Catégorie

Nouvelles Hebdomadaires

1 Cheminées
Comment peindre une pipe?
2 Les chaudières
Chauffage domestique: schémas et nuances d'organisation du système de chauffage autonome
3 Radiateurs
Chaudières à fuel pour résidences privées
4 Carburant
L'énergie thermique est le chauffage ou l'eau chaude.
Principal / Radiateurs

Chaudières à pyrolyse - acheter ou non


La chaudière à pyrolyse présente des inconvénients et des caractéristiques que les consommateurs devraient connaître avant de choisir en faveur de l'un ou l'autre équipement générant de la chaleur. Des spécialistes chevronnés énumèrent volontiers les lacunes en premier lieu...

Qui et comment fabrique des chaudières à pyrolyse

Un fait intéressant est que d'éminents fabricants d'équipements de chauffage, les chaudières à pyrolyse ne produisent pas du tout ou ne disposent que d'une seule ligne d'échantillonnage, plutôt expérimentale, pour rendre hommage à la mode.

Dans les catalogues, lors d'expositions, des entreprises réputées ne présentent aucun produit en forme de tonneau avec une charge de bois de chauffage importante, expliquant qu'elles ne trouvent aucun avantage à cette idée.

Les soi-disant chaudières à pyrolyse (gros appareils consommateurs de métal avec postcombustion des gaz, équipées d'un ventilateur et d'une grande chambre pour le bois de chauffage brûlant) sont fabriquées par ceux qui recherchent l'humeur momentanée des consommateurs - des petites entreprises jusqu'aux garages.

Nous allons comprendre - combien coûte cette situation?

Qu'entend-on par pyrolyse?

La pyrolyse - la génération de gaz inflammable et sa combustion ultérieure - se produit plus ou moins dans toutes les chaudières à combustibles solides. Le même processus se produit dans un four conventionnel - lors de la combustion de bois ou de charbon, dans un endroit où il n'y a pas assez d'oxygène, du monoxyde de carbone apparaît, puis il trouve l'oxygène manquant et brûle, générant de la chaleur, transformant un poison en dioxyde de carbone ordinaire - CO2.

À titre expérimental dans les années 50, un système d’équipement de chaudière a été mis au point. Dans un premier temps, le combustible couvait avec un manque d’oxygène, puis le CO obtenu était brûlé dans la chambre secondaire. Mais les idées n'ont pas été mises en œuvre, car elles ne présentent aucun avantage avec des lacunes importantes et sont coûteuses.

Maintenant, dans les publicités, ils appellent le monoxyde de carbone toxique CO - «gaz de bois».

Schéma, caractéristiques du travail

Pour la deuxième fois dans les années 2000, lorsque le producteur moyen disposait d'une capacité de production et de matériaux suffisants, la production commençait au niveau des ménages. La publicité mensongère du consommateur a suscité de l'intérêt, il y a eu des ventes et des bénéfices

Le schéma de la chaudière à pyrolyse est simple: dans la grande chambre, la pose du bois de chauffage commence par s'allumer, puis le système automatique bloque l'air et, si cela ne suffit pas, le bois brûle longtemps.
Le monoxyde de carbone émis et une grande quantité de particules de cendres - du carbone C pur est mélangé à de l'air chauffé dans la chambre secondaire, où il brûle.

Dans ce brûleur, une flamme toujours rougeâtre est le signe direct d'une réaction au carbone.

Caractéristique de conception

Une particularité de la conception de la «chaudière à pyrolyse» est la présence d'un ventilateur de 50–100 W avec une capacité d'alimentation en air forcé. De plus, il y a un mouvement d'air dans la chambre primaire entre le bois, en raison de la turbulence (créant un vide) à l'emplacement de la buse d'alimentation.

Disponibilité des capteurs et de l’automatisation des commandes, qui fournit les modes de fonctionnement.
Grande taille, pièces métalliques supplémentaires, appareils photo.

La principale différence structurelle réside dans la forte charge de bois de chauffage et la présence autour de ceux-ci de tous les "kits de carrosserie" issus de l'automatisation, des injecteurs et des chambres de combustion.

Prix ​​de la chaudière à pyrolyse

Mais pour le consommateur, la chaudière à pyrolyse se distingue principalement par son prix élevé.
Il est nécessaire de comparer la même puissance et la même classe de produit. Il s'avère que le prix de la chaudière à pyrolyse sera plus que le produit d'un modèle classique à 2 ou 3 fois.

Dans les fabricants "hors garage", un produit appelé "pyrolyse", de puissance ordinaire, coûtera 150 000 roubles. Une "chaudière classique" - 50 mille p.
Pour les moins célèbres, la différence de prix est de 2 fois - environ 75 000 roubles. et 35 mille p.

De quoi avez-vous besoin pour payer plus de 50 à 100 000 roubles? Quel est l'avantage? Combien de temps et comment ce montant rapportera-t-il...

Ces spécifications

Les fabricants plus ou moins sérieux essaient de ne pas donner les vraies caractéristiques techniques des chaudières à pyrolyse. Sinon, tout le monde verra qu'il n'y a rien de spécial là-bas. Ils sont remplacés par des exclamations publicitaires, des slogans ou la soumission de fausses caractéristiques par des sources secondaires, sans engager la responsabilité.

Si vous trouvez les données de passeport d'une chaudière à pyrolyse d'un fabricant renommé, par exemple Buderus, alors tout à coup, il s'avère que l'efficacité n'est que de 87%.
Et la chaudière habituelle - 80%
Où sont les fabuleuses "montagnes dorées" de bois sauvé?

Comment économique une chaudière à pyrolyse

Nous calculons pour la puissance moyenne d'une maison moyenne, les économies réalisées par la chaudière à pyrolyse. Par exemple, nous allons brûler dans le dispositif habituel pendant une saison de bois de chauffage de 7 mois pour 20 000 roubles. Dans ce cas, la pyrolyse permettra d'économiser environ 1 800 roubles, soit une consommation de bois de chauffage de 18 200 000 roubles.

Mais un ventilateur d’une capacité de 80 W., ayant travaillé pendant 7 mois à un prix de 1 kW d’électricité pour environ 5 roubles, mange plus de 1 500 roubles. Total - pas plus de 200 roubles par an. C'est à dire 50 mille roubles dépensés ne rapporteront jamais.

Même si, d’une manière ou d’une autre, les économies réalisées sont de 1 000 roubles (efficacité miracle de plus de 92%), 50 ans ne sont toujours pas une période sérieuse de retour sur investissement. Le plus gros maximum - le coût supplémentaire de l'équipement de la chaudière devrait porter ses fruits dans 10 ans. Sinon ce n'est pas rentable. Il n'y a pas de tels indicateurs et à proximité.
Ce qui attire une chaudière à pyrolyse à ce prix, c'est une grosse charge!

Inconvénients de la chaudière à pyrolyse

Il est possible de mettre le feu à beaucoup de bois de chauffage, après quoi ils brûlent progressivement pendant 12 heures ou plus. Il est nécessaire d’approcher l’appareil une ou deux fois par jour. C'est ce que le consommateur aime le plus.

Mais en retour, un utilisateur dans une maison privée a de gros inconvénients:

  • Vous ne pouvez pas noyer avec du bois brut, la chaudière ne fonctionne tout simplement pas. La chaleur dégagée par le bois brut est deux fois moins élevée - l’énergie utilisée pour l’évaporation de l’eau ne se consume pas.
  • Il est déconseillé d'utiliser du bois qui donne de la résine, du pin, de l'épinette, du bouleau, avec des dépôts qui polluent fortement le tonneau, les chambres, les jets, alors il est difficile de tout nettoyer. Et quoi se noyer?
  • Il n’est pas rare qu’il y ait un dépassement de bois de chauffage pendant la saison morte, lorsque vous devez l’inonder légèrement lors d’une nuit froide... En fait, l’efficacité accrue est presque complètement nivelée.
  • La cendre, qui reste nécessairement du bois de chauffage, est transportée par le ruisseau dans la cheminée. La cheminée est polluée, les cendres se déposent au hasard, polluant tout autour.
  • Une panne, un fonctionnement incorrect, un équipement automatique non configuré est menacé par une émission en masse de CO, un important dépassement du bois de chauffage - le monoxyde de carbone et les particules de bois ne brûlent pas complètement.
  • Grand prix, dépense déraisonnable d'argent.

Que choisir - quels avantages la chaudière classique

Une chaudière au gaz naturel conventionnelle se distingue par le fait qu’elle peut immédiatement fonctionner avec une alimentation en oxygène maximale sans se rompre, toujours avec n’importe quel bois de chauffage. Une telle fiabilité ne peut manquer d'attirer. En même temps, les cendres restent là où elles sont supposées se trouver - dans le pot à cendres et non sur la tête des gens - le contenu en cendres est une caractéristique physique du bois qui ne peut pas brûler complètement.

Mais il peut également remplir les fonctions de pyrolyse - la chaîne du thermostat réglé contrôle le registre d’air des modèles modernes, la chaudière passe en mode combustion lente avec l’alimentation en air secondaire.
En même temps, le prix parmi les équipements de chauffage est le plus démocratique.

Pour réduire le nombre d'approches de la chaudière classique à 1 - 2 par jour, il existe plusieurs méthodes pour augmenter l'accumulation de chaleur. Le plus efficace est l’introduction du stockage de chaleur ou la construction de structures massives à forte intensité thermique. Dans ce cas, l’appareil lui-même, il est souhaitable d’appliquer un peu plus puissant - avec un retour d’accumulation plus élevé pour un four.

Chaudières à pyrolyse à combustion lente: le pour et le contre, le principe d'action

Malgré l’émergence de nouvelles méthodes de chauffage, les résidents d’Europe occidentale, des États-Unis et de la CEI, en particulier ceux qui ne sont pas disponibles pour une raison ou une autre, le gaz naturel, continuent de chauffer leur maison avec le combustible le plus abordable: charbon, tourbe ou bois de chauffage. Il est vrai que les chaudières traditionnelles et les chaudières à pyrolyse ont remplacé les foyers modernes, efficaces et équipés de systèmes de contrôle automatique. Ils fonctionnent avec un combustible solide abordable, qui brûle presque sans résidus, offre une puissance et une efficacité élevées, une ou deux charges pouvant durer jusqu'à 24 heures et une perte de chaleur minimale.

Le contenu

Le principe de fonctionnement, l'appareil chaudière à pyrolyse ↑

Les chaudières à pyrolyse génératrices de gaz à combustion longue sont des laboratoires à domicile qui extraient le gaz du bois, qui est ensuite utilisé pour le chauffage. La pyrolyse en tant que processus exothermique physico-chimique a longtemps été utilisée dans diverses industries. Son essence consiste en la décomposition de composés organiques complexes (huile, charbon, bois) dans des conditions de températures élevées et d'un accès limité à l'oxygène pour des substances simples - solides, liquides et gazeux.

Ainsi, la chaudière à pyrolyse est un appareil de chauffage à deux chambres dans la chambre supérieure duquel se produit, à une température de 200 à 800 ° C, une réaction exothermique de pyrolyse du bois, qui se désintègre en fractions: charbon de bois et gaz de pyrolyse, principalement du CO Quantités de CO2. Un mélange de gaz de pyrolyse et d'air est introduit dans la chambre de combustion inférieure et, brûlant à une température de 1100-1200 ° C, produit une très grande quantité de chaleur, qui est utilisée pour le chauffage.

En conséquence, les chaudières à combustibles solides à pyrolyse pour la production de chaleur ne brûlent pas du bois mais du gaz, offrant un rendement élevé de 85 à 90%. La combustion du gaz, comme on le sait, est plus facile à contrôler, ce qui vous permet d’automatiser le processus de contrôle du système de chauffage.

[include id = "1" title = "Annonce dans le texte"]

Structurellement, le four de la chaudière à pyrolyse est constitué de deux chambres séparées séparées par une grille. Dans la chambre de charge de gazéification supérieure, à une température élevée et un manque d'oxygène, se dissolvent lentement et le carburant est pyrolysé. L’évacuation de la chaleur de la chambre supérieure est empêchée par la présence de carburant sur la grille, à travers laquelle un faible courant d’air primaire passe de haut en bas.

La génération de gaz libérée au cours du processus, en même temps que le courant d’air secondaire, pénètre dans la chambre de combustion inférieure, dont la partie inférieure est une buse en céramique résistant à la chaleur - la chamotte. Les fours de ce type de chaudière sont caractérisés par une résistance aérodynamique accrue et utilisent donc une traction forcée, réalisée non par un ventilateur, mais par un extracteur de fumée.

La durée de fonctionnement des chaudières génératrices de gaz à une charge dépend de la température extérieure et intérieure, de la qualité de l'isolation de la maison, du type de combustible et de son humidité ainsi que de la conception appropriée du système de chauffage. Cependant, leur fonctionnement est bien plus efficace que celui des analogues à combustible solide traditionnels.

Carburant pour chaudière à pyrolyse ↑

En pratique, les chaudières à pyrolyse pour combustibles solides peuvent fonctionner efficacement avec tout type de combustible solide, qu'il s'agisse de bois, de tourbe, de lignite ou de charbon noir. Bien sûr, la durée de combustion complète de chaque type de carburant et cela ressemble à ceci:

  • bois tendre - la durée de combustion ne dépasse pas 5 heures;
  • bois massif - le temps de combustion est d'environ 6 heures;
  • le lignite brûle en 8 heures environ;
  • charbon noir brûle jusqu'à 10 heures.

À cet égard, il est intéressant de noter que l’avis des utilisateurs, qui reflète de manière éloquente leurs critiques: les chaudières à pyrolyse sont les plus efficaces lorsqu’on travaille sur du bois sec. Il s’agit de bois de chauffage sec d’une longueur de 45 à 65 cm, dont l’humidité relative ne dépasse pas 20%, non seulement fournit la puissance maximale de la chaudière, mais prolonge également sa durée de vie.

Bien entendu, en l’absence de bois de haute qualité pour la génération de gaz dans la chaudière, tout combustible fossile à haut rendement en fractions volatiles sera approprié, à condition que le fabricant de la chaudière le permette:

  • déchets de bois;
  • pastilles et briquettes de combustible;
  • certains types de tourbe;
  • déchets cellulosiques de l'industrie alimentaire;
  • charbon

Important: le générateur de gaz de pyrolyse brûle avec une flamme presque blanche, pratiquement sans émission de sous-produits de combustion, à condition que les coûts de l'air primaire et secondaire soient corrects et que l'humidité du combustible ne dépasse pas 20-30%.

Si l'humidité du combustible est supérieure à celle autorisée, le processus de combustion s'accompagnera d'une grande quantité de vapeur d'eau, entraînant une formation de suie, de goudron, une diminution de la valeur calorifique du gaz de pyrolyse et même une atténuation de la chaudière.

Caractéristiques démarrer et travailler ↑

Lors du lancement d'une chaudière à pyrolyse à combustible solide, il convient de prendre en compte les caractéristiques qui la distinguent des chaudières à combustible solide traditionnelles. Tout le monde comprend que le fonctionnement de l'unité en mode générateur de gaz est dû à deux chambres équipées de régulateurs de porte spéciaux - des vannes, mais tous ne se rappellent pas que, contrairement aux chaudières traditionnelles, la trémie de chargement de la chaudière à pyrolyse doit être préchauffée.

Dès que la température à l'intérieur, en fonction du type de combustible, atteint l'optimum de 500 à 800 ° C, vous pouvez commencer à charger du combustible solide et ensuite seulement amener la porte en mode de pyrolyse et démarrer l'extinction.

Avec une telle séquence d'actions au démarrage, on obtient une combustion lente du carburant sans oxygène, une émission et une combustion efficaces du gaz de pyrolyse avec du blanc pur et une température confortable et constante dans une pièce chauffée pendant la journée.

Comment choisir une chaudière à pyrolyse ↑

Pour acheter des chaudières à pyrolyse, sans nuire à l'efficacité de leur travail, ceux qui ont la possibilité d'acheter du bois de chauffage sec peuvent les sécher en toute sécurité ou au moins les faire sécher en cas d'humidité excessive.

[include id = "2" title = "Annonce dans le texte"]

En l’absence de confiance dans une telle possibilité, vous pouvez choisir une chaudière de chauffage de haute technologie moderne, dans la chambre de combustion, qui combine 80% de la combustion hautement efficace par pyrolyse et 20% de la combustion traditionnelle. Les chaudières combinées modernes fournissent une combustion de haute qualité non seulement du bois de chauffage, mais également des déchets de bois, de la tourbe, du charbon ou de tout mélange de ceux-ci présentant un taux d'humidité allant jusqu'à 50%.

Toutes choses égales par ailleurs, il est recommandé de choisir une chaudière dont le volume de la chambre de chargement peut accueillir du bois de chauffage jusqu’à 65 cm de long.Les deux chambres doivent également être recouvertes de béton céramique de haute qualité: elles fournissent la température optimale à l’intérieur de l’appareil, une combustion du combustible de haute qualité et protègent les parois du bâtiment. Une bonne chaudière doit assurer la durée de combustion du combustible jusqu’à 10 heures et servir au moins 20 ans.

Liste des avantages et inconvénients ↑

En conclusion, nous présentons les "avantages" indéniables des appareils de chauffage à générateur de gaz et les "inconvénients" pour lesquels la chaudière à pyrolyse n'est pas encore disponible - avis des utilisateurs.

  1. Facile à entretenir et en l'absence d'approvisionnement en gaz reste la meilleure option pour le chauffage.
  2. Facilité de chargement: une fois toutes les 10-15 heures, soit 2 fois moins que les chaudières traditionnelles à combustible solide.
  3. Très respectueux de l'environnement: le combustible brûle presque complètement, les gaz de combustion ne contiennent presque pas de produits de combustion toxiques, et dans le processus du générateur de gaz, la concentration de CO23 fois moins que le chiffre correspondant d'une chaudière à combustible solide conventionnelle.
  4. Une petite quantité de cendres dans le four et à l'intérieur de la cheminée après l'achèvement des travaux facilite le nettoyage et le ravitaillement ultérieur du générateur de gaz.
  5. Très haut taux de chauffage du liquide de refroidissement, d'eau ou d'air, à une température confortable de 60 ° C.
  1. Le coût élevé des chaudières à gaz: 1,5 fois plus cher que les analogues à combustibles solides traditionnels.
  2. Tous les modèles de réchauffeurs à pyrolyse sont des unités à circuit unique qui ne chauffent pas l’eau à usage domestique.
  3. Trop de carburant: ne travaillez pas avec un carburant très humide.
  4. Impossible de travailler en mode entièrement automatique: vous devez charger le carburant manuellement.

Vidéo sur les règles de fonctionnement des systèmes de pyrolyse ↑

Néanmoins, les avantages en termes de respect de l'environnement, d'efficacité et de rentabilité obtenus grâce à une combustion complète du combustible et à de faibles pertes de chaleur compensent totalement les défauts des chaudières génératrices de gaz de pyrolyse et de la gamme de leurs admirateurs.

Chaudières à pyrolyse à combustible solide et leurs caractéristiques

Ici, vous apprendrez:

Le chauffage des maisons équipées de chaudières à combustibles solides est un phénomène assez courant dans les petites agglomérations, où il n’ya toujours pas de gaz. Les briquettes de bois de chauffage ou de combustible les plus courantes sont utilisées comme combustible dans la plupart des cas.

L'inconvénient de ces chaudières est qu'elles sont obligées d'adopter diverses approches pour lancer de nouvelles quantités de combustible. Les chaudières à pyrolyse de longue durée sont privées non seulement de cet inconvénient, mais aussi de quelques autres - parlons de cela dans le cadre de notre examen.

Caractéristiques des chaudières à pyrolyse

Les chaudières à bois de chauffage traditionnelles sont gênantes car elles nécessitent une surveillance constante. Autrement dit, toutes les 2-3 heures, ils doivent enfermer de plus en plus de nouvelles quantités de carburant, sinon les tuyaux dans la maison deviendront froids. La nuit est particulièrement difficile lorsque, au lieu de dormir dans un sommeil calme, les ménages ont mal à la tête sous forme de chauffage ou de refroidissement. D'une part, dormir dans la fraîcheur est bon pour la santé. Par contre, se lever le matin en bavardant désespérément avec les dents n’est pas très agréable.

Les chaudières domestiques classiques présentent un autre inconvénient important: leur faible rendement. Le carburant en eux brûle très rapidement, la plus grande partie de la chaleur disparaît dans l'atmosphère. Avec elle, les produits de combustion contenant des gaz combustibles s'envolent dans les airs. Ils peuvent être utilisés pour obtenir des quantités supplémentaires de chaleur - cela se produit dans les chaudières à pyrolyse à combustion à long terme.

Comme vous l'avez déjà compris, les chaudières à pyrolyse à combustibles solides ne présentent pas les deux inconvénients ci-dessus. Ils sont dotés de chambres de combustion spacieuses, brûlant du combustible solide d’une manière quelque peu différente. Voici leurs principales caractéristiques:

Le principe de fonctionnement d'une chaudière à pyrolyse à combustible solide est très simple. Laissez cette image ne pas couvrir toutes les nuances, mais elle transmet l'essence de la technologie dans son intégralité.

  • Grand volume de la chambre de combustion - jusqu'à plusieurs dizaines de litres. De ce fait, la fréquence des approches pour la mise en favori de carburant est réduite plusieurs fois;
  • Le principe de la pyrolyse de la combustion - permet d’obtenir beaucoup plus d’énergie thermique à partir de la même quantité de bois;
  • De très grandes tailles - en fait, il y a deux chambres de combustion. Dans un cas, le bois de chauffage brûle lentement et dans le second, les produits de combustion libérés par le bois sont brûlés;
  • Basse température de combustion - réduit la charge thermique sur le métal.

Les chaudières à pyrolyse de longue durée sont arrangées un peu plus compliquées que leurs homologues traditionnelles, mais elles permettent des économies de combustible significatives.

Principe de fonctionnement

Nous allons maintenant essayer de comprendre le fonctionnement de la marmite à pyrolyse de longue durée et son fonctionnement. Le principe de fonctionnement est très simple et complexe à la fois. La pyrolyse est décrite dans le cours de physique à l'école: lorsqu'il est exposé au chauffage dans un espace clos, le bois émet des gaz combustibles qui peuvent s'enflammer et se réchauffer. En fait, il n'y a pas de combustion directe du bois dans une telle expérience.

Dans les chaudières à pyrolyse à longue combustion, le bois de chauffage brûle toujours, mais avec une alimentation en air limitée. On peut dire que c'est une corruption lente. Après avoir enflammé, l'arbre commence à émettre des gaz inflammables qui brûlent dans la post-combustion. Total, nous avons deux sources de chaleur - il brûle du bois et du gaz de bois. L'effet d'une telle combustion en phase se traduit par des économies de carburant pouvant atteindre 40%.

Le gaz de bois dans les chaudières à pyrolyse de combustion à long terme est formé à la suite d'une lente combustion du combustible. En même temps, l’appareil chauffe l’air qui, avec le gaz de bois, est introduit dans la chambre de post-combustion. Là, le mélange s'enflamme et brûle pour former une grande quantité de chaleur. Dans le même temps, la quantité d'émissions nocives par rapport aux chaudières traditionnelles est extrêmement faible.

Ainsi, la chaudière à pyrolyse représente une économie de carburant directe, car une plus grande quantité de chaleur peut être extraite de la même portion de bois de chauffage. Au lieu de 10 mètres cubes de bois de chauffage pour une période hivernale, seuls 6 à 7 mètres cubes peuvent être utilisés. Dans ce cas, les utilisateurs n'auront pas besoin, toutes les 2-3 heures, de placer dans le four insatiable toutes les nouvelles portions de bois de chauffage.

Chaudières à pyrolyse à combustion longue disponibles en plusieurs versions:

Malgré le faible taux de combustion du combustible, les gaz de poryl libérés sont capables d’induire une flamme à une couleur blanc-jaune aussi brillante.

  • Non volatiles - ils fonctionnent sur un terrain naturel et sont contrôlés mécaniquement;
  • Volatile - La pyrolyse se produit ici en utilisant une traction forcée. Cela augmente l'efficacité de la combustion.
  • Avec un emplacement différent de la post-combustion - elle peut être située au-dessus ou au-dessous de la chambre de combustion. Également en vente, des modifications sont apportées avec un agencement cohérent des caméras.

Il y a beaucoup de modifications, mais en général l'appareil et le principe de fonctionnement sont presque les mêmes.

La combustion longue dans les chaudières à pyrolyse est fournie par deux facteurs à la fois. Le premier facteur est le faible taux de combustion / combustion lente du bois. Le deuxième facteur est le volume important de la chambre de combustion. Par exemple, des chaudières à pyrolyse d'une capacité de 50 litres et plus sont disponibles à la vente. Sans surprise, la fréquence d'approches pour la charge de carburant est réduite à 1-2 fois par jour.

Forces et faiblesses

Les chaudières à pyrolyse présentent de nombreux avantages par rapport à leurs homologues classiques. Mais ils ont des inconvénients. Discutons de tous leurs avantages et inconvénients:

  • Rentabilité - elle varie de 10 à 40%, selon le modèle, l'intensité de la combustion et la température de l'air en dehors de la fenêtre;
  • Longue combustion - il est possible de ne mettre de l'essence que 1 à 2 fois par jour. Par exemple, le matin et le soir. À tout moment de la journée, la maison sera chaude;
  • Pureté écologique - le bois de chauffage brûle presque complètement, avec une libération minimale de produits de combustion;
  • Extraction presque complète de la chaleur dans le système de chauffage - la température des gaz d'échappement est inférieure à celle des chaudières traditionnelles;
  • Dans les chaudières à pyrolyse à combustion longue, divers mécanismes de contrôle de la puissance sont souvent mis en œuvre - ils fonctionnent en ajustant l'intensité du combustible brûlant et en fournissant du gaz à la chambre de postcombustion.

Il y a des inconvénients:

En raison des dimensions impressionnantes pour l'installation de la chaudière, il faudra trouver beaucoup d'espace libre. Sous-sol et grenier - les options les plus prometteuses.

  • Coût élevé - les avis des utilisateurs indiquent que les chaudières à pyrolyse de longue durée sont très pratiques, économiques et pratiques. Mais le coût initial de leur achat est extrêmement élevé (le plus juste pour les modèles puissants dépendant de l’énergie);
  • Volatilité - ces unités sont plus efficaces, mais nécessitent une connexion au secteur (la consommation totale d'électricité est faible, mais en son absence, le travail sera difficile voire impossible)
  • Grandes dimensions - Les chaudières à pyrolyse à longue combustion sont nettement plus grandes que n’importe quel autre assemblage de combustible solide.

Les inconvénients ne sont pas les plus graves, certains peuvent être négligés. Mais le coût élevé devra être compensé.

Carburant utilisé

Nous avons déjà dit que les chaudières à pyrolyse à longue combustion fonctionnent au bois. C'est un type de carburant assez commun et peu coûteux. Dans certains cas, le bois de chauffage peut être obtenu entièrement gratuitement. Mais ces chaudières peuvent fonctionner avec de nombreux autres types de combustibles solides. Par exemple, dans certains magasins, nous pouvons acheter une chaudière à granulés à pyrolyse. Il fonctionne sur des pellets sur le même principe que les unités ci-dessus.

Vous pouvez également acheter une chaudière à pyrolyse au charbon. Il vous plaira avec une combustion longue et une efficacité élevée. Les chaudières à charbon fonctionnent selon le même principe d’action, en produisant du gaz combustible à partir du charbon. En raison de son pouvoir calorifique élevé, la fréquence d'approches pour la mise en place du combustible est inférieure à l'utilisation de chaudières à pyrolyse du bois à combustion longue.

Modèles populaires

Nous examinerons en outre les modèles les plus populaires et les plus demandés de chaudières à pyrolyse à combustible solide à combustion longue. Nous allons affecter les unités non volatiles et volatiles.

Chaudière Popova

La chaudière à pyrolyse Popova est une simple unité non volatile en acier. La conception a eu un tel succès que de nombreux artisans l'ont copiée, en récupérant les appareils de chauffage de leurs propres mains. La chaudière présentée est omnivore, il est possible de brûler presque tous les combustibles solides qu’elle contient. Et la chambre de combustion impressionnante d'un volume gigantesque vous permet de compter sur près de 24 heures de combustion continue. Dans ce cas, le carburant brûle presque complètement, formant un minimum de composants nocifs pour la nature.

L'un des avantages de cette chaudière à pyrolyse est la possibilité de définir des bûches de taille non standard (jusqu'à 75 cm dans les modèles à faible puissance jusqu'à 240 cm dans les unités les plus productives), ce qui garantit une combustion à long terme. La puissance maximale de l'équipement est de 1000 kW, la puissance minimale n'est que de 25 kW. En fonction du mode de fonctionnement sélectionné, l'efficacité de l'appareil varie de 75 à 95%.

Chaudières Geyser

L'équipement du fabricant du même nom est représenté par deux lignes - domestique et industrielle. Les chaudières à pyrolyse domestiques Geyser à combustion longue ont une capacité de 10 à 50 kW. Ils peuvent fonctionner avec n'importe quel combustible solide, caractérisé par un rendement élevé. Au minimum, le volume de la chambre de combustion est de 40 litres. L'équipement est non volatile et se caractérise par une extrême facilité d'utilisation et sans prétention.

Chaudières Boderus

La chaudière à pyrolyse à combustible solide pour combustion longue Buderus Logano G221-20 de la célèbre marque Buderus est un excellent achat pour chauffer votre maison. Sa capacité est de 20 kW, de sorte qu'il peut chauffer des pièces jusqu'à 200 mètres carrés. La commande ici est mécanique, la connexion à la source d’alimentation n’est pas nécessaire. L'échangeur de chaleur est ici en fonte - cela influe sur le coût du modèle, mais le rend durable et résistant à la corrosion. Cependant, l'efficacité de l'unité de chauffage n'est que de 78%.

Son analogue le plus proche est la chaudière à pyrolyse plus progressive pour la combustion longue Buderus Logano S171-22 W. Elle a un rendement élevé, qui est de 87%. Pour cela est responsable l'utilisation de la traction forcée - à l'intérieur, nous allons trouver un petit ventilateur. L'échangeur de chaleur en acier constitue une autre différence. Cela n’ajoute pas de fiabilité, mais rend l’équipement plus abordable. La consommation moyenne de carburant est d'environ 6 kg / heure.

Chaudières Bastion

Les chaudières à combustion solide à pyrolyse à combustion longue de la série Basting M-KST sont des équipements non volatils fonctionnant au bois et à d'autres combustibles solides. La ligne est produite depuis 3 ans et se caractérise par un faible nombre de critiques négatives. Le plus jeune modèle a une capacité de 12 kW, le plus ancien - 50 kW. Les chaudières sont dotées d'échangeurs de chaleur en fonte puissants, le volume minimum de la chambre de combustion est de 40 litres. Parmi les avantages - conception fiable et coût abordable.

La meilleure chaudière à pyrolyse à combustion longue - faites votre choix

2017-03-28 Sergey Dyachenko

La pyrolyse, c'est quoi?

Dans le cadre de la pyrolyse dans le contexte de l'équipement de chauffage, comprendre le dégagement de gaz volatils lors du processus de combustion du carburant. L'intensité la plus grande se produit à des températures supérieures à 450 degrés et en manque d'oxygène. Ceci est pris en compte dans la conception des chaudières à pyrolyse, qui possèdent deux chambres de combustion et une alimentation en oxygène réglable.

Dans une chambre, le combustible brûle directement et dans la seconde, les gaz émis. Cela vous permet d'augmenter considérablement l'efficacité des équipements par rapport aux chaudières classiques à combustible solide. Il est nécessaire de ne mettre du carburant dans les appareils de type pyrolyse que 2-3 fois par jour. Pour trouver la meilleure chaudière à pyrolyse pour une combustion longue, considérez les configurations possibles.

Caractéristiques de conception et types de chaudières

Nombre de circuits

Par le nombre de contours, les chaudières à pyrolyse sont à circuit unique, à circuit double et à circuit multiple. Les circuits simples sont uniquement destinés à chauffer la pièce. Afin de les utiliser pour fournir de l'eau chaude, il est nécessaire d'acheter en plus une chaudière à chauffage indirect.

Les modèles à double circuit chauffent simultanément la pièce et l'eau pour une utilisation domestique. Différence dans la conception plus difficile, l'installation et le prix élevé. Cet équipement est adapté à la maison dans laquelle ils vivent en permanence. Parfois, il existe des chaudières à plusieurs circuits, dans lesquelles plus de deux circuits sont installés. Un circuit supplémentaire peut être utilisé, par exemple, pour fournir un sol chaud.

Matériau du corps

Le corps de la chaudière à pyrolyse peut être en acier ou en fonte. Les chaudières en acier sont plus faciles et moins chères. Ils sont plus faciles à transporter et à installer. Les modèles en fonte plus coûteux se caractérisent par une grande fiabilité. Le fer est résistant à la corrosion et n'a pas de soudures. L'inconvénient est la fragilité du matériau, avec une forte chute de température, il peut craquer.

Chaudière à pyrolyse en acier

Top brûlant

Les types séparés sont les chaudières à pyrolyse de combustion supérieure avec remplissage cyclique du combustible. De tels modèles peuvent fonctionner sur une portion jusqu’à une journée. Ceci est dû au fait que davantage de bois de chauffage est posé et que seule la couche supérieure est toujours en train de brûler ou de briller. Ici, vous ne devez utiliser que du combustible solide de haute qualité et bien séché. Une fonctionnalité utile est que, jusqu'à ce que le dernier onglet soit brûlé, nous ne pouvons pas ajouter de bois de chauffage.

Principe de fonctionnement

Par le principe de travail distinguent les modèles de convection et de chauffage à air. Les chaudières à convection chauffent le liquide de refroidissement, qui est ensuite acheminé par des pompes sur des radiateurs, qui peuvent se trouver dans différentes pièces.

Les appareils de chauffage à air sont conçus pour chauffer directement l'air intérieur. Souvent utilisé dans les locaux industriels et dans les petites maisons de 1 à 2 chambres.

Dépendance à l'électricité

Les modèles non volatiles sont équipés d'un panneau de commande mécanique. Facile à entretenir et fiable. Les chaudières à commande électronique ont besoin d'électricité pour fonctionner. Leur avantage est un réglage plus précis. Un certain nombre de modèles vendus sans panneau de contrôle. Il est acheté séparément, en fonction des besoins.

Tableau de commande de la chaudière à pellets Atmos

Types de carburant

Bois de chauffage

Le bois de chauffage est l’un des combustibles les plus efficaces pour les chaudières à pyrolyse. Ils ont un pourcentage très élevé de matières volatiles, ce qui est nécessaire pour le processus de pyrolyse. Il est important de choisir du bois séché, ce paramètre influence grandement l'efficacité.

Les chaudières à bois produisent le moins d'émissions nocives dans l'atmosphère. Également sur le bois, la durée de l'équipement est longue, en raison de l'absence de soufre, ce qui a un effet destructeur sur le corps de l'appareil. Lors de l'achat, il est important de choisir la taille appropriée des barres. Pour cette mesure, la profondeur de la chambre de combustion est mesurée.

Du charbon

La pureté du charbon peut varier considérablement et, par conséquent, le transfert de chaleur. Le lignite le plus cher et le plus efficace. En fumant, il produit le plus de gaz. La deuxième place est le charbon et l'anthracite dans la troisième. Travaillant au charbon, la chaudière s'usera plus rapidement en raison de sa teneur en soufre, qui conduit à la corrosion.

Granulés

Les granulés sont des granulés produits à partir de déchets déchiquetés. La matière première pour eux peut être la sciure de bois, la tourbe, le papier, la paille, etc. Ils sont écologiques, leur production n’utilise pas de produits chimiques. Les chaudières à pellets modernes sont équipées d’un système de chargement automatique du combustible selon les besoins.

Sélection du modèle

Termico Pyrolyse 12 kW

L'un des modèles les plus populaires. Il dispose d'un circuit, d'une puissance de 12 kW et peut chauffer jusqu'à 120 mètres carrés. Chambre de combustion de type ouvert. Échangeur de chaleur en acier, panneau de commande électronique. L'épaisseur du métal dont est faite la chaudière est de 5 mm.

Il peut fonctionner avec presque tous les types de combustibles solides et de bois jusqu'à 40% d'humidité. La profondeur de la chambre de combustion vous permet de placer des barres d’une longueur maximale de 37 cm et vous permet de passer en mode pyrolyse environ 10 minutes. Type d'installation sol, taille 478 * 1126 * 981 mm, poids 170 kg.

Chaudière à pyrolyse Termico

Bourgeois-K MODERN-12

Les appareils ménagers Bourgeois-K sont fabriqués à Kharkov et ont fait leurs preuves au travail. Puissance 12 kW, dispose d'un circuit, peut chauffer jusqu'à 120 mètres carrés. M. à la maison. Non volatile avec un panneau de commande mécanique. Une grande chambre de combustion de 30 litres avec une profondeur de 40 cm vous permet de charger de longues barres.

La grille est en fonte. Consommation de carburant 1,2 kg par heure. Il a la possibilité de connecter en plus le réchauffeur pour maintenir la température du liquide de refroidissement dans le cas de la fin du combustible solide. Monté au sol, dimensions 718 * 459 * 560 mm, poids 87 kg.

Cuivre Bourgeois-K MODERNE-12

WATTEK PYROTEK 30

Chaudière à pyrolyse WATTEK PYROTEK 30 avec une puissance calorifique de 30 kW et un circuit. Il a une chambre de combustion fermée. Contrôle électronique avec l'affichage en russe. Il a plusieurs modes de fonctionnement: standard, été, avec une priorité d'approvisionnement en eau chaude. L'échangeur de chaleur principal est en acier. Fonctionne uniquement avec du bois de chauffage. Dimensions 530 * 1145 * 915 mm.

Aperçu des combustibles pour chaudières à pyrolyse et fours à longue combustion

Une maison privée moderne nécessite beaucoup de coûts et d’efforts de la part du propriétaire. Et ce n’est même pas le coût des matériaux et de l’équipement, mais le problème du choix de la meilleure option.

Le logement doit non seulement être construit, mais également fournir toutes les communications nécessaires, y compris le chauffage.

La situation économique difficile porte à nouveau sur l’utilisation de cuisinières et de chaudières à combustible solide, offrant un nouveau regard sur les choses habituelles.

Plus récemment, l’efficacité de la tourbe, du bois de chauffage et des autres combustibles solides était inférieure à celle du gaz, mais l’apparition de chaudières à pyrolyse pour chauffer les maisons et les fourneaux à long feu a modifié l’équilibre des pouvoirs.

Principe de fonctionnement des systèmes de chauffage à pyrolyse et efficacité

La chaudière à pyrolyse de l'appareil. (Cliquez pour agrandir)

Il se distingue de la combustion normale en limitant l'accès de l'oxygène au carburant afin d'éviter les pertes d'énergie primaire de combustion. C’est la base du travail des chaudières et des fours à pyrolyse (générateurs de gaz).

La chaudière à pyrolyse structurelle dispose de 2 chambres étanches reliées par une buse. Dans le premier compartiment (chambre de combustion primaire), déposez le combustible et allumez la chaudière.

Une autre caractéristique distinctive des générateurs de gaz est la sortie de la chaudière en mode fermé. Cela commence après que le feu a complètement englouti le carburant. Ensuite, l'accès libre à l'air est arrêté de force et la combustion directe est arrêtée. En fait, une partie du combustible brûle et l'autre brûle.

Mais la chaleur dégagée au cours de ce processus est suffisante pour former un gaz de pyrolyse qui pénètre dans le deuxième compartiment (chambre de combustion ou post-combustion). En raison d'une certaine quantité d'air secondaire, le gaz chaud clignote, de l'énergie thermique est libérée et le liquide de refroidissement de la chaudière est chauffé.

Le second compartiment du four est souvent associé au conduit ou à la base de la cheminée. Le mouvement des gaz est assuré soit par le ventilateur (l’alimentation principale et par l’aspiration, et par un ventilateur séparé), soit par la poussée naturelle à base d’amortisseurs étanches.

Habituellement, dans les fours à pyrolyse, le bois de chauffage brûle presque complètement, laissant une quantité minimale de cendres (il peut être enlevé une fois par semaine), mais si nécessaire, il est possible d'éliminer les restes de bois de chauffage incomplètement brûlés. Pour ce faire, utilisez une cornue rotative - une partie arrondie du récipient du four.

Le principe de la combustion complète en deux étapes et l’augmentation du nombre de fours permettent d’augmenter le rendement de la chaudière à pyrolyse jusqu’à 90-93% et, comme pour les fours à combustion longue similaires, jusqu’à 85% par rapport aux fours classiques.

Lisez l'article utile sur les caractéristiques de la chaudière à pyrolyse Geyser ici.

Que noyer

Les chaudières à pyrolyse sont très polyvalentes en ce qui concerne le combustible utilisé. Leur "omnivore" vous permet de travailler sur le bois, le charbon, les granulés et les briquettes de tourbe, les huiles usagées, et dans certains cas, ils servent d’utilisateurs domestiques capables de traiter les déchets de bois, les déchets contenant de la cellulose et conviennent même aux pneus en feu.

Et pourtant, les plus courants sont les carburants suivants.

Bois de chauffage Le bois de sciage d'un arbre mesurant jusqu'à 40 cm de long est le matériau naturel le plus couramment utilisé pour le chauffage. Le choix du bois de chauffage dépend de caractéristiques telles que:

  • temps de combustion;
  • émission de chaleur Le bois de chauffage de bouleau dégage beaucoup de chaleur, mais il peut provoquer la formation de goudron s'il n'y a pas assez d'air. Propriétés similaires chez les conifères. Le bois de chauffage de chêne produit le plus de chaleur, mais la valeur de la pierre est trop élevée pour la chambre de combustion;
  • praticité d'utilisation. L'aulne et le tremble forment la plus petite quantité de suie et sont souvent utilisés pour les cheminées autonettoyantes;
  • utilisation prévue. On utilise des chaudières pour chauffer les arbres à feuilles caduques, et pour les poêles et cheminées, il est préférable d'utiliser du bouleau, du pin, de l'aulne, du frêne ou du noisetier.

Pellets Ce type de combustible solide universel est essentiellement pressé en petits granules cylindriques de matières premières d'origine végétale.

Comme le matériel source sont:

  • déchets agricoles (paille, lin non conforme aux normes, cosses de tournesol, etc.);
  • déchets de bois et exploitation forestière (copeaux, écorces, branches, copeaux);
  • tourbe

La classification des pellets est basée sur le signe brut (bois, paille, maïs), et le respect de l'environnement pour le carburant est basé sur l'absence de composant adhésif lors du pressage. La monture est fournie par la lignine polymère naturelle libérée sous la pression des matériaux eux-mêmes.

Du charbon Autrefois on l'appelait la lumière du soleil pétrifiée. Le fossile sédimentaire a de nombreuses applications, y compris comme carburant.

Le charbon brûle en deux étapes: il se forme d'abord des substances volatiles, puis du coke lui-même (résidu solide). La chaudière à charbon à pyrolyse à combustion longue est généralement utilisée pour chauffer des locaux industriels.

Briquettes de combustible. Un autre nom commun est Eurodrove. Le matériau principal pour eux est la même matière première que pour les granulés, seulement pressée en briquettes cylindriques de plus grande longueur (jusqu'à 45 cm).

Lorsque vous choisissez une chaudière à pyrolyse ou un four de chauffage, le point essentiel est la consommation de combustible, qui est généralement indiquée dans le passeport pour chaque modèle de chaudière spécifique.

Mais il est nécessaire de prendre en compte les paramètres suivants:

  1. La taille de la pièce pour le chauffage. Il est évident que pour chauffer une habitation de 300 m² il faut plus de carburant que pour 100 m²
  2. Perte de chaleur estimée du logement.
  3. La valeur calorifique du carburant utilisé. Cette caractéristique est également prise en compte lors du choix d'un carburant.
  4. Humidité des matières premières combustibles.
  5. Gamme de prix du carburant.

Si nous comparons les principaux combustibles pour la valeur calorifique, nous obtenons ce qui suit:

Type de combustible Transfert de chaleur, kcal / kg

Bois de chauffage 2500
4500 pellets
Charbon de bois 7500
Charbon 7400
Mazout 9800
Gaz naturel 8300

Chaleur de combustion spécifique du combustible solide:

Humidité du bois de chauffage 20% - 3590 kcal / kg
Humidité du bois de chauffage 50% - 1870 kcal / kg
Briquettes de bois - 4500 kcal / kg

L'utilisation la plus optimale d'un générateur de gaz dans la vie quotidienne est une chaudière à pyrolyse à pellets pour une combustion à long terme, mais vous devez faire attention à l'humidité du combustible utilisé. Il est souhaitable que cela ne dépasse pas 30%.

Regardez une vidéo dans laquelle un utilisateur expérimenté mène une expérience: mieux chauffer une chaudière à pyrolyse - avec du bois de chauffage ou des briquettes de combustible:

Chaudière à pyrolyse ou comment j'ai commencé à me noyer avec des pneus de voiture et tout ce qui brûle

Commençons par la théorie

Les systèmes de chauffage (CO) avec une chaudière à combustible solide (TTR) sont des systèmes à effet périodique dans lesquels la chaudière produit de la chaleur uniquement lorsqu'il y a du combustible. À cet égard, les propriétaires de TTK acquièrent tôt ou tard des accumulateurs de chaleur, qui accumulent l'excès de chaleur généré lors de son fonctionnement et le remettent à la maison une fois que le combustible de la chaudière est épuisé.

Mon choix

Si après la lecture, vous ne prévoyez plus de couler avec du bois brut, alors, en fonction de votre expérience de vie, je recommanderais la chaudière à pyrolyse.

L'installation

Il est préférable de placer la chaudière dans une pièce spécialement conçue à cet effet, car je n’ai pas encore vu de chaudières qui ne fument pas dans la pièce lors du rechargement de combustible (et la mienne fume parfois aussi à cause d’une construction imparfaite).

De plus, les chaudières sont généralement équipées d’un ventilateur ou d’un ventilateur de pressurisation, qui sont généralement assez bruyants. Les mécanismes restants de contrôle des noeuds de CO (pompes de circulation, entraînements de registre d'air, registres de cheminée et vannes à boisseau sphérique électriques) fonctionnent de manière presque silencieuse.

Bois de chauffage et pas seulement.

Le bois constitue le principal combustible de la chaudière à pyrolyse.

Feu brûlant des pneus

Alors regardez, préparé pour le chargement dans la chaudière, les pneus de voiture

Le fait que non seulement je considère le pneu comme un excellent carburant peut être estimé par la quantité

Pour assurer la sécurité incendie dans la chaufferie, j'ai installé deux extincteurs automatiques à poudre Buran 2.5 et un détecteur de fumée indépendant au plafond.

Allumage

Il est plus facile d'allumer la chaudière avec une petite quantité de bois de chauffage (cet onglet est chargé par la fenêtre inférieure pour charger du bois de chauffage), mais si vous le souhaitez, vous pouvez démarrer la chaudière à pleine charge (pour cette charge, la fenêtre supérieure permettant de charger du bois de chauffage est utilisée).

Produits de combustion

J'essaie de nettoyer les échangeurs de chaleur de la chaudière pendant le cycle de chauffage, c'est-à-dire environ deux fois par mois, car l'efficacité de la chaleur générée dans la chambre de pyrolyse dépend de leur degré de pureté. Habituellement, après un cycle de chauffage, il reste un seau de cendres et un cordon d'acier presque pur provenant de pneus. Il s’est avéré que les cordes en acier et les cendres constituent un produit précieux pour une utilisation future.

Conception de la chaudière

  • La porte supérieure est nécessaire pour augmenter le volume d’une seule charge. Plus vous pouvez charger de bois de chauffage, moins vous devez le faire souvent.
  • La porte centrale est nécessaire pour la maintenance de la chaudière (nettoyage des cendres, préparation du nouveau bois d'allumage). Il est tout simplement impossible de passer par la porte la plus haute. Derrière c'est la caméra de démarrage.

Dans mon TTK, l'air vers le combustible est fourni par trois registres d'air à différentes zones de la chaudière, ce qui permet d'obtenir une combustion du combustible la plus efficace possible.

Ma chaudière, comme la plupart des chaudières à pyrolyse, est née avec une vanne (elle a maintenant une hauteur moyenne, elle est aussi la principale). La vanne est située à l'avant de la chaudière, sous la porte inférieure de chargement de combustible.

Système de chauffage

  1. Acquisition de la chaudière et connaissance de la première joie de la chaleur apportée chez eux. Ils le nourrissent avec de petites portions de bois de chauffage, souvent et avec plaisir.
  2. Ensuite, essayez d’étirer le temps entre l’alimentation. Ensuite, ils essaient d'expérimenter différents types d'aliments: ils le noient exclusivement de chêne, d'acacia et même de charbon rare dans notre région.
  3. Finalement, on comprend que "la chaudière existe pour moi" et non pas "je suis pour la chaudière".
  4. Après cela, le propriétaire de la chaudière commence à chercher une place dans la maison sous l'accumulateur de chaleur (TA).

Automatique

Au fur et à mesure de l'exploitation de leur JI, il est progressivement devenu évident que le système, dans sa forme d'origine, présentait d'importants défauts.

  1. Il cherche à envoyer à TA uniquement l’excédent de chaleur de la TTC.
  2. Coupez le TTC du reste du système de chauffage (CO) après avoir cessé de générer de la chaleur, car après son extinction, le TTC du générateur de chaleur devient le consommateur et commence à drainer la chaleur précédemment stockée de la pompe à chaleur.

Au début, il était nécessaire de connecter manuellement la TTC au CO pendant le démarrage et de la déconnecter manuellement de celle-ci. Divisez manuellement les flux de chaleur au début du démarrage du TTK et déjà dans le processus de fonctionnement de la chaudière, lorsqu'un excès de chaleur est formé. De plus, le régulateur de registre d’air ordinaire était trop inertiel et ne pouvait pas s’acquitter des tâches qui lui étaient assignées.

Chaque fois que je devais corriger ou changer la logique du travail de CO, ma tête se gonflait lorsque je regardais ce schéma et essayais de comprendre son fonctionnement.

Au final, avec la participation de bonnes personnes, la BU a acquis le look qu’elle a aujourd’hui, ainsi que les fonctionnalités qui me sont si indispensables.

L'unité de commande de ma chaudière est assemblée sur la base du module Arduino Mega 2560. Le choix s'est porté sur Arduino, car il est répandu, facilement accessible, bien documenté, il existe de nombreuses leçons sur sa programmation dans le réseau, une énorme communauté en ligne conviviale qui aidera, conseillera, enseignera.

Logiciel

Ainsi, les graphiques de l'onglet «Historique» permettent d'analyser le travail de l'ensemble du système au cours des périodes passées et de prévoir le prochain lancement de la TTC en fonction des besoins des résidents de la maison. De plus, cette vue de côté permet de mieux comprendre l’amélioration du système de chauffage.

Conclusion

Parfois, les gens me demandent pourquoi j'ai choisi le chauffage au bois? Je réponds que j’ai eu de la chance de ne pas avoir plusieurs canalisations de gaz. Maintenant, je suis une personne heureuse, je ne sais pas combien coûte le «gaz pour la population», je ne participe pas à la discussion sur les tarifs de chauffage, cela ne me dérange pas.

Eh bien, HBZ. C’est peut-être moins cher, mais l’achat de bois de chauffage et des mêmes pneus est toujours aussi compliqué, pour un amateur. Carry - magasin. Encore une fois, la saleté, les cheminées, les condensats. Ici, l'argument contre le gaz est faible.

Il est dommage que le tar et le goudron soient qualifiés de manque de TTK contre la pyrolyse - et il ne s’agit que d’un mode de combustion non optimal (manque d’air et / ou de température dans l’espace où la combustion a lieu..).. en pyrolyse - nous avons également un tel mode (pour les mêmes raisons )

Pour cette raison, dans les chaudières classiques (à grille), il n'est pas possible d'obtenir une combustion de carburant de haute qualité (complète).

- c'est du marketing pur..

et en soulignant le mot pyrolyse - les écrivains oublient souvent l'énergie de brûler du charbon (carbone), qui reste du bois de chauffage après la pyrolyse (séparation des gaz combustibles lorsqu'ils sont chauffés). Cette chaleur sur laquelle on fait frire des brochettes)

donc, personnellement, une telle chaudière me semble être le TTK habituel, le schéma de combustion est simplement modifié - pour impliquer progressivement le bois de chauffage dans le pare-feu dans le processus de combustion.

et options ttk pozhdigom sur le dessus - c’est une variante similaire, mais au lieu d’un ventilateur (poussée artificielle) entraînant les gaz à travers le bois (pour ne pas chauffer la partie supérieure des onglets à l’avance) - les gaz chauds naturels montent - à l’écart de le processus de combustion (cependant, après avoir rempli la cheminée de gaz, une poussée apparaîtra dans les deux cas).

mais par essence - la «même» combustion du bois de chauffage, seulement plus extensible et contrôlée, en raison de l'utilisation progressive du bois de chauffage. Je ne discute pas - bon pour le CO.

Comment assembler une chaudière à pyrolyse maison à l'aide de dessins et d'instructions vidéo

Les chaudières à pyrolyse sont depuis longtemps de plus en plus populaires parmi les propriétaires d’habitations privées. En termes d’efficacité, elles sont proches des équipements à gaz, elles peuvent même être installées dans n’importe quelle maison et ne dépendent pas de la disponibilité du gaz et de l’électricité. La chaudière à pyrolyse peut être réalisée indépendamment, ce qui permet d'économiser beaucoup d'argent.

Différences et avantages

Dans les chaudières et poêles à bois conventionnels avec chauffage de l'eau, le bois brûle assez rapidement et une charge de bois de chauffage dure 3 à 4 heures. Dans le même temps, le chauffage nécessite une attention constante, car si le feu s'éteint dans la chambre de combustion, le liquide de refroidissement se refroidira et il deviendra froid dans la maison. Cette caractéristique des chaudières à combustibles solides oblige souvent les propriétaires à installer un chauffage électrique supplémentaire ou une chaudière à combustion longue.

Les chaudières de type pyrolyse se distinguent par une longue durée de fonctionnement sur une seule charge. Ils peuvent utiliser du bois de chauffage ou des pellets comme déchets de bois pressés. La durée de fonctionnement de tels modèles est due à un mode de fonctionnement spécial basé sur la pyrolyse.

Vidéo: le principe de la chaudière

Pyrolyse - de quoi s'agit-il et comment est-il utilisé dans les chaudières

Le processus de combustion du bois est assez compliqué. Il est constitué de fibres de cellulose, fixées avec un liant - la lysine. Une fois chauffés, ces liens sont détruits et le dégagement de gaz commence, et les fibres de bois commencent à noircir et à se carboniser. Le gaz, appelé pyrolyse, contient des éléments combustibles, notamment de l'hydrogène. Lorsqu'il est chauffé depuis la surface chaude d'une bûche rougeoyante, il s'enflamme et forme un feu brillant.

L'augmentation de la teneur en oxygène dans la zone de combustion augmente la taille de la flamme. Cela se voit lors de l’ouverture de la porte du four: le bois de chauffage commence immédiatement à brûler plus fort. La combustion des gaz de pyrolyse s'accompagne d'une génération de chaleur active, à partir de laquelle la combustion lente du bois augmente, et très vite, ils brûlent au charbon. Dans ce cas, la flamme peut atteindre une hauteur de plus d'un mètre, alors que non seulement le four est chauffé, mais aussi la cheminée et que des gaz chauds, non complètement brûlés et à forte teneur en suie, pénètrent dans la cheminée.

La conception de la chaudière à pyrolyse vous permet de brûler les gaz de combustion dans une zone de post-combustion séparée. Dans le même temps, le bois de la zone de production de gaz est couvé pendant longtemps, de manière uniforme et à température constante. Pour éviter une combustion active du carburant, l'entrée d'air dans la chambre de chargement est limitée au moyen d'un amortisseur. Au contraire, l'air est injecté dans la zone de postcombustion du gaz, parfois à l'aide d'un ventilateur, mais plus souvent à l'aide d'un tirage naturel.

Construction

Extérieurement, la chaudière à pyrolyse n'est pas très différente de l'analogue à combustible solide. Dans le cas de l'acier ou de la fonte, il existe une chambre de combustion équipée d'une porte ou d'une trappe pour le chargement de combustible. La chambre de combustion peut être divisée en chambres de génération de gaz et de postcombustion à l'aide de cloisons, mais la division est parfois conditionnelle et les processus se déroulent dans différentes zones de la chambre de combustion.

Pour le nettoyage des cendres dans la partie inférieure de la chambre de chargement du combustible, la grille est située et au-dessous se trouve un cendrier avec une porte ou une boîte pour collecter les cendres. La zone de postcombustion est également équipée d'une porte séparée pour le nettoyage, car de la suie s'y forme souvent et nécessite un nettoyage.

Près de la fournaise se trouve un échangeur de chaleur dans lequel circule le caloporteur choisi pour le système de chauffage: antigel, antigel ou eau spécialement préparée. Il est équipé de deux raccords pour connecter les tuyaux de chauffage.

Un tuyau raccordé à la cheminée, relié à la chambre de combustion dans la zone de post-combustion, est destiné à l'évacuation de la fumée. Il peut être équipé de capteurs de température et d'un propulseur pour réguler la poussée.

Le niveau d’automatisation de la chaudière dépend du modèle. Il est à noter que les chaudières à régulation du processus de combustion sont volatiles, leur installation n’est possible que s’il ya une alimentation ininterrompue.

Vidéo: conception de la chaudière à pyrolyse

Forces et faiblesses

    L’avantage incontestable que les chaudières à pyrolyse s’approchent du gaz par la facilité d’utilisation est leur efficacité et leur rendement élevé. Mais la liste des avantages de la chaudière ne se limite pas à cela, ils se distinguent également par:

  • long travail sur une charge de la chambre de combustion - jusqu'à 48 heures dans les modèles puissants, jusqu'à 18 heures - dans le ménage;
  • la disponibilité et la variété de combustible consommé - les chaudières à pyrolyse peuvent également fonctionner sur des pellets, des briquettes, des copeaux et des planches découpées, et même sur certains modèles, à la sciure de bois;
  • les chaudières sont de taille compacte: une petite pièce séparée suffit à leur installation;
  • la température de la fumée à la sortie de la chaudière est basse, jusqu'à 200 degrés maximum en mode d'allumage, ce qui permet d'utiliser une cheminée en sandwich métallique peu coûteuse et pratique dans l'ensemble;
  • la fumée contient une petite quantité de suie, ne pollue pas l'atmosphère et la toiture;
  • les modèles modernes sont équipés d'un régulateur automatique de tirage, qui permet de régler le mode de chauffage et de ne pas perdre de temps à le réguler;
  • la période d'utilisation de la chaudière est de 15 ans.
  • Inconvénients des chaudières à pyrolyse:

    • l’humidité du bois utilisé ne doit pas dépasser 20%;
    • nécessitent une installation correcte du circuit de chauffage, comme indiqué ci-dessous;
    • Les chaudières achetées, en particulier les modèles en fonte, sont assez chères, à un prix comparable à celui des équipements à gaz.

    Comme vous pouvez le constater, tous les inconvénients des chaudières à pyrolyse sont éliminés grâce à un fonctionnement correct. Et vous pouvez réduire le coût des équipements de chauffage en fabriquant une chaudière faite maison. Cela est tout à fait réaliste si vous effectuez le calcul de la puissance thermique et que vous trouvez également des dessins prêts à l'emploi ou les réalisez vous-même à l'aide des croquis de modèles testés.

    Dessins et description


    Proposé pour le montage d'une chaudière artisanale, représenté sur le dessin, est fabriqué à la main comme une chaudière à pyrolyse de la combustion supérieure avec gonflage forcé de l'air dans la chambre de combustion.

    Le principe de son fonctionnement est le suivant:

    • à travers la porte située dans la partie supérieure du corps, une seule quantité de carburant est introduite dans la chambre de combustion et est enflammée par le haut;
    • un ventilateur-ventilateur installé dans la partie supérieure du boîtier dirige la fumée libérée pendant la combustion dans la chambre de postcombustion;
    • il y a un épuisement final des gaz et des inclusions inflammables qu'ils contiennent;
    • la fumée est évacuée par le conduit de cheminée situé à l'arrière de la chaudière dans la cheminée;
    • les cendres qui se forment pendant le four passent à travers la grille dans le cendrier situé sous la chambre de combustion;
    • la chambre de combustion est entourée d'une chemise d'eau qui joue le rôle d'échangeur de chaleur et d'isolation thermique des parois de la chaudière;
    • l'eau pénètre dans l'échangeur de chaleur par le raccord inférieur situé à l'arrière de la chaudière et est évacuée dans le système par le haut;
    • Sur le plan supérieur de la chaudière, il y a un contrôleur qui vous permet de régler le mode et à l'intérieur de l'échangeur de chaleur - un capteur de température.

    Le dessin montre les dimensions de la chaudière et la désignation de ses parties structurelles. Une partie des dimensions est désignée par le code de lettre - elles sont spécifiées selon le tableau et sélectionnées par la puissance de la chaudière souhaitée. Ces dimensions sont déterminées par calcul thermique, cela dépend de leur travail correct et ininterrompu.

    Matériaux et outils nécessaires pour l'assemblage

      Le corps de la chaudière fait ses propres mains à partir de tuyaux en tôle d'acier et en métal par soudage. Par conséquent, avant sa fabrication, il est nécessaire de préparer:

  • onduleur de soudage, électrodes;
  • Bulgare avec des roues de coupe et de meulage;
  • percer avec un ensemble de perceuses pour le métal;
  • puzzle
  • Matériaux et leur quantité approximative:

    • 3 tôles d'acier de taille standard 1250x2500 mm, épaisseur 4-5 mm, le laminage à froid est préférable - il conduit moins aux sauts de température;
    • 2 tôles d'acier galvanisé 1250x2500 mm, épaisseur 1,5-2 mm;
    • tuyau métallique Ø32 mm, épaisseur de paroi 3,2 mm;
    • tuyaux métalliques Ø57 mm, épaisseur de paroi 3,5 mm;
    • tuyau métallique Ø159 mm, épaisseur de paroi 4,5 m, longueur totale 0,5 m;
    • tube profilé de deux types: 60x30x2 et 80x40x2;
    • ferrures pour portes - poignées, verrous;
    • matériel informatique;
    • brique de chamotte pour doublure de chambre de combustion;
    • cordon d'amiante pour l'isolation thermique de la porte.

    La quantité exacte de matériel nécessaire pour clarifier les dessins d'exécution. En outre, il est nécessaire de préparer un extracteur de fumée - un ventilateur de la puissance requise, un capteur thermique, un contrôleur et une source d'alimentation sans coupure

    220 V. La puissance du ventilateur est déterminée par calcul.

    Pour réduire le poids de la chaudière pour les parois extérieures de l'échangeur de chaleur, vous pouvez utiliser de l'acier d'une épaisseur de 2 mm. Ils chauffent moins de 100 degrés, ils ne sont donc pas sujets à la déformation.

    Technologie d'assemblage

      La séquence des opérations peut être différente, mais l'expérience des maîtres montre qu'il est préférable d'assembler la chaudière de ses propres mains comme suit:

  • Selon le dessin de base, un ouvrier est exécuté avec les dimensions spécifiées par la table et le calcul.
  • Les ébauches pour l'assemblage de l'unité sont découpées dans les feuilles de métal et les tuyaux par la rectifieuse. Les trous pour les tuyaux et les raccords sont réalisés à l'aide d'une perceuse et d'une scie sauteuse ou d'une plazmoreza - la deuxième option est préférable, car elle vous permet de réaliser une coupe parfaitement lisse.
  • Souder la chambre du four en métal de 4 à 5 mm d'épaisseur. Souder la cloison en formant une fumée à l'arrière du four. Entre la chambre de chargement et la zone de post-combustion, un coin de la grille est constitué d'un coin ou d'une bande d'acier. La grille est préférable pour installer la fonte - elle durera plus longtemps et, pendant la déformation ou la combustion, elle peut être facilement enlevée et remplacée.
  • Un tuyau de fumée et un tuyau avec un registre pour l'alimentation en air sont soudés à la chambre dans sa partie supérieure. À la sortie, il y a des places assises pour l'extracteur de fumée.
  • Effectuer des ouvertures pour les portes du four et la chambre de cendre de ferraille.
  • Reliez des cavaliers qui relieront les parois intérieure et extérieure de l'échangeur de chaleur et compenseront les pertes de charge. Ils peuvent être fabriqués à partir de bandes d'acier. Les cavaliers doivent être placés verticalement pour ne pas nuire à la circulation naturelle du liquide de refroidissement.
  • Soudez progressivement les parois extérieures de l'échangeur de chaleur en les reliant par des ponts. Les raccords sont soudés dans des trous dans la paroi arrière de la chaudière pour alimenter le système en eau.
  • Fabriqué à partir de portes en tôle. Ils effectuent double avec une couche d'isolation - tissu d'amiante. Les portes sont fixées aux charnières de la chaudière ou utilisent un type de fixation différent.
  • La chambre de combustion située dans la zone de postcombustion est garnie de briques en argile de sapin quart-de-brique pour le mortier résistant à la chaleur.
  • Les pieds réglables sont soudés à la chaudière ou fixés aux boulons, ce qui permet de les régler horizontalement.
  • Le corps est poli, le tartre est enlevé, puis il est enduit de la peinture résistant à la chaleur d'un cylindre avec ses propres mains.
  • Installez le ventilateur d'extraction entre le conduit de fumée et la cheminée, connectez-le au réseau.
  • Un contrôleur est installé sur la partie supérieure de la chaudière et le capteur est placé dans l'échangeur de chaleur près du raccord de sortie.
  • À ce stade, le montage de la chaudière est terminé. Vous pouvez le connecter au système de chauffage et commencer le réglage.

    Raccordement de la chaudière au circuit de chauffage

    Les chaudières à combustion longue, fabriquées à la main, peuvent fonctionner dans des systèmes à circulation naturelle ou forcée - leur conception est relativement fiable. Les systèmes à circulation naturelle sont montés en respectant l'angle d'inclinaison des conduites, à force - avec le raccordement de la pompe de circulation de la puissance requise, qui est déterminée par calcul.

    En raison de la tendance à la corrosion à basse température de l'échangeur de chaleur, il est recommandé de surveiller la température de l'eau à la buse d'entrée. Il ne devrait pas tomber en dessous de 60 degrés Celsius. Afin de le maintenir dans ces limites, un cavalier est créé entre les tuyaux aller et retour, avec lequel la ligne de retour est diluée avec de l’eau chaude à la température désirée.

    Ajustement et inclusion

    Avant de mettre la chaudière en marche, il est nécessaire de remplir le système de liquide de refroidissement. L'ajustement consiste à choisir le mode d'alimentation en air de la chambre de post-combustion, régulant ainsi l'intensité de la combustion des gaz et la température dans le four.

    Il est indirectement possible de déterminer l’optimalité du mode de fonctionnement grâce à la fumée sortant du tuyau: s’il n’a pas une odeur prononcée ni une teinte grise, cela signifie que le carburant brûle complètement et que le mode est choisi correctement.

    Les premiers jours, la chaudière artisanale fonctionne en mode test. À ce stade, il est préférable de ne pas le laisser sans surveillance et d’utiliser uniquement un carburant de haute qualité, et de charger la caméra pour 2/3 de la charge. Après les tests, la chaudière peut fonctionner à pleine capacité et profiter de la chaleur de la maison.

    Top