyse et 20% de la combustion traditionnelle. Les chaudières combinées modernes fournissent une combustion de haute qualité non seulement du bois de chauffage, mais également des déchets de bois, de la tourbe, du charbon ou de tout mélange de ceux-ci présentant un taux d'humidité allant jusqu'à 50%.

Toutes choses égales par ailleurs, il est recommandé de choisir une chaudière dont le volume de la chambre de chargement peut accueillir du bois de chauffage jusqu’à 65 cm de long.Les deux chambres doivent également être recouvertes de béton céramique de haute qualité: elles fournissent la température optimale à l’intérieur de l’appareil, une combustion du combustible de haute qualité et protègent les parois du bâtiment. Une bonne chaudière doit assurer la durée de combustion du combustible jusqu’à 10 heures et servir au moins 20 ans.

Liste des avantages et inconvénients ↑

En conclusion, nous présentons les "avantages" indéniables des appareils de chauffage à générateur de gaz et les "inconvénients" pour lesquels la chaudière à pyrolyse n'est pas encore disponible - avis des utilisateurs.

  1. Facile à entretenir et en l'absence d'approvisionnement en gaz reste la meilleure option pour le chauffage.
  2. Facilité de chargement: une fois toutes les 10-15 heures, soit 2 fois moins que les chaudières traditionnelles à combustible solide.
  3. Très respectueux de l'environnement: le combustible brûle presque complètement, les gaz de combustion ne contiennent presque pas de produits de combustion toxiques, et dans le processus du générateur de gaz, la concentration de CO23 fois moins que le chiffre correspondant d'une chaudière à combustible solide conventionnelle.
  4. Une petite quantité de cendres dans le four et à l'intérieur de la cheminée après l'achèvement des travaux facilite le nettoyage et le ravitaillement ultérieur du générateur de gaz.
  5. Très haut taux de chauffage du liquide de refroidissement, d'eau ou d'air, à une température confortable de 60 ° C.
  1. Le coût élevé des chaudières à gaz: 1,5 fois plus cher que les analogues à combustibles solides traditionnels.
  2. Tous les modèles de réchauffeurs à pyrolyse sont des unités à circuit unique qui ne chauffent pas l’eau à usage domestique.
  3. Trop de carburant: ne travaillez pas avec un carburant très humide.
  4. Impossible de travailler en mode entièrement automatique: vous devez charger le carburant manuellement.

Vidéo sur les règles de fonctionnement des systèmes de pyrolyse ↑

Néanmoins, les avantages en termes de respect de l'environnement, d'efficacité et de rentabilité obtenus grâce à une combustion complète du combustible et à de faibles pertes de chaleur compensent totalement les défauts des chaudières génératrices de gaz de pyrolyse et de la gamme de leurs admirateurs.

Chaudières à pyrolyse à combustible solide et leurs caractéristiques

Ici, vous apprendrez:

Le chauffage des maisons équipées de chaudières à combustibles solides est un phénomène assez courant dans les petites agglomérations, où il n’ya toujours pas de gaz. Les briquettes de bois de chauffage ou de combustible les plus courantes sont utilisées comme combustible dans la plupart des cas.

L'inconvénient de ces chaudières est qu'elles sont obligées d'adopter diverses approches pour lancer de nouvelles quantités de combustible. Les chaudières à pyrolyse de longue durée sont privées non seulement de cet inconvénient, mais aussi de quelques autres - parlons de cela dans le cadre de notre examen.

Caractéristiques des chaudières à pyrolyse

Les chaudières à bois de chauffage traditionnelles sont gênantes car elles nécessitent une surveillance constante. Autrement dit, toutes les 2-3 heures, ils doivent enfermer de plus en plus de nouvelles quantités de carburant, sinon les tuyaux dans la maison deviendront froids. La nuit est particulièrement difficile lorsque, au lieu de dormir dans un sommeil calme, les ménages ont mal à la tête sous forme de chauffage ou de refroidissement. D'une part, dormir dans la fraîcheur est bon pour la santé. Par contre, se lever le matin en bavardant désespérément avec les dents n’est pas très agréable.

Les chaudières domestiques classiques présentent un autre inconvénient important: leur faible rendement. Le carburant en eux brûle très rapidement, la plus grande partie de la chaleur disparaît dans l'atmosphère. Avec elle, les produits de combustion contenant des gaz combustibles s'envolent dans les airs. Ils peuvent être utilisés pour obtenir des quantités supplémentaires de chaleur - cela se produit dans les chaudières à pyrolyse à combustion à long terme.

Comme vous l'avez déjà compris, les chaudières à pyrolyse à combustibles solides ne présentent pas les deux inconvénients ci-dessus. Ils sont dotés de chambres de combustion spacieuses, brûlant du combustible solide d’une manière quelque peu différente. Voici leurs principales caractéristiques:

Le principe de fonctionnement d'une chaudière à pyrolyse à combustible solide est très simple. Laissez cette image ne pas couvrir toutes les nuances, mais elle transmet l'essence de la technologie dans son intégralité.

  • Grand volume de la chambre de combustion - jusqu'à plusieurs dizaines de litres. De ce fait, la fréquence des approches pour la mise en favori de carburant est réduite plusieurs fois;
  • Le principe de la pyrolyse de la combustion - permet d’obtenir beaucoup plus d’énergie thermique à partir de la même quantité de bois;
  • De très grandes tailles - en fait, il y a deux chambres de combustion. Dans un cas, le bois de chauffage brûle lentement et dans le second, les produits de combustion libérés par le bois sont brûlés;
  • Basse température de combustion - réduit la charge thermique sur le métal.

Les chaudières à pyrolyse de longue durée sont arrangées un peu plus compliquées que leurs homologues traditionnelles, mais elles permettent des économies de combustible significatives.

Principe de fonctionnement

Nous allons maintenant essayer de comprendre le fonctionnement de la marmite à pyrolyse de longue durée et son fonctionnement. Le principe de fonctionnement est très simple et complexe à la fois. La pyrolyse est décrite dans le cours de physique à l'école: lorsqu'il est exposé au chauffage dans un espace clos, le bois émet des gaz combustibles qui peuvent s'enflammer et se réchauffer. En fait, il n'y a pas de combustion directe du bois dans une telle expérience.

Dans les chaudières à pyrolyse à longue combustion, le bois de chauffage brûle toujours, mais avec une alimentation en air limitée. On peut dire que c'est une corruption lente. Après avoir enflammé, l'arbre commence à émettre des gaz inflammables qui brûlent dans la post-combustion. Total, nous avons deux sources de chaleur - il brûle du bois et du gaz de bois. L'effet d'une telle combustion en phase se traduit par des économies de carburant pouvant atteindre 40%.

Le gaz de bois dans les chaudières à pyrolyse de combustion à long terme est formé à la suite d'une lente combustion du combustible. En même temps, l’appareil chauffe l’air qui, avec le gaz de bois, est introduit dans la chambre de post-combustion. Là, le mélange s'enflamme et brûle pour former une grande quantité de chaleur. Dans le même temps, la quantité d'émissions nocives par rapport aux chaudières traditionnelles est extrêmement faible.

Ainsi, la chaudière à pyrolyse représente une économie de carburant directe, car une plus grande quantité de chaleur peut être extraite de la même portion de bois de chauffage. Au lieu de 10 mètres cubes de bois de chauffage pour une période hivernale, seuls 6 à 7 mètres cubes peuvent être utilisés. Dans ce cas, les utilisateurs n'auront pas besoin, toutes les 2-3 heures, de placer dans le four insatiable toutes les nouvelles portions de bois de chauffage.

Chaudières à pyrolyse à combustion longue disponibles en plusieurs versions:

Malgré le faible taux de combustion du combustible, les gaz de poryl libérés sont capables d’induire une flamme à une couleur blanc-jaune aussi brillante.

  • Non volatiles - ils fonctionnent sur un terrain naturel et sont contrôlés mécaniquement;
  • Volatile - La pyrolyse se produit ici en utilisant une traction forcée. Cela augmente l'efficacité de la combustion.
  • Avec un emplacement différent de la post-combustion - elle peut être située au-dessus ou au-dessous de la chambre de combustion. Également en vente, des modifications sont apportées avec un agencement cohérent des caméras.

Il y a beaucoup de modifications, mais en général l'appareil et le principe de fonctionnement sont presque les mêmes.

La combustion longue dans les chaudières à pyrolyse est fournie par deux facteurs à la fois. Le premier facteur est le faible taux de combustion / combustion lente du bois. Le deuxième facteur est le volume important de la chambre de combustion. Par exemple, des chaudières à pyrolyse d'une capacité de 50 litres et plus sont disponibles à la vente. Sans surprise, la fréquence d'approches pour la charge de carburant est réduite à 1-2 fois par jour.

Forces et faiblesses

Les chaudières à pyrolyse présentent de nombreux avantages par rapport à leurs homologues classiques. Mais ils ont des inconvénients. Discutons de tous leurs avantages et inconvénients:

  • Rentabilité - elle varie de 10 à 40%, selon le modèle, l'intensité de la combustion et la température de l'air en dehors de la fenêtre;
  • Longue combustion - il est possible de ne mettre de l'essence que 1 à 2 fois par jour. Par exemple, le matin et le soir. À tout moment de la journée, la maison sera chaude;
  • Pureté écologique - le bois de chauffage brûle presque complètement, avec une libération minimale de produits de combustion;
  • Extraction presque complète de la chaleur dans le système de chauffage - la température des gaz d'échappement est inférieure à celle des chaudières traditionnelles;
  • Dans les chaudières à pyrolyse à combustion longue, divers mécanismes de contrôle de la puissance sont souvent mis en œuvre - ils fonctionnent en ajustant l'intensité du combustible brûlant et en fournissant du gaz à la chambre de postcombustion.

Il y a des inconvénients:

En raison des dimensions impressionnantes pour l'installation de la chaudière, il faudra trouver beaucoup d'espace libre. Sous-sol et grenier - les options les plus prometteuses.

  • Coût élevé - les avis des utilisateurs indiquent que les chaudières à pyrolyse de longue durée sont très pratiques, économiques et pratiques. Mais le coût initial de leur achat est extrêmement élevé (le plus juste pour les modèles puissants dépendant de l’énergie);
  • Volatilité - ces unités sont plus efficaces, mais nécessitent une connexion au secteur (la consommation totale d'électricité est faible, mais en son absence, le travail sera difficile voire impossible)
  • Grandes dimensions - Les chaudières à pyrolyse à longue combustion sont nettement plus grandes que n’importe quel autre assemblage de combustible solide.

Les inconvénients ne sont pas les plus graves, certains peuvent être négligés. Mais le coût élevé devra être compensé.

Carburant utilisé

Nous avons déjà dit que les chaudières à pyrolyse à longue combustion fonctionnent au bois. C'est un type de carburant assez commun et peu coûteux. Dans certains cas, le bois de chauffage peut être obtenu entièrement gratuitement. Mais ces chaudières peuvent fonctionner avec de nombreux autres types de combustibles solides. Par exemple, dans certains magasins, nous pouvons acheter une chaudière à granulés à pyrolyse. Il fonctionne sur des pellets sur le même principe que les unités ci-dessus.

Vous pouvez également acheter une chaudière à pyrolyse au charbon. Il vous plaira avec une combustion longue et une efficacité élevée. Les chaudières à charbon fonctionnent selon le même principe d’action, en produisant du gaz combustible à partir du charbon. En raison de son pouvoir calorifique élevé, la fréquence d'approches pour la mise en place du combustible est inférieure à l'utilisation de chaudières à pyrolyse du bois à combustion longue.

Modèles populaires

Nous examinerons en outre les modèles les plus populaires et les plus demandés de chaudières à pyrolyse à combustible solide à combustion longue. Nous allons affecter les unités non volatiles et volatiles.

Chaudière Popova

La chaudière à pyrolyse Popova est une simple unité non volatile en acier. La conception a eu un tel succès que de nombreux artisans l'ont copiée, en récupérant les appareils de chauffage de leurs propres mains. La chaudière présentée est omnivore, il est possible de brûler presque tous les combustibles solides qu’elle contient. Et la chambre de combustion impressionnante d'un volume gigantesque vous permet de compter sur près de 24 heures de combustion continue. Dans ce cas, le carburant brûle presque complètement, formant un minimum de composants nocifs pour la nature.

L'un des avantages de cette chaudière à pyrolyse est la possibilité de définir des bûches de taille non standard (jusqu'à 75 cm dans les modèles à faible puissance jusqu'à 240 cm dans les unités les plus productives), ce qui garantit une combustion à long terme. La puissance maximale de l'équipement est de 1000 kW, la puissance minimale n'est que de 25 kW. En fonction du mode de fonctionnement sélectionné, l'efficacité de l'appareil varie de 75 à 95%.

Chaudières Geyser

L'équipement du fabricant du même nom est représenté par deux lignes - domestique et industrielle. Les chaudières à pyrolyse domestiques Geyser à combustion longue ont une capacité de 10 à 50 kW. Ils peuvent fonctionner avec n'importe quel combustible solide, caractérisé par un rendement élevé. Au minimum, le volume de la chambre de combustion est de 40 litres. L'équipement est non volatile et se caractérise par une extrême facilité d'utilisation et sans prétention.

Chaudières Boderus

La chaudière à pyrolyse à combustible solide pour combustion longue Buderus Logano G221-20 de la célèbre marque Buderus est un excellent achat pour chauffer votre maison. Sa capacité est de 20 kW, de sorte qu'il peut chauffer des pièces jusqu'à 200 mètres carrés. La commande ici est mécanique, la connexion à la source d’alimentation n’est pas nécessaire. L'échangeur de chaleur est ici en fonte - cela influe sur le coût du modèle, mais le rend durable et résistant à la corrosion. Cependant, l'efficacité de l'unité de chauffage n'est que de 78%.

Son analogue le plus proche est la chaudière à pyrolyse plus progressive pour la combustion longue Buderus Logano S171-22 W. Elle a un rendement élevé, qui est de 87%. Pour cela est responsable l'utilisation de la traction forcée - à l'intérieur, nous allons trouver un petit ventilateur. L'échangeur de chaleur en acier constitue une autre différence. Cela n’ajoute pas de fiabilité, mais rend l’équipement plus abordable. La consommation moyenne de carburant est d'environ 6 kg / heure.

Chaudières Bastion

Les chaudières à combustion solide à pyrolyse à combustion longue de la série Basting M-KST sont des équipements non volatils fonctionnant au bois et à d'autres combustibles solides. La ligne est produite depuis 3 ans et se caractérise par un faible nombre de critiques négatives. Le plus jeune modèle a une capacité de 12 kW, le plus ancien - 50 kW. Les chaudières sont dotées d'échangeurs de chaleur en fonte puissants, le volume minimum de la chambre de combustion est de 40 litres. Parmi les avantages - conception fiable et coût abordable.

Chaudières à pyrolyse: description, principe de fonctionnement, type de combustible, avantages et inconvénients

Aujourd'hui, les combustibles solides constituent l'un des types de matières premières les plus demandés, ainsi que les produits pétroliers et gaziers. La catégorie des chaudières à combustibles solides comprend 3 types d'équipements: les chaudières classiques en fonte, les pellets et la pyrolyse.

La principale différence entre les chaudières à pyrolyse est un processus de combustion séparé basé sur le principe de la pyrolyse. Ce dernier implique une décomposition thermique de composés organiques et inorganiques et leur gazéification ultérieure. Au cours du processus de combustion, les produits résiduels sont éliminés séparément, de sorte que la conception de ces chaudières prévoit la présence de 2 chambres. En fait, une chaudière à pyrolyse est un appareil générateur de gaz dont le mécanisme implique la séparation des produits de la combustion en un résidu solide et une substance gazeuse, ainsi que leur séparation. L'efficacité de telles chaudières peut atteindre 92%.

Les chaudières à pyrolyse peuvent être divisées en 2 groupes:

  • chaudières génératrices de gaz volatiles;
  • chaudières génératrices de gaz non volatiles.

Les premiers se distinguent par des exigences élevées en matière de qualité du carburant (pas plus de 25% d'humidité) et par un schéma de fonctionnement compliqué. Dans de telles chaudières, vous ne pouvez pas utiliser de déchets de bois conventionnels, tels que des copeaux de bois, des broussailles, etc. Le second type offre la possibilité d’utiliser tout matériau combustible organique solide, ainsi que les déchets dont l’humidité varie dans les 50%.

Conception de chaudière à pyrolyse

En fonction du spectre de fonctions, les chaudières à pyrolyse sont divisées en 3 types:

  • Chaudières à pyrolyse à circuit unique: utilisées pour chauffer directement des pièces en chauffant de l'eau dans le système de chauffage;
  • les chaudières à double pyrolyse: en plus du chauffage, elles servent simultanément de source d’eau chaude;
  • générateurs de vapeur de pyrolyse.

La structure de la chaudière à pyrolyse comprend un boîtier entièrement soudé en tôle d'acier, avec une chambre de combustion interne à 2 compartiments. Sans aucun doute, la conception de la chaudière comprend un ventilateur, un contrôleur, un échangeur de chaleur, une buse, des entrées d’eau, des conduits d’alimentation en air et une cheminée.

La caméra est divisée en 2 parties. Le compartiment de gazéification est conçu pour le carburant. La seconde concerne les produits de combustion. Une grille sert de séparateur entre ces compartiments, sur lesquels se trouve la charge d'alimentation en carburant. Dans les petits modèles, la poussée est assurée par un ventilateur. Dans les grandes chaudières, cette fonction est effectuée par un aspirateur spécial.

Dans la partie supérieure de la structure de la chaudière, il y a un canal d'air primaire à travers lequel l'oxygène pénètre dans la chambre de combustion. Le canal d'air secondaire est situé sous la chambre de gazéification et sert à alimenter en air le 2e compartiment, où il est mélangé aux produits de combustion libérés.

Conception de chaudière à pyrolyse

Le principe de fonctionnement de la chaudière à pyrolyse

Comme indiqué précédemment, le fonctionnement des chaudières considérées se fait sur le principe de la pyrolyse. La température du processus de pyrolyse varie dans la plage de 200 à 800 ° C. Dans le premier compartiment, la combustion primaire du carburant a lieu. En créant une déficience en oxygène artificiel, il se produit une lente combustion du carburant, au cours de laquelle le gaz est synthétisé. Les produits de combustion alloués à travers la buse tombent dans le deuxième compartiment où, en se mélangeant à l'air secondaire, des substances volatiles brûlent et une partie de la chaleur générée au même moment est renvoyée dans le premier compartiment. Ainsi, le processus de pyrolyse est pris en charge.

En présence d'un accumulateur de chaleur, de l'eau est acheminée vers un échangeur thermique par un tuyau spécial dans lequel de la vapeur se forme sous l'influence de températures élevées. Il sert également de composant de dilution pour les produits de combustion résiduels et empêche la surchauffe de la chaudière.

La principale différence entre les chaudières à pyrolyse et les autres équipements à combustible solide réside dans l’alimentation en air par le haut, bien qu’il existe des modèles à alimentation inférieure ou latérale. Étant donné que la conception de l'équipement de pyrolyse offre une résistance aérodynamique accrue, l'air est forcé par le ventilateur / l'extracteur. Après un cycle complet de traitement, les gaz émis traversent la partie convective de l'échangeur de chaleur et sont évacués vers l'extérieur par la cheminée.

Type de combustible pour les chaudières à pyrolyse

En tant que matériau combustible pour les chaudières à pyrolyse, tout composant combustible solide peut être utilisé, à savoir:

  • bois de chauffage: bois de chauffage, déchets de bois, briquettes de combustible, pellets, etc.
  • charbon: pierre, marron, coke;
  • briquettes de tourbe;
  • déchets de bois cellulosiques.

Le degré d'humidité du carburant est d'une importance fondamentale. Il devrait être sec. Sinon, la puissance de la chaudière est considérablement réduite et de la fumée apparaît. Si l’humidité est trop élevée, l’équipement ne fonctionnera pas du tout.

Mécanismes de protection de la chaudière à pyrolyse

Comme tout équipement de chauffage est potentiellement dangereux, il est bien sûr équipé de mécanismes de protection spéciaux. Dans les chaudières à pyrolyse, elles peuvent être différentes, selon le modèle. Parmi les plus courants:

  • régulateur thermostatique d’air, grâce auquel le niveau de température est maintenu dans certaines limites;
  • capteur de pression empêchant l'échangeur de surchauffer;
  • soupape de sécurité et système d'évacuation d'urgence du fluide de travail: en cas de dépassement de la limite de pression spécifiée, de l'eau chaude automatique est évacuée (une vanne thermostatique signale la nécessité d'abaisser la température, la vanne s'ouvre et l'eau est éliminée), etc.

Le contrôle du fonctionnement de la chaudière à pyrolyse est effectué au moyen d'une unité de contrôle électronique, ce qui permet non seulement de contrôler le respect du fonctionnement de la chaudière avec certains paramètres, mais également de régler les indicateurs spécifiés à sa propre discrétion. Certains modèles offrent la possibilité de contrôler à distance à l'aide de la télécommande.

Avantages et inconvénients des chaudières à pyrolyse

Les chaudières à pyrolyse, comme tout équipement de chauffage, ont leurs propres avantages et inconvénients. Parmi les avantages sont:

  • procédé de combustion réglementé: la durée de la combustion peut aller de 12 à 48 heures, selon le volume de la chambre elle-même et la quantité de matières premières chargées;
  • assurer une combustion complète du combustible: compte tenu de la phase de combustion en deux étapes, non seulement on obtient une élimination maximale des matériaux combustibles, mais également on dégage un coefficient de chaleur accru;
  • Le processus de combustion en 2 étapes permet de minimiser l'excès d'air dans les gaz d'échappement, de sorte que l'utilisation de ce type d'équipement est judicieuse d'un point de vue économique;
  • grâce au système de réglage et de contrôle automatique, le fonctionnement de la chaudière à pyrolyse se caractérise par une sécurité accrue et une facilité de contrôle accrue;
  • une température élevée dans la chambre de gazéification réduit considérablement le pourcentage de substances nocives libérées lors de la combustion;
  • la possibilité d'utiliser différents types de combustibles solides.

Parmi les inconvénients du matériel de pyrolyse:

  • coût élevé de ces chaudières;
  • la très grande majorité des modèles sont volatils (bien qu'il existe des chaudières avec une source supplémentaire de puissance autonome);
  • la charge de carburant minimale est de 50% du volume total de la chambre, sinon l'efficacité diminue fortement;
  • exigences élevées sur le degré d'humidité des matières premières combustibles.

En résumé, il convient de noter que, malgré certaines lacunes, les chaudières à pyrolyse sont aujourd'hui classées parmi les équipements de chauffage les plus efficaces. Et même dans le contexte de leur coût élevé en exploitation, ils justifient pleinement les dépenses.

La meilleure chaudière à pyrolyse à combustion longue - faites votre choix

2017-03-28 Sergey Dyachenko

La pyrolyse, c'est quoi?

Dans le cadre de la pyrolyse dans le contexte de l'équipement de chauffage, comprendre le dégagement de gaz volatils lors du processus de combustion du carburant. L'intensité la plus grande se produit à des températures supérieures à 450 degrés et en manque d'oxygène. Ceci est pris en compte dans la conception des chaudières à pyrolyse, qui possèdent deux chambres de combustion et une alimentation en oxygène réglable.

Dans une chambre, le combustible brûle directement et dans la seconde, les gaz émis. Cela vous permet d'augmenter considérablement l'efficacité des équipements par rapport aux chaudières classiques à combustible solide. Il est nécessaire de ne mettre du carburant dans les appareils de type pyrolyse que 2-3 fois par jour. Pour trouver la meilleure chaudière à pyrolyse pour une combustion longue, considérez les configurations possibles.

Caractéristiques de conception et types de chaudières

Nombre de circuits

Par le nombre de contours, les chaudières à pyrolyse sont à circuit unique, à circuit double et à circuit multiple. Les circuits simples sont uniquement destinés à chauffer la pièce. Afin de les utiliser pour fournir de l'eau chaude, il est nécessaire d'acheter en plus une chaudière à chauffage indirect.

Les modèles à double circuit chauffent simultanément la pièce et l'eau pour une utilisation domestique. Différence dans la conception plus difficile, l'installation et le prix élevé. Cet équipement est adapté à la maison dans laquelle ils vivent en permanence. Parfois, il existe des chaudières à plusieurs circuits, dans lesquelles plus de deux circuits sont installés. Un circuit supplémentaire peut être utilisé, par exemple, pour fournir un sol chaud.

Matériau du corps

Le corps de la chaudière à pyrolyse peut être en acier ou en fonte. Les chaudières en acier sont plus faciles et moins chères. Ils sont plus faciles à transporter et à installer. Les modèles en fonte plus coûteux se caractérisent par une grande fiabilité. Le fer est résistant à la corrosion et n'a pas de soudures. L'inconvénient est la fragilité du matériau, avec une forte chute de température, il peut craquer.

Chaudière à pyrolyse en acier

Top brûlant

Les types séparés sont les chaudières à pyrolyse de combustion supérieure avec remplissage cyclique du combustible. De tels modèles peuvent fonctionner sur une portion jusqu’à une journée. Ceci est dû au fait que davantage de bois de chauffage est posé et que seule la couche supérieure est toujours en train de brûler ou de briller. Ici, vous ne devez utiliser que du combustible solide de haute qualité et bien séché. Une fonctionnalité utile est que, jusqu'à ce que le dernier onglet soit brûlé, nous ne pouvons pas ajouter de bois de chauffage.

Principe de fonctionnement

Par le principe de travail distinguent les modèles de convection et de chauffage à air. Les chaudières à convection chauffent le liquide de refroidissement, qui est ensuite acheminé par des pompes sur des radiateurs, qui peuvent se trouver dans différentes pièces.

Les appareils de chauffage à air sont conçus pour chauffer directement l'air intérieur. Souvent utilisé dans les locaux industriels et dans les petites maisons de 1 à 2 chambres.

Dépendance à l'électricité

Les modèles non volatiles sont équipés d'un panneau de commande mécanique. Facile à entretenir et fiable. Les chaudières à commande électronique ont besoin d'électricité pour fonctionner. Leur avantage est un réglage plus précis. Un certain nombre de modèles vendus sans panneau de contrôle. Il est acheté séparément, en fonction des besoins.

Tableau de commande de la chaudière à pellets Atmos

Types de carburant

Bois de chauffage

Le bois de chauffage est l’un des combustibles les plus efficaces pour les chaudières à pyrolyse. Ils ont un pourcentage très élevé de matières volatiles, ce qui est nécessaire pour le processus de pyrolyse. Il est important de choisir du bois séché, ce paramètre influence grandement l'efficacité.

Les chaudières à bois produisent le moins d'émissions nocives dans l'atmosphère. Également sur le bois, la durée de l'équipement est longue, en raison de l'absence de soufre, ce qui a un effet destructeur sur le corps de l'appareil. Lors de l'achat, il est important de choisir la taille appropriée des barres. Pour cette mesure, la profondeur de la chambre de combustion est mesurée.

Du charbon

La pureté du charbon peut varier considérablement et, par conséquent, le transfert de chaleur. Le lignite le plus cher et le plus efficace. En fumant, il produit le plus de gaz. La deuxième place est le charbon et l'anthracite dans la troisième. Travaillant au charbon, la chaudière s'usera plus rapidement en raison de sa teneur en soufre, qui conduit à la corrosion.

Granulés

Les granulés sont des granulés produits à partir de déchets déchiquetés. La matière première pour eux peut être la sciure de bois, la tourbe, le papier, la paille, etc. Ils sont écologiques, leur production n’utilise pas de produits chimiques. Les chaudières à pellets modernes sont équipées d’un système de chargement automatique du combustible selon les besoins.

Sélection du modèle

Termico Pyrolyse 12 kW

L'un des modèles les plus populaires. Il dispose d'un circuit, d'une puissance de 12 kW et peut chauffer jusqu'à 120 mètres carrés. Chambre de combustion de type ouvert. Échangeur de chaleur en acier, panneau de commande électronique. L'épaisseur du métal dont est faite la chaudière est de 5 mm.

Il peut fonctionner avec presque tous les types de combustibles solides et de bois jusqu'à 40% d'humidité. La profondeur de la chambre de combustion vous permet de placer des barres d’une longueur maximale de 37 cm et vous permet de passer en mode pyrolyse environ 10 minutes. Type d'installation sol, taille 478 * 1126 * 981 mm, poids 170 kg.

Chaudière à pyrolyse Termico

Bourgeois-K MODERN-12

Les appareils ménagers Bourgeois-K sont fabriqués à Kharkov et ont fait leurs preuves au travail. Puissance 12 kW, dispose d'un circuit, peut chauffer jusqu'à 120 mètres carrés. M. à la maison. Non volatile avec un panneau de commande mécanique. Une grande chambre de combustion de 30 litres avec une profondeur de 40 cm vous permet de charger de longues barres.

La grille est en fonte. Consommation de carburant 1,2 kg par heure. Il a la possibilité de connecter en plus le réchauffeur pour maintenir la température du liquide de refroidissement dans le cas de la fin du combustible solide. Monté au sol, dimensions 718 * 459 * 560 mm, poids 87 kg.

Cuivre Bourgeois-K MODERNE-12

WATTEK PYROTEK 30

Chaudière à pyrolyse WATTEK PYROTEK 30 avec une puissance calorifique de 30 kW et un circuit. Il a une chambre de combustion fermée. Contrôle électronique avec l'affichage en russe. Il a plusieurs modes de fonctionnement: standard, été, avec une priorité d'approvisionnement en eau chaude. L'échangeur de chaleur principal est en acier. Fonctionne uniquement avec du bois de chauffage. Dimensions 530 * 1145 * 915 mm.

Chaudière à pyrolyse à combustible solide

La combinaison d'un fonctionnement efficace basé sur une utilisation économique du combustible et une facilité d'utilisation sont des exigences clés lors du choix d'une chaudière de chauffage. Le principal objectif de l’ingénierie est de maximiser la chaleur produite par le combustible brûlé tout en réduisant le volume de la source d’énergie. La chaudière à pyrolyse est totalement compatible avec les conditions définies et constitue une option pratique pour le chauffage domestique.

Types et appareils de pyrolyse

Quelles chaudières peuvent être attribuées à la pyrolyse et existe-t-il des différences structurelles entre les modèles? Quels sont les avantages et les inconvénients des appareils à combustion longue? Pour commencer, il convient de noter que les chaudières à pyrolyse fonctionnent exclusivement avec des combustibles solides. Le «cœur» de la chaudière est une chambre de combustion composée de deux compartiments:

  • La partie de chargement pour le combustible solide, générant du gaz.
  • Le secteur de la postcombustion, dont la fonction est l'organisation du processus de combustion des gaz de pyrolyse.

Ce secteur est connecté au chemin de fumée par lequel l'énergie thermique se déplace vers le liquide de refroidissement. Les restes de la combustion de combustibles solides sous forme de suie se déposent également ici. Par conséquent, le deuxième nom de l'appareil de pyrolyse - chaudière à gaz. Toutes ces unités sont équipées d'interrupteurs de poussée. L'absence de cet élément transforme la chaudière à gaz en équipement standard de combustion directe. C'est la fermeture de la vanne qui constitue le début du processus de pyrolyse lors de la combustion du combustible solide.

Il existe différents modèles de chaudières à pyrolyse. La différence entre eux réside dans l'emplacement de la chambre de post-combustion. Il peut être équipé en haut ou en bas. Les caractéristiques de la conception populaire des unités de combustible solide avec la chambre inférieure de la post-combustion sont les suivantes:

  • Parmi les avantages, il y a une pose commode du combustible, tandis que les gaz d'échappement passent dans la cheminée installée ci-dessous.
  • Un inconvénient important d'une telle chaudière à pyrolyse est la nécessité d'un nettoyage régulier de la chambre inférieure en raison de l'entrée de cendres provenant du compartiment primaire.

La conception d'une chaudière à combustible solide à pyrolyse avec une chambre de post-combustion supérieure est moins courante, mais elle présente des avantages importants. Dans celui-ci, le gaz de pyrolyse pénètre dans le compartiment de post-combustion à travers les buses et, une fois la combustion terminée, se dirige vers la cheminée. Après refroidissement, les produits de combustion sont éliminés à l'extérieur. Le point négatif de ce modèle est l’augmentation de la consommation de matériau pour l’arrangement du chemin de fumée.

Les différences constructives entre les chaudières à combustibles solides du type à pyrolyse se retrouvent également dans la disposition de la poussée, qui est forcée et naturelle.

Pour la ventilation forcée, des ventilateurs et des aspirateurs de fumée sont installés, qui sont contrôlés automatiquement. Leur travail est caractérisé par une longue période de combustion efficace, mais sous réserve de la disponibilité de l'électricité.

Principe de fonctionnement

En raison de l’efficacité élevée de l’unité à combustible solide de pyrolyse, nous la considérons en détail. Grâce à la chambre de combustion équipée et à la turbine, une pose de combustible solide dure de 10 à 12 heures. Comment ça marche:

  • Les chaudières à gaz sont équipées d'un logiciel permettant d'établir un mode de chauffage pratique.
  • Après réception des paramètres spécifiés, le fonctionnement de la turbine est automatiquement contrôlé.
  • Une certaine quantité d'air est fournie au compartiment de chargement de combustible solide, qui fournit le mode de combustion requis. Cela permet au système de maintenir la température souhaitée.

Un principe clé pour le fonctionnement efficace des chaudières à pyrolyse est l’utilisation de la technologie de génération de gaz due à la décomposition du bois. Ceci est fait lorsqu’il est exposé à des combustibles solides à des températures élevées comprises entre 200 et 800 ° C dans des conditions d’alimentation en air limitée. En d’autres termes, la production du flux principal d’énergie thermique n’est pas basée dans la chambre de chargement, où a lieu la combustion du combustible solide. Le gaz de pyrolyse libéré en l'absence d'oxygène passe par les buses dans la chambre de post-combustion et, mélangé à l'air secondaire, brûle à une température de 1100-1200 ° C. Ce processus est caractérisé par la libération d'une quantité de chaleur colossale. Les zones de la chaudière, où une petite quantité de déchets s'accumule sous forme de cendre et de suie, doivent être nettoyées régulièrement.

La promotion du gaz de pyrolyse à travers l’échangeur de chaleur s’accompagne du transfert de l’énergie thermique au liquide de refroidissement, qui est ensuite évacuée à travers la cheminée. Cela garantit une utilisation maximale de la chaleur générée et la prolongation du processus de combustion du combustible solide.

Caractéristiques des modèles en acier et en fonte

Le corps de la chaudière à pyrolyse à combustible solide est principalement constitué d'acier d'une épaisseur supérieure à 5 mm. L'inconvénient de ce matériau est sa sensibilité aux processus de corrosion, ce qui a un impact négatif sur la durée de vie de l'équipement. Pour éviter de tels problèmes permettra l'acquisition d'une chaudière à combustible solide, dont le corps est en fonte, de haute qualité et fiable. Par rapport aux produits en acier, les caractéristiques des chaudières à pyrolyse en fonte sont plus élevées dans les positions suivantes:

  • la période d'opération;
  • émission de chaleur;
  • résistance aux processus de corrosion;
  • Les chaudières en fonte sont moins sensibles aux acides et au goudron.

Nuances de choix du carburant

L'efficacité de la chaudière à pyrolyse dépend en grande partie du type de combustible utilisé. En général, de telles matières premières d'origine organique lui conviendront:

  • bois de chauffage;
  • le charbon;
  • des pellets;
  • de la tourbe
  • déchets de traitement du bois.

Le chargement de sciure de bois et de copeaux est inacceptable en raison de la contradiction du nom même de la chaudière "combustible solide". L'utilisation de ces matériaux ne fournira pas le processus d'émission de gaz de pyrolyse en raison de la combustion instantanée. La meilleure option est le bois, dont la combustion s'accompagne de la formation de gros volumes de gaz, dépassant toutes les autres sources. Comme mentionné ci-dessus, le rendement élevé de la chaudière du type à pyrolyse est possible dans des conditions de chargement de combustible sec.

L'analyse du coût des sources d'énergie thermique a permis d'identifier les leaders: parmi eux, les granulés et les granulés de bois. Les deux espèces sont le résultat de la transformation du bois et ont un faible coût. Cependant, il est recommandé d'utiliser le matériau de fraction fine en combinaison avec du bois de chauffage.

La taille minimale du combustible pour une chaudière à gaz est de 7 à 10 cm dans le sens transversal. L'utilisation de copeaux ou de sciure de bois est autorisée dans des quantités ne dépassant pas le quart de la masse de tous les combustibles solides.

Avantages et inconvénients

L’amélioration des chaudières à combustibles solides a fourni aux unités de pyrolyse un certain nombre d’avantages, parmi lesquels il convient de noter:

  • Au respect des conditions de fonctionnement, le rendement de la chaudière est de 85 à 90%. Ceci est réalisé en brûlant du combustible solide sans résidus.
  • Le besoin de charger du bois de chauffage se produit deux fois par jour. Lorsque la chaudière à pyrolyse est utilisée pour une capacité incomplète, le processus peut être réduit à un réapprovisionnement ponctuel dans les 24 heures.
  • Le réglage de la température dans la pièce permet de réduire la consommation de carburant.
  • L'interaction du gaz de pyrolyse avec le carbone s'accompagne d'une libération minimale de substances nocives. Combiné à la combustion presque complète du combustible solide dans la chaudière, cela garantit de faibles niveaux de pollution de l'air. Par rapport aux unités traditionnelles, il est réduit trois fois.
  • Réduire le nombre de nettoyages des chaudières à pyrolyse grâce à la combustion complète de tous les composants du bois.

Selon les commentaires des consommateurs, les défauts individuels sont caractéristiques des chaudières à pyrolyse à combustible solide:

  • Dépendance à l’alimentation.
  • La plupart des chaudières à pyrolyse sont des unités à circuit unique, remplissent donc la seule fonction de chauffage des locaux. Pour l’organisation du processus de chauffage de l’eau, il convient de prévoir l’installation d’appareils supplémentaires, qui sont accompagnés de nouveaux coûts de matériel.
  • Le coût d'une unité de pyrolyse à combustible solide est supérieur au prix d'une chaudière à combustible solide traditionnelle. Toutefois, en raison de la consommation économique future de matières premières, ce poste de dépenses se chevauche avec succès.
  • Malgré le réglage automatique du processus de chauffage, le chargement de combustible solide dans la chaudière à pyrolyse est effectué manuellement. Cette procédure procure certains inconvénients aux consommateurs en raison du contrôle systématique de la consommation de matières premières.

Lors du choix parmi les nombreux modèles de chaudières à pyrolyse, veuillez noter que les unités fonctionnant exclusivement à pellets sont difficiles à entretenir et doivent donc être embauchées par des techniciens de maintenance. Le coût de toutes les chaudières à pyrolyse dépend directement de la disponibilité et du nombre d'améliorations techniques.

Top