Catégorie

Nouvelles Hebdomadaires

1 Des pompes
Circulation naturelle de l'eau dans le système de chauffage
2 Radiateurs
Radiateur de chauffe en fonte de ms 140
3 Cheminées
Purgeur d'air pour radiateurs: automatique, manuel, grue "Mayevsky"
4 Carburant
Comment installer la pompe de circulation pour le chauffage dans une maison privée
Principal / Radiateurs

Gestion d'un immeuble


Pendant la période de chauffage intermédiaire, le service de chauffage en commun n’est pas fourni, c’est-à-dire que l’énergie thermique nécessaire au chauffage des locaux n’est pas consommée. Il est évident que les porte-serviettes chauffants installés dans les salles de bain émettent de la chaleur, c’est-à-dire que l’énergie thermique est consommée, et uniquement pour chauffer la pièce. Toutefois, les chauffe-serviettes ne sont pas raccordés au système de chauffage, mais au système d'alimentation en eau chaude (HWS), et consomment la chaleur contenue dans l'eau chaude, destinée à être utilisée comme eau chaude et non comme moyen de chauffage dans le système de chauffage. Avec un système d'alimentation en chaleur ouvert et la disponibilité d'un dispositif de mesure commun, qui mesure la chaleur consommée dans les locaux d'un immeuble d'habitation (MCD), l'énergie thermique consommée par les porte-serviettes chauffants est prise en compte dans l'entrée de chaleur dépensée pour chauffer de l'eau à la température requise (composant eau chaude pour l'énergie thermique). Il est évident que plus les chauffe-serviettes consomment de chaleur, plus la quantité d’énergie thermique indiquée par le dispositif de mesure en tant que composant de l’énergie de chauffage de l’ECS est importante, ce qui peut entraîner une augmentation des coûts des ressources de service public payables au fournisseur et le coût plus élevé d'un mètre cube d'eau chaude, censé payer pour les consommateurs d'eau chaude sanitaire en faveur de l'ICS.

Sèche-serviettes et système de chauffage

Le porte-serviettes chauffant est conçu pour créer un microclimat confortable, réduire l'humidité, accélérer le séchage de l'air et des surfaces dans la salle de bain. L’augmentation de l’humidité, créée dans la salle de bain en raison de la fonction de cette pièce, contribue à l’apparition de moisissures et de champignons qui peuvent nuire à la santé humaine. Pour réduire les risques de moisissure, il est nécessaire de bien sécher la pièce. C’est à cette fin que les porte-serviettes chauffants ont été conçus.

Il est important de noter que le sèche-serviettes doit fonctionner pendant les périodes de chauffage et d’interchauffage, raison pour laquelle il est raccordé non pas au système de chauffage, mais au système d’alimentation en eau chaude. C’est-à-dire que, même si le sèche-serviettes est un appareil de chauffage par nature et émet de la chaleur consommée spécifiquement pour le chauffage de locaux, le sèche-serviettes n’appartient pas au système de chauffage et est techniquement inclus dans le système d’alimentation en eau chaude.

Légalement, le porte-serviettes chauffant fait également partie du système d'alimentation en eau chaude du MCD et n'appartient pas au système de chauffage. Dans le même temps, la surface de la salle de bain, qui peut être reconnue comme chauffée par un sèche-serviettes, est incluse dans la surface de la pièce utilisée pour calculer le coût d'un service de chauffage collectif. C'est-à-dire que la loi établit que la salle de bain, comme toutes les autres parties de l'habitation, est chauffée par l'énergie thermique consommée par le système de chauffage. Le fait de chauffer davantage une salle de bain avec un sèche-serviettes (ou de le séparer du reste de la pièce) n'est pas reconnu par la loi.

Cette position est confirmée par la pratique judiciaire.

Par la décision du 04.02.2016 dans l'affaire A05-14518 / 2015 (confirmée par la résolution de la quatorzième Cour d'appel d'arbitrage du 23.05.2016 et le décret de la Cour d'arbitrage du district du Nord-Ouest du 11.10.2016), la Cour d'arbitrage de la région d'Arkhangelsk a déclaré: frais séparé pour le chauffage de la salle de bain. Grâce aux porte-serviettes chauffants dans la salle de bain et aux colonnes montantes, une alimentation en eau chaude est fournie. La circulation de l'énergie thermique dans celles-ci ne peut être considérée comme une méthode (appareil) de chauffage. ”

Auparavant, la Cour suprême d'arbitrage de la Fédération de Russie, dans sa définition du n ° BAC-3202/13 du 8 avril 2013 dans la Cour suprême d'arbitrage de la Fédération de Russie, avait déclaré: «Le règlement du litige implique que les salles de bains soient incluses dans la surface totale déjà inclus dans les frais de chauffage de la pièce dans son ensemble. "

Ainsi, il est illégal de considérer un porte-serviettes chauffant comme un dispositif de chauffage et de prendre en compte l'énergie thermique consommée par un porte-serviettes chauffant en tant qu'énergie thermique consommée pour le chauffage.

Comptabilisation de la chaleur consommée par un porte-serviettes chauffant

La question se pose: si la chaleur consommée par le porte-serviettes chauffant ne peut pas être considérée comme une chaleur dépensée pour le chauffage, comment le DAI et le RSO peuvent-ils être payés pour cette chaleur?

Conformément au paragraphe 38 des Règles pour la fourniture de services publics aux propriétaires et aux utilisateurs d'immeubles d'appartements et d'immeubles résidentiels, approuvées par le RF PP du 06.05.2011 n ° 354 (ci-après dénommée "règle 354"), "Dans le cas de l'établissement de tarifs à deux composants pour l'eau chaude, le montant des factures de services publics" L'approvisionnement en eau chaude est calculé sur la base de la somme du coût d'un composant d'eau froide destiné à être chauffé afin de fournir un service public d'eau chaude (ou d'un composant pour un caloporteur l'axe est une composante du tarif de l'eau chaude dans les systèmes de chauffage ouverts (alimentation en eau chaude) et du coût de la composante de l'énergie thermique utilisée pour chauffer de l'eau froide afin de fournir un service public d'approvisionnement en eau chaude. "

Étant donné que les porte-serviettes chauffants sont des éléments d’un système d’eau chaude, de nombreux ICS et RSO ont décidé que la chaleur consommée par les chauffe-serviettes (et généralement dans le système ECS), mesurée par le tableau, pouvait être présentée au paiement en tant que composante de l’énergie thermique faisant partie du coût de l’ECS.

Cependant, il convient de noter que de telles actions ne sont pas fondées sur la loi, car la règle 354 ne prévoit pas l'utilisation de lectures du PPU, qui mesurent la quantité de chaleur consommée dans l'eau chaude sanitaire, lors du calcul du coût de l'eau chaude sanitaire. La Cour suprême de la Fédération de Russie s'est penchée sur cette question. Dans le calcul du coût de l'ECS, l'utilisation de la chaleur réellement consommée dans le cadre de l'ECS dans les calculs est illégale et la norme de consommation d'énergie thermique pour chauffer de l'eau afin de fournir des utilités pour l'eau chaude approuvée par le sujet de la Fédération de Russie..

Conclusions

Les sèche-serviettes ne sont pas des appareils de chauffage et ne sont pas inclus dans le système de chauffage. La présentation au paiement de l'énergie thermique consommée via des porte-serviettes chauffants, telle que la chaleur consommée par un service de chauffage public, est illégale.

La chaleur réellement consommée par les éléments du système d'ECS (y compris par les porte-serviettes chauffants) ne peut pas être présentée aux consommateurs ni aux services publics pour la fourniture d'eau chaude en tant que partie du coût de l'ECS. La norme relative à la consommation d'énergie thermique pour le chauffage de l'eau afin de fournir un service commun d'alimentation en eau chaude, approuvée par les organes compétents du pouvoir de la Fédération de Russie, est sujette à utilisation dans les calculs.

Afin d'exclure les pertes déraisonnables de RNO et d'IKU liées à l'excès d'énergie thermique réellement consommée dans la composition d'ECS par rapport au niveau approuvé de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d'ECS, le seul droit de prendre des mesures pour forcer les autorités étatiques des entités constitutives de la Fédération de Russie à approuver GVS, et pas sous-estimé par des considérations de considérations populistes, conduisant à la perte des organisations du complexe de logement et communal.

Apport de chaleur dans l'eau chaude

La longueur totale des conduites d’eau chaude conformément au schéma d’alimentation en chaleur

48 km Tous les réseaux sont installés sur des rampes d’une hauteur d’environ 7 à 12 mètres. Les conduites du réseau d'eau chaude ont un diamètre de 20 à 700 mm. Selon les résultats des mesures, la longueur totale des conduites principales en exploitation est de 36 746 m.Toutes les vannes situées sur la conduite de chauffage ne sont pas isolées.

Selon les sources de données obtenues pour les calculs et les résultats des mesures effectuées, conformément aux exigences des «Directives méthodologiques pour la détermination des pertes de chaleur dans les réseaux de chauffage de l'eau» du VNII. Mendeleev. un calcul a été effectué sur les pertes thermiques d'énergie calorifique réelles dans les principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhora-Energosbyt LLC, dans les limites d'équilibre et d'affiliation opérationnelle.

  1. La longueur des principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhora-Energosbyt LLC est la suivante: comptabilité - 95827,4 m; résultats de mesure réels - 72457 m; aux frontières de la balance et des accessoires opérationnels - 62938 m.
  2. Le volume des principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhorskie Zavody, en comptabilité, est de 9099,76 m 3. La valeur mesurée réelle est de 9410 m 3.
  3. Les pertes thermiques réglementaires à la surface de l'isolant dans les principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhora-Energosbyt LLC en 2003 sont de 25 183 Gcal, les résultats des tests étant de 26 276 Gcal.
  4. Les pertes thermiques réglementaires à la surface de l'isolant dans les principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhora-Energosbyt LLC pour 2005 s'élèveront à 25 590 Gcal et les résultats des tests à 27 552 Gcal.
  5. Les pertes réglementaires d'énergie thermique avec des fuites dans les principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhora-Energosbyt LLC en 2003 s'élèvent à 9391 Gcal. Les calculs ont abouti à 9209 Gcal.
  6. Les pertes réglementaires d'énergie thermique avec des fuites dans les principaux réseaux de chauffage de l'eau d'Izhora-Energosbyt LLC pour 2005 s'élèveront à 9667 Gcal.
  7. Les pertes de chaleur horaires spécifiques dans les principaux réseaux de chauffage de l’eau sont les suivantes:
    1. Par isolation thermique:

- réglementaire (avec Tb = 4,4 0 C), qn 3,5 Gcal / heure;

- réelle (à ТНв = 4,4 0 С), qf = 3,76 Gcal / heure;

- réglementaire en 2003 - 25183 Gcal / an;

- Réel en 2003 - 26276 Gcal / an;

- normatif tenant compte des pertes réelles pour 2005 - 27552 Gcal / an

- réglementaire en 2003 - 9391 Gcal / an;

- réels en 2003 –9209 Gcal / an;

- réglementaire pour 2005 –96667 Gcal / an

  1. La perte totale de TE dans le véhicule principal pour le solde:

- Réel en 2003 - 35 485,2 Gcal / an;

- réglementaire, compte tenu des dépenses réelles pour 2005 - 37218,6 Gcal / an;

9. En vertu de la réglementation en vigueur dans les principaux réseaux de chauffage de l'eau, les paramètres spécifiés du liquide de refroidissement ne sont pas fournis au consommateur d'énergie thermique sous forme d'eau.

10. Afin de contrôler l’énergie thermique libérée par le système de cogénération des centrales d’Izhorsk, des stations de mesure ont été installées sur chaque ligne de sorties de l’unité de cogénération. Les caractéristiques des dispositifs de mesure installés figurent dans le rapport sur la centrale de cogénération d'Izhora-Energosbyt LLC. De plus, des unités de comptabilité commerciale ont été installées dans la chaufferie centrale à la conclusion n ° 6 de ZAO Lenteplosnos et à l'usine. Il convient de noter qu'une partie des consommateurs tiers alimentés par les réseaux de la chaudière centrale sont connectés à des stations de comptage commerciales (Titan, Expressbalt). Par conséquent, l'énergie calorifique consommée par eux n'est pas prise en compte par les appareils existants. Les tiers consommateurs conformément à l'art. 10 de la loi fédérale «sur les économies d'énergie» 28-12, visant à établir les unités de mesure commerciale de la consommation de TER. La personne responsable, de Izhora-Energosbyt LLC, qui a conclu des contrats avec des tiers consommateurs dans le cadre de contrats d'utilisation de la chaleur dans de l'eau chaude, prévoit des sanctions pour non-installation de stations de comptage commerciales.

11. Selon les résultats de l'enquête sur l'énergie, les indicateurs suivants d'efficacité énergétique des principaux réseaux d'eau thermale Izhora-Energosbyt LLC ont été déterminés.

Chauffage et alimentation en eau chaude d'un immeuble d'habitation: nous nous familiarisons avec le système ouvert d'alimentation en chaleur

Le cœur du système d'alimentation en chaleur est un ascenseur

Aujourd'hui, nous devons savoir comment sont organisés l'alimentation en eau et le chauffage d'un immeuble résidentiel. L’objet de la recherche sera le plus populaire dans les maisons de construction soviétique, constituant plus de 90% du parc de logements de notre vaste et immense système de chauffage à ciel ouvert avec une sélection d’eau chaude pour l’énergie domestique directement à partir du système de chauffage.

Comment les choses sont arrangées

Au début - quelques informations générales.

L’approvisionnement en eau chaude et le chauffage d’un immeuble commencent par l’entrée d’une conduite de chauffage dans la maison. Deux fils de la chambre thermique la plus proche passent par la fondation: l’eau d’alimentation (par laquelle l’eau de traitement, qui est le caloporteur, pénètre dans le bâtiment) et l’eau de retour (l’eau retourne respectivement dans la cogénération ou dans la chaufferie, dégageant de la chaleur).

Dans la chambre de chauffe située à l'entrée de la maison (en option - à l'entrée du groupe dans plusieurs maisons très proches les unes des autres), des vannes ou des robinets sont fermés.

Caméra thermique au stade de l'installation

Le point thermique, c’est-à-dire l’unité d’ascenseur, combine plusieurs fonctions:

  • Fournit la différence de température minimale entre le débit et le retour du système de chauffage;

Référence: la crête supérieure de la température d'alimentation est de 150 degrés. Selon le programme de température, le retour doit revenir dans le CHPP refroidi à 70 ° C. Cependant, une telle chute impliquerait un chauffage extrêmement irrégulier des appareils de chauffage, donc une eau de l’ascenseur au circuit de chauffage avec une température plus modeste - jusqu’à 95 degrés.

Diagramme de température du débit et du retour de la conduite de chauffage en fonction de la température extérieure

  • Il organise l'alimentation en eau chaude du système d'ECS et son arrêt à une échelle à domicile en cas d'accident et de maintenance;
  • Permet d'arrêter et de réinitialiser le système de chauffage;
  • Permet de prendre des mesures de contrôle de la température et de la pression;
  • Assure la purification du liquide de refroidissement et de l'eau pour les besoins en eau chaude contenant de grandes impuretés.

Le système de chauffage peut être organisé:

  1. Au remplissage par le haut: le remplissage de l'archivage a lieu dans le grenier ou le sol technique sous le toit de la maison, et le remplissage du tuyau de retour est placé dans le sous-sol ou le sous-terrain. Chaque colonne de chauffage est éteinte indépendamment des autres par deux robinets situés en haut et en bas de la maison;

Remplissage par le haut: alimentation en chauffage diluée dans le grenier

Curieusement: il existe également un schéma inverse - avec alimentation dans le sous-sol et mise en bouteille du retour dans le grenier. Cependant, il est beaucoup moins populaire et, à la connaissance de l'auteur, il est principalement utilisé dans les petits bâtiments dotés de leurs propres chaudières.

  1. A la bouteille inférieure: flux et flux divorcés au sous-sol; les colonnes de chauffage se joignent à la bouteille en alternance et sont reliées par paires par des cavaliers situés au dernier étage ou dans le grenier. Chaque cavalier est fourni avec un évent (une valve Mayevsky ou une valve conventionnelle) pour vider le sas.

Le système d'alimentation en eau chaude dans les bâtiments construits dans les années 70 et dans les maisons anciennes est généralement sans issue - complètement identique au système d'alimentation en eau froide. Sur le plan pratique, cela signifie que l'eau chaude pendant l'extraction de l'eau doit être évacuée longtemps avant d'être chauffée, et que les sèche-serviettes installés sur les conduites d'alimentation en eau chaude ne sont chauffés que pendant l'extraction de l'eau.

Dans les bâtiments plus récents, l'alimentation en eau chaude et le chauffage d'une maison d'habitation fonctionnent selon un principe général: l'eau circule en permanence dans les circuits, ce qui garantit une température constante des porte-serviettes chauffants et un chauffage instantané de l'eau lors du démontage.

Pour en savoir plus sur l'organisation du système de chauffage et d'approvisionnement en eau des maisons d'habitation, la vidéo de cet article vous aidera.

Articles

Nous passons maintenant à une connaissance détaillée des nœuds de systèmes fournissant l’approvisionnement en eau et le chauffage dans les appartements.

Ascenseur hub

Son cœur est un ascenseur à jet d’eau, dans la chambre de mélange dans lequel l’eau plus chaude et à plus haute pression est injectée à partir de l’alimentation par une buse dans l’eau relativement froide du retour. En même temps, cela implique une partie du liquide de refroidissement provenant de la canalisation de retour, qui passe par l’aspiration (le cavalier entre le flux et le flux de retour), pour la recirculation.

Direction de la circulation de l'eau dans l'ascenseur

La pression en différents points de l’ensemble élévateur est répartie approximativement comme ceci:

  • Alimenter l'ascenseur - 6-7 kgf / cm2;
  • Le tuyau de retour est 3-4 kgf / cm2;
  • Le mélange (sur la ligne d'alimentation après l'élévateur) est supérieur de 0,2 kgf / cm2 à celui du retour.

Soulignons encore une fois: tout le liquide de refroidissement du circuit de chauffage entraîne une chute de seulement 1/5 de l'atmosphère, ce qui correspond à une pression (lire la hauteur de la colonne d'eau) de 2 mètres. Ceci explique la circulation relativement lente du liquide de refroidissement, le manque de bruit hydraulique dans les radiateurs et la différence de température relativement importante (15-25 degrés) entre les radiateurs de la maison.

La pression du mélange est presque identique à la pression de retour.

Les nœuds d'ascenseur dans la maison peuvent être plusieurs; Cependant, un seul d'entre eux est généralement complété par des raccordements d'eau chaude. Les systèmes d'interblocage à insertion sont sur la ligne d'alimentation et de retour vers l'ascenseur et aspirent et rejoignent la mise en bouteille générale. En même temps, une seule des barres latérales est ouverte: sinon, la dérivation créée entre leur flux et leur flux de retour compensera la différence nécessaire au fonctionnement de l’ascenseur.

L'ascenseur le plus simple avec un système d'eau chaude sans issue

L'eau chaude avec recirculation nécessite un câblage autour de la maison deux embouteillages.

Dans l'unité d'ascenseur, ils peuvent être connectés de trois manières:

  • De l'alimentation pour revenir. Le débit d'eau dans le système d'alimentation en eau chaude est limité par une rondelle (une crêpe en acier percée d'un trou de diamètre fixe) montée sur l'une des brides insérées sur le tuyau de retour;
  • Du dépôt au dépôt. Sur la ligne d'alimentation de l'ascenseur, deux inserts sont montés. Entre eux, une rondelle de retenue est placée sur la bride avec un diamètre de trou supérieur de 1 mm au diamètre de la buse d'élévateur;

Remarque: la rondelle crée une chute de pression minimale entre les raccords, ce qui n'a pratiquement aucun effet sur le fonctionnement de l'élévateur à jet d'eau.

  • Du retour au retour. Le dispositif pour les plaquettes et les rondelles est le même que dans le cas précédent, mais déjà sur le pipeline de retour.

Remarque: L'ECS passe dans le tuyau de retour lorsque la température de la conduite d'alimentation atteint 80 degrés Celsius. La température SNiP actuelle de l'eau chaude fournie par un système de chauffage ouvert est limitée à 75 ° C.

En plus de l’ascenseur et de l’alimentation d’eau chaude, l’assemblage de l’ascenseur comprend:

  1. Gryazeviki (toujours à l'entrée de l'alimentation, éventuellement - sur la ligne de retour) avec des aides pour le rinçage;

Puisard d'assemblage d'ascenseur

  1. Vannes de contrôle pour la mesure de pression. Ils peuvent être complétés par des manomètres. Toutefois, si l’élévateur est situé au sous-sol d’un objet ménager, les manomètres sont souvent retirés afin d’éviter leur vol;

Manomètres fixes

  1. Poches d'huile pour la mesure de la température;
  2. Décharge du système de chauffage. Ils s’ouvrent sur le sol de la sous-station ou, ce qui est beaucoup plus raisonnable, dans le système d’égout. Les rejets peuvent vider complètement les systèmes de chauffage et d’alimentation en eau des immeubles d’appartements. En outre, ils sont utilisés dans le rinçage hydropneumatique annuel du chauffage;

Une fois par an, le système de chauffage est rincé avec un compresseur.

  1. Vannes ou vannes à boisseau sphérique à l'entrée de l'ascenseur, sur le chauffage après l'ascenseur et sur tous les raccordements de l'ECS. Eventuellement, des vannes intermédiaires peuvent être présentes au point de chauffage, permettant, par exemple, de vider l'élévateur pour démanteler la buse sans arrêter l'eau chaude sanitaire.

Déversements de chauffage

Si le système de chauffage et d'alimentation en eau d'un immeuble à appartements est mis en œuvre avec la pose de chauffage au sous-sol, ceux-ci sont montés horizontalement, sans aucune pente. Le diamètre typique de la mise en bouteille est de 32 à 50 mm. Les joints des colonnes montantes sont réalisés par soudage, moins souvent - par joints filetés, sur des tés.

Bouteille de chauffage inférieure: deux tuyaux posés le long du périmètre de la maison au sous-sol

C’est curieux: dans les maisons de Staline où la construction est chauffée, la galvanisation a été utilisée à grande échelle. Le soudage est contre-indiqué pour l'acier galvanisé, car dans la zone du joint, le revêtement anti-corrosion s'estompe inévitablement. Par conséquent, tous les éléments du système de chauffage ont été montés uniquement sur les filets.

Chauffage en stalinka: toutes les connexions sont filetées

Dans le cas de la mise en bouteille par le haut, la nourriture dans le grenier de la maison est posée avec une pente constante. Au sommet de l'alimentation de distribution, un vase d'expansion est monté avec une soupape de décharge pour la purge d'air.

Quelle est la différence d'installation? Avec l'ordre de démarrage des systèmes de chauffage.

Dans le premier cas, lorsque le circuit de décharge est lancé, il est distillé pour se décharger afin d'expulser la quantité maximale d'air des colonnes montantes; puis les bouchons d'air des colonnes montantes de froid restantes sont ventilés via les robinets de Mayevsky dans chaque cavalier. Long, peu pratique et souvent associé à la recherche des locataires manquants des étages supérieurs.

Pour démarrer, le chauffage doit être réglé dans chaque appartement au dernier étage.

Mais les instructions pour lancer la maison de la bouteille supérieure ne sont pas plus simples:

  1. Remplissez le circuit de chauffage en ouvrant lentement les vannes de la maison (chauffage) sur le retour et l’alimentation;
  2. Montez dans le grenier et purgez l’air à travers le vase d’expansion. En raison de la pente de la charge d'embouteillage, l'eau y sera forcée.

Le vase d'expansion et l'aspirateur pour la purge d'air sont situés à la partie supérieure du remplissage.

Chauffage risers

Le diamètre typique des tuyaux de chauffage est de 20-25 mm.

Des colonnes montantes en acier chauffent. Taille - DN 20

Spécifiez: les tuyaux en acier qui installent le chauffage et l’alimentation en eau chaude des immeubles d’appartements sont désignés par un passage conditionnel (DN ou DN). Il indique la possibilité de raccorder la canalisation au filetage du tuyau de la taille appropriée et correspondant approximativement à son diamètre interne.

Les canalisations montent dans la doublure vers le dispositif de chauffage; entre la doublure est généralement monté cavalier-contournement de la même que la colonne montante, ou une plus petite étape. La dérivation assure la circulation dans la colonne montante avec des vannes d’arrêt et de commande totalement ou partiellement obstruées sur la chemise (selfs, têtes thermiques, vannes à boisseau sphérique ou à trois voies).

Vanne à trois voies pour régler le transfert de chaleur de la batterie en fonte

Dans la partie inférieure de la bouteille, le cavalier est posé entre les colonnes montantes appariées:

  • Au niveau du collecteur supérieur des radiateurs de chauffage;

Fermeture des colonnes de vapeur chauffantes au dernier étage

  • Sous le plafond de l'appartement de l'étage supérieur;
  • Dans le grenier.

Déversement d'eau chaude domestique

Le diamètre de l'eau chaude en bouteille varie de 25 à 100 mm. La plupart des maisons construites avant les années 80 du siècle dernier ont été conçues pour couler avec une section transversale de 50 mm et plus; elles ont été conçues avec la modification du surdéveloppement des conduites d’eau en acier contenant des dépôts de rouille et de tartre.

Dans les bâtiments plus récents, les diamètres ont été sélectionnés sans stock, en tenant compte de la durée de vie estimée de l'acier ferreux pour l'approvisionnement en eau sur 15 ans.

Bouteilles d'eau chaude et chauffe-serviettes au sous-sol de Khrouchtchev

Les systèmes d'eau de versement ne sont installés qu'au sous-sol ou au sous-sol.

La fonctionnalité de deux réservoirs d'eau chaude dans un système de recirculation peut être:

  1. Equal (les deux fonds sont reliés à des points d’alimentation en eau avec des points d’extraction d’eau et des porte-serviettes chauffants);

Les points de distribution et les porte-serviettes chauffants sont reliés aux doubles colonnes montantes

  1. Séparément (le remplissage de l'alimentation est relié aux colonnes montantes sur lesquelles sont montés les points d'extraction de l'eau et les colonnes montantes avec porte-serviettes chauffant sont reliées au remplissage du flux de retour). Moins fréquemment, un groupe de colonnes montantes avec mélangeurs et sèche-serviettes est combiné à un seul tuyau de retour à vide (sans dispositifs attachés).

Curieusement: jusqu’à 7 ascenseurs d’eau chaude sanitaire peuvent être combinés en groupes. Dans la pratique de l’auteur, les colonnes montantes étaient généralement groupées en groupes communs à un seul appartement ou à une entrée.

Risers GVS

Diamètres typiques (DN) des tuyaux d'eau chaude - 20 à 32 mm.

Contrat de fourniture de chaleur en eau chaude

Saint-Pétersbourg “_________ 200

__________________________, inscrit au registre d'État unifié

personnes morales par l'Inspection du ministère de la Fédération de Russie sur les taxes et redevances sur _____________________

le district de Saint-Pétersbourg à partir du _______________ pour l'enregistrement principal de l'État

numéro ___________________, ci-après dénommé l’Organisation pour l’approvisionnement en énergie,

la personne ________________________, agissant par procuration de

______________________, d'une part, et

Association de propriétaires (organisation de gestion)

____________________________________, inscrit au registre d'État unifié

personnes morales _________________________________ - à Saint-Pétersbourg du

___________.200 pour le numéro d'enregistrement de l'État principal _________________,

ci-après dénommé le souscripteur (directeur général)

organisation de gestion) ______________________, agissant sur la base de la Charte

(accord sur le transfert des fonctions de gestion de l’association des propriétaires

______________________ de _________ N ° ________) d’autre part, ont conclu la présente

l'accord suivant:

1. L'objet du contrat.

1.1. En vertu de ce contrat, Power Supply Organization fournit à l'abonné par l'intermédiaire du réseau connecté d'énergie thermique dans l'eau chaude du réseau de l'organisation d'approvisionnement en énergie situé à sa frontière, et s'engage à payer en temps voulu l'énergie thermique reçue aux adresses suivantes:

Rue Numéros de maison Chaufferie

et également pour respecter le mode de consommation stipulé dans le contrat, pour assurer la sécurité de fonctionnement des réseaux de chauffage sous sa juridiction et la fonctionnalité des instruments et équipements utilisés par elle liés à la consommation d'énergie thermique.

1.2. Les limites de la responsabilité opérationnelle des parties en ce qui concerne l'état et la maintenance des réseaux de chaleur entre l'organisme fournisseur d'énergie et l'abonné ont été définies:

- acte (s) de délimitation de la responsabilité opérationnelle des parties (appendice n ° __)

2. La quantité et le mode d'approvisionnement en énergie thermique.

2.1. L’organisme fournisseur d’énergie fournit à l’abonné de l’énergie thermique dans l’eau chaude
avec charge calorifique raccordée ___________ Gcal / h, y compris:

1) pour chauffer ___________ Gcal / h à Tn. C-26 C;

2) pour la ventilation Gcal / h à Tn. in -____ C;

a) avec une charge moyenne _________________ Gcal / h;

b) avec une charge maximale de _____________ Gcal / h;

4) pertes réglementaires Gcal / h.

Des informations sur les charges thermiques des utilisateurs de l'abonné et de leurs installations sont données dans
Pièce jointe n ° ___.

2.2. La quantité d'énergie thermique consommée par l'abonné est déterminée par
certifiés et approuvés pour les stations de dosage à usage commercial, et dans le cas où ils seraient
absence conformément à la section 4 du présent contrat.

2.3. Consommation de chaleur de l'abonné au cours de la période annuelle en tenant compte
la perte réglementaire est de ________ Gcal.

Le montant du contrat au moment de la conclusion est de _____ mille roubles. par an (TVA incluse), y compris:

- partie résidentielle ____ mille roubles;

- partie non résidentielle _____ mille roubles.

Le calcul de la puissance thermique, en tenant compte des pertes normatives de l’abonné, est donné en
Pièce jointe n ° ___.

2.4. L’organisation de l’alimentation maintient la température de l’eau du réseau d’alimentation
le collecteur de la source de chaleur sur les instructions du répartiteur de l’organisation d’alimentation en
selon le programme de température de la source.

2.5. Le début et la fin de la saison de chauffage et le chauffage périodique sont déterminés par décision de l'organe exécutif du pouvoir de Saint-Pétersbourg.

2.6 Pendant la période de réchauffement intermédiaire pour la réparation des sources de chaleur et des réseaux de chaleur de l’organisme fournisseur d’énergie, le droit d’interrompre la fourniture d’énergie thermique est fourni conformément à la législation en vigueur, moyennant notification préalable de l’abonné au plus tard 10 (dix) jours. Pendant cette période, l'abonné effectue la réparation ou la reconstruction nécessaire des réseaux d'abonnés et des installations de chauffage et les prépare pour l'exploitation pendant la saison de chauffage à venir.

2.7 Pendant la période de réparation de la source de chaleur à la demande écrite de l'abonné et, le cas échéant,
la possibilité technique de fournir de l'énergie thermique à partir d'une autre source de chaleur
L'énergie thermique peut être réduite ou exclue moyennant le paiement de l'abonné
coûts supplémentaires liés à la fourniture d'énergie thermique provenant d'une autre source de chaleur.
Les paramètres convenus de l'énergie thermique et les coûts supplémentaires de l'approvisionnement en énergie
organisations figurent dans l'accord complémentaire à ce contrat.

3. Droits et obligations des parties. 3.1. L’organisation de l’alimentation est tenue de:

3.1.1. Fournir à l'abonné de l'énergie thermique du montant prévu dans le présent contrat, en tenant compte de la clause 2.4.

La qualité de la chaleur fournie doit être conforme aux exigences établies par les normes de l'État et autres règles impératives ou prévues dans le présent accord.

3.1.2. À la demande de l'abonné de modifier la quantité d'énergie thermique fournie et la valeur
charge connectée avec la disponibilité des capacités techniques de la manière prescrite.

La modification à la hausse des valeurs contractuelles de la consommation d’énergie thermique n’est effectuée qu'en l'absence de la dette de l'abonné pour l'énergie thermique consommée, ainsi que de la mise en œuvre par l'abonné de conditions techniques permettant de connecter des charges calorifiques supplémentaires.

3.1.3. Se conformer au mode de fourniture de chaleur convenu par les parties dans le présent
contrat.

3.1.4. Aviser les services aux consommateurs des services d'urgence en cas d'urgence
restrictions, cessation de la chaleur ou détérioration de la qualité de l'eau chaude, indiquant
causes, les mesures prises et le moment de l’élimination.

3.1.5. Maintenir en bon état technique appartenant à elle
équipements et réseaux électriques.

3.1.6. Pour assurer le dégagement de la station de mesure de la chaleur
au plus tard 10 jours après la date d’application du souscripteur.

3.2. L’organisation de l’alimentation a le droit

arrêter ou limiter l'apport d'énergie thermique à l'abonné après un avertissement dans les cas suivants:

3.2.1. Si l'Abonné enfreint à plusieurs reprises les conditions de paiement des documents de paiement (non paiement pour deux périodes comptables) pour l'énergie thermique dans les conditions établies par le contrat

3.2.2. Connexion non autorisée au réseau de chaleur des sous-abonnés, aux nouveaux ateliers et installations ou à leurs parties séparées, ainsi qu’une connexion non autorisée au réseau de chaleur des sous-abonnés d’autres organisations.

3.2.3. Mise en service non autorisée de systèmes de consommation de chaleur sans participation
représentant de l'organisme fournisseur d'énergie.

3.2.4. Raccordement des systèmes de consommation de chaleur aux appareils de mesure.

3.2.5. L’état insatisfaisant des systèmes de consommation de chaleur qui menacent d’accidents ou mettent en danger la vie des personnes.

3.2.6. Dépasser les charges horaires maximales convenues sans consentement
L’organisation de l’alimentation ou la température excessive de l’eau du réseau de retour est supérieure à
à 3 ° C contre le graphique de température.

3.2.7. Manque de personnel qualifié pour la maintenance des systèmes de consommation de chaleur.

3.2.8. Non-admission des représentants de la Power Supply Organization dans les systèmes
consommation de chaleur ou compteurs de chaleur.

3.2.9. Non-respect des exigences des autorités de surveillance de l’énergie de l’État.

3.2.10. Dans les autres cas prévus par la réglementation en vigueur.

33. L'abonné doit:

3.3.1. Payer pour l’énergie thermique consommée en tenant compte des pertes dans le
Systèmes et réseaux d'abonnés pour la période de facturation (mois).

S'il existe une station de mesure située à la limite de la section relevant de la responsabilité opérationnelle des réseaux de chauffage, prenez en charge les pertes dans les réseaux de chauffage de la zone allant de la frontière au noeud de mesure.

3.3.2. Ne dépassez pas la consommation horaire d'eau du réseau, les fuites réglementaires d'eau du réseau,
consommation horaire moyenne d'eau dans le système d'eau chaude, consommation horaire maximale
eau dans le système d'eau chaude (y compris les fuites réglementaires), spécifiée dans l'annexe
№3.

3.3.3. Maintenir la température de l'eau fournie au système d'alimentation en eau chaude de l'abonné 50-75 ° C pour les systèmes fermés, 60-75 ° C pour les systèmes ouverts. Assurer le respect de la température de l'eau du réseau de retour conformément au programme de température de l'organisme fournisseur d'énergie.

3.3.4. Respectez les valeurs contractuelles des charges thermiques et les conditions de consommation de chaleur prévues à la section 2 du présent contrat.

3.3.5. Disposer de dessins d'exécution et de passeports de tous les réseaux de chauffage et
installations de traitement de la chaleur, ainsi que les instructions de production pour l’utilisation,
convenu avec l’organisme fournisseur d’énergie.

3.3.6. Maintenir le réseau appartenant à l'abonné par du personnel qualifié, sur rendez-vous
personnes responsables du bon état et du fonctionnement en toute sécurité des systèmes de chauffage,
certifié avec la participation de représentants de Gosenergonazor; vérifier périodiquement
connaissances du personnel.

En l'absence d'une personne responsable chargée de l'exploitation de centrales électriques dans une maison d'habitation, conclure un accord sur le transfert de l'organisation exploitante des centrales thermiques

bâtiment résidentiel à responsabilité opérationnelle conformément aux "Règles de fonctionnement technique des centrales thermiques".

3.3.7. Ne pas autoriser sans accord écrit avec l'organisme fournisseur d'énergie
connexions supplémentaires, installation d'installations de chauffage supplémentaires, reconstruction des systèmes
consommation de chaleur et stations de comptage, remplacement des dispositifs d'étranglement, etc.

3.3.8. Assurer un accès sans entrave des représentants autorisés
L’organisme d’alimentation à tout moment de la journée sur le territoire de l’abonné.

3.3.9. La mise en service de nouveaux réseaux, ainsi que de réseaux rénovés et reconstruits
installations de chauffage, stations de comptage, remplacement des dispositifs d'étranglement;
approbation écrite et en présence d’un représentant autorisé de la société Energy Supply
organisations.

3.3.10. Annuellement avant le début de la saison de chauffage
L’organisme fournisseur d’énergie doit soumettre la date limite au représentant de l’installation de chauffage et aux nœuds
mesure de la chaleur.

3.3.11. Veiller au bon fonctionnement des doseurs qui lui appartiennent, à leur étalonnage périodique, à leur réparation en temps voulu et à la préservation des scellés installés par l’organisation d’alimentation. L'installation, le remplacement, la révision et la mise en service des appareils de mesure ne doivent être effectués que sur accord et en présence d'un représentant autorisé de l'organisme fournisseur d'énergie lors de la préparation d'un acte bilatéral.

3.3.12. Si vous débranchez ou débranchez des appareils de mesure, signalez-le immédiatement.

à la Power Supply Organization au tél. ________ avec date, heure et raison

arrêt ou sortie du compteur en panne. L'inclusion de dispositifs de mesure a entraîné un acte de réadmission.

En cas de communication intempestive, l'unité de mesure est considérée comme une organisation d'alimentation défaillante depuis la dernière inspection. Dans ce cas, la quantité d'énergie thermique est déterminée conformément à la clause 4.2.

3.3.13. Tenir quotidiennement un journal de comptabilisation de l’énergie thermique consommée selon les
formulaire de comptabilité approuvé pour la comptabilité commerciale, n'ayant pas d'enregistrement
paramètres actuels.

En présence de dispositifs de mesure, fournissez un rapport mensuel à l'Organisation d'approvisionnement en énergie, selon les termes établis par le présent contrat, sur la consommation d'énergie thermique sous la forme prescrite.

3.3.14. Coordonner par écrit avec l'organisme fournisseur d'énergie
Connexion de sous-abonné. Avertir les sous-abonnés de la nécessité de se conformer au paragraphe
3.3.9 de ce contrat.

3.3.15. Afin de calculer correctement l’énergie thermique lorsque les systèmes de consommation de chaleur sont déconnectés (allumés) (en relation avec des travaux d’urgence sur les systèmes de l’Abonné ou sur des réseaux de chauffage externes), établissez un acte avec le représentant de la Power Supply Organization concernant l’heure et les raisons de l’établissement des systèmes de consommation de chaleur le même jour.

3.3.16. Lorsque vous effectuez des travaux de réparation planifiés, soumettez une demande de débranchement et appelez un représentant de la Power Supply Organization pour fermer les vannes à l'aide d'un acte bilatéral.

En l'absence d'actes de désactivation ou de fourniture intempestive d'informations ou d'une demande, les réclamations de l'Abonné concernant les factures soumises ne seront pas acceptées.

3.3.17. Lorsque vous utilisez les locaux de sous-sol et de demi-sous-sol à l'heure
conclusion ou dans les termes de ce contrat pour effectuer des activités qui excluent
l’eau dans ces locaux par des réseaux de chaleur externes, tandis que l’abonné supporte
responsabilité pour l'échec de telles activités à des tiers.

3.3.18. Signaler immédiatement au service de dispatching de l'organisme fournisseur d'énergie

téléphonez _____________ à propos de la détection d'une rupture d'urgence de la canalisation de réseaux de chaleur, et

également d'autres violations et situations d'urgence avec l'indication de l'adresse exacte et prendre les mesures nécessaires pour prévenir les accidents et les dommages aux valeurs matérielles.

3.3.19. Payer les travaux de débranchement effectués par l’organisme fournisseur d’énergie avec connexion ultérieure des réseaux de chaleur situés sur le solde de l’Abonné à partir des réseaux de chauffage de l’organisation d’alimentation réalisés à la demande de l’Abonné, pour non-paiement de l’énergie thermique ou pour d’autres raisons prévues dans ces contrats, aux factures supplémentaires adressées à l’Abonné.

3.4. L'abonné a le droit de:

3.4.1. En coordination avec l’organisme fournisseur d’énergie, refuser totalement ou partiellement la charge thermique. Après coordination, l’Abonné est obligé de déconnecter ses réseaux et ses équipements de chauffage du réseau externe en formant un espace visible dans les canalisations directes et inverses tout en établissant un rapport de déconnexion avec un représentant autorisé de Energy Supply Organization. La valeur de la charge retirée de l'abonné doit être mise à la disposition de l'organisme d'approvisionnement en énergie, sauf dans les cas prévus à la clause 3.4.2.

3.4.2. Réservez vous-même la charge enlevée ou sa partie (s'il y a des possibilités techniques) pour la période de chauffage ou pour une période plus longue n'excédant pas un an, sur accord des parties, sous réserve de son versement mensuel à la Power Supply Organization et de la mise en œuvre des mesures prévues à la clause 3.4.1. ce contrat.

En cas de non-paiement de la charge réservée, ainsi qu'à l'expiration de la période de réservation, dans le cas où l'Abonné n'a pas notifié son désir d'utiliser la charge réservée à l'avenir, Power Supply Company a le droit d'utiliser la charge spécifiée à sa discrétion.

3.4.3. Contactez le fournisseur d'électricité pour lui demander de modifier la charge connectée, en confirmant l'application avec des solutions de conception.

3.4.4. Vérifiez dans l'organisme d'approvisionnement en énergie l'exactitude du calcul des sommes qui lui sont facturées pour la consommation de chaleur réelle et signalez les erreurs.

3.4.5. Avec le consentement écrit préalable de l’organisme fournisseur d’énergie, joignez-le à son réseau de sous-abonnés après la mise en œuvre des conditions techniques émises par l’organisme fournisseur d’énergie.

3.4.6. Sur accord des parties, effectuer un paiement anticipé d'énergie thermique conformément aux documents de paiement délivrés par l'organisme fournisseur d'énergie. La comptabilisation des paiements anticipés est effectuée par l’organisme fournisseur d’énergie sur la base des informations relatives à l’énergie thermique consommée par l’abonné pour la période de facturation, conformément aux tarifs en vigueur au moment de la consommation.

3.4.7. Par l’accord des parties, le paiement de l’énergie thermique conformément aux documents de paiement délivrés par l’organisme fournisseur d’énergie, de manière non recevable.

4. Comptabilisation et calcul de l'énergie thermique consommée

4.1. La comptabilisation et le calcul de la consommation d'énergie thermique pour la période de facturation sont déterminés conformément aux «Règles de comptabilisation de l'énergie thermique et des porteurs de chaleur».

4.2. En l'absence d'appareils de mesure ou de dysfonctionnements pendant plus de 15 jours dans l'année suivant l'acceptation de la station de mesure pour un calcul commercial, détection des cachets et cachets endommagés ou manquants de TEST SPb et de la Power Supply Organization, ainsi que du nombre consommé, sur l'erreur type du matériel de mesure, ainsi que le montant consommé L’énergie thermique, en tenant compte des pertes dans le réseau thermique de l’Abonné, est générée par l’organisme fournisseur de l’Énergie pour la charge contractuelle et le temps de consommation de chaleur ajusté en fonction du mode de fonctionnement réel et de la source.

4.3. S'il y a une station de mesure, l'abonné soumet à la centrale d'alimentation, avant le 1er jour du mois suivant le mois de règlement, un rapport sur la consommation de chaleur pour le mois sous la forme établie par celle-ci (avec les archives horaires et journalières sous forme électronique, graphiques ou rapports). Le fait que l'abonné a dépassé les valeurs contractuelles de consommation de chaleur et de charges horaires maximales est fixé par les parties dans la loi sur la consommation de chaleur.

4.4. En cas de violation par le souscripteur du moment de la déclaration, non-respect des normes d’exactitude.
schémas de traitement, règles de calcul du débit de caloporteur et de l’énergie thermique et identification
violations dans le travail de la station de comptage depuis le dernier contrôle de calcul de la quantité de chaleur

produit comme pour les consommateurs qui ne disposent pas de dispositifs de mesure.

4.5 Lors de la réparation d'appareils de mesure pour une période n'excédant pas 15 jours au total dans l'année suivant la date d'acceptation de la station de mesure pour la comptabilité commerciale, la consommation de chaleur pour chaque jour est déterminée par le relevé journalier moyen des trois derniers jours (à l'exclusion des samedi, dimanche et jours fériés). jours) ajustée à la température extérieure réelle pour la période de recalcul. En cas de réparation de stations de mesure individuelles de l'Abonné, les paramètres manquants sont pris en compte lors de la prise en compte de l'énergie thermique consommée par les dispositifs à source de chaleur.

4.6. Lorsque l'abonné modifie les charges thermiques par rapport aux valeurs établies par le présent contrat, en concertation avec l'organisation d'approvisionnement en énergie, les parties rédigent un acte correspondant à ce sujet. Le calcul du coût de l'énergie thermique consommée par l'abonné est effectué en tenant compte du remboursement par l'Organisation d'approvisionnement en énergie des coûts occasionnés par la fourniture d'énergie thermique en dehors du montant stipulé dans le contrat par accord supplémentaire des parties.

5. Procédure de paiement

5.1. Les calculs relatifs à l'énergie thermique libérée sont effectués conformément aux tarifs fixés par le Comité du tarif de Saint-Pétersbourg pour l'énergie thermique fournie par SUE «TEK SPb» aux consommateurs situés à Saint-Pétersbourg pour l'exercice concerné.

En cas d'augmentation (de modification) du tarif susmentionné par le Comité du tarif de Saint-Pétersbourg de la manière prescrite, les calculs sont effectués au nouveau tarif.

Les calculs sont effectués dans le cadre de la procédure de réception, conformément aux documents de paiement délivrés par l'organisme fournisseur d'énergie.

5.2. À partir de la date d'établissement des tarifs par l'organisme d'État agréé, ces tarifs deviennent obligatoires pour l'organisation fournissant l'énergie et pour l'abonné, et ne font pas l'objet d'une coordination supplémentaire. Les tarifs sont portés à la connaissance de l'abonné et de l'organisme fournisseur d'énergie par le biais d'une publication dans les médias de Saint-Pétersbourg.

5.3 L’organisme fournisseur d’énergie au cours de la première décade du mois qui suit le décompte fixe les conditions de paiement de l’acceptation pour l’énergie thermique consommée du mois de décompte.

Dans le cas où une demande de paiement est émise de la manière indiquée au paragraphe 5.4. du contrat, le montant du document de paiement est réduit du montant du paiement effectué pour la première moitié du mois en cours

5.4. L'organisme fournisseur d'énergie a le droit de facturer à l'abonné l'énergie calorifique consommée au cours de la première moitié du mois en cours (du 1er au 15). L'abonné paie la facture dans les 5 jours ouvrables. Le montant du paiement pour la première moitié du mois de règlement correspond à 50% de la valeur mensuelle du calcul approximatif de la puissance thermique, en tenant compte des pertes réglementaires (spécifiées à l'annexe n ° 3) au taux en vigueur au moment du paiement.

5.5. Documents de paiement émis par l’organisme fournisseur d’énergie dans
conformément aux clauses 5.3, 5.4, sont payés par le souscripteur lors de la procédure d’acceptation dans un délai de 5 jours ouvrables.

La date de paiement des documents de paiement est la date de réception des fonds sur le compte de l’organisme fournisseur d’énergie.

En cas de non-paiement des documents de paiement dans un délai de deux mois à compter de la date à laquelle ils ont été délivrés, l’Organisme d’alimentation en électricité a le droit de retirer des fonds du compte de l’Abonné d’une manière non acceptable (avec l’accord des parties).

5.6 Le paiement de l'énergie thermique consommée est effectué uniquement en espèces. L'utilisation d'autres méthodes pour les règlements, y compris les valeurs mobilières, la compensation, etc., n'est effectuée qu'avec l'accord de l'organisme fournisseur d'énergie.

5.7 En cas de non-paiement de la demande de paiement conformément aux clauses 5.3, 5.4, 5.5 du présent contrat (en tout ou en partie), l’organisation Power Supply est habilitée à exiger des intérêts pour chaque jour de retard, sur la base du taux d’intérêt de refinancement fixé par la Banque centrale de la Fédération de Russie et valable le jour du paiement par le souscripteur. demande de paiement ou sa partie correspondante.

Des pénalités sont facturées et incluses dans la facture soumise au souscripteur pour paiement pour la période suivante par la demande de paiement de la manière prévue au paragraphe 5.1 du présent contrat.

Aucune amende n'est imputée au montant des subventions reçues par le souscripteur sur les budgets de tous les niveaux.

5.8. À l’initiative d’une des parties, un rapprochement des règlements contractuels et de la préparation d’un acte bilatéral est effectué.

6. Responsabilités des parties

6.1. Pour la consommation d’énergie calorifique supérieure aux charges horaires maximales spécifiées dans le contrat, ainsi que pour la surconsommation de réseau et d’eau d'appoint par rapport aux valeurs contractuelles établies, y compris en cas de dépassement de la valeur standard des fuites du réseau de chaleur de l'abonné supérieure à la valeur indiquée à la clause 3.3.1 du présent contrat, ainsi que dans le cas du drainage de l'eau chaude sans autorisation, l'organisation fournissant l'énergie a le droit d'imposer à l'abonné une amende d'un montant correspondant à 2 fois le coût de l'énergie thermique utilisée en plus des accords autorisés. rhum (ce point est inclus dans le contrat convenu par les parties).

6.2. En cas de connexion non autorisée de systèmes de consommation de chaleur (nouvel équipement ou connexion après restriction ou résiliation conformément à la clause 7.1 du contrat) ou leur connexion à des compteurs, l'organisme fournissant de l'énergie a le droit de facturer à l'abonné une pénalité de 5 fois le coût de l'énergie thermique consommée par ces systèmes; Le calcul de la quantité d'énergie thermique consommée est effectué à partir du moment de l'introduction de la restriction, de la cessation de l'apport d'énergie thermique ou de la dernière vérification de l'abonné. La demande de paiement pour le montant de l'amende est établie par l'organisme fournisseur d'énergie selon une procédure d'acceptation (cette clause est incluse dans le contrat par accord entre les parties).

6.3. Si l'abonné dépasse la température moyenne quotidienne de l'eau du réseau de retour de plus de 3 ° C par rapport au calendrier prévu, l'organisation de l'alimentation, sous réserve de la température moyenne quotidienne de l'eau du réseau d'alimentation avec un écart n'excédant pas ± 3 ° C, a le droit de réduire l'alimentation totale ou de mettre fin à l'alimentation en énergie thermique de l'abonné, ou de calculer l'énergie thermique libérée fournie à l'abonné en fonction du différentiel de température fourni. H.

6.4. Le refus de l'abonné de signer des actes aux pp. 6.1, 6.2, 6.3. n'exempte pas le souscripteur de payer, de la manière établie, les factures émises conformément aux points indiqués.

6.5 En cas d'introduction de restrictions dans la fourniture d'énergie thermique ou de débranchement de l'abonné pour non-paiement ou pour d'autres motifs autorisés par des actes réglementaires, la société de distribution d'électricité ne sera pas responsable des conséquences causées par cette restriction ou ce débranchement.

La récupération de l’approvisionnement en chaleur se fait lors du remboursement intégral de la dette.

6.6. L’organisme d’alimentation en énergie ne sera pas responsable envers le souscripteur
réduction des paramètres du liquide de refroidissement et sous-alimentation en énergie thermique causée par:

- actions inappropriées du personnel de l’abonné ou de personnes non autorisées;

- les conditions permettant de limiter ou d'interrompre la fourniture d'énergie calorifique, conformément à la clause 3.2 du présent contrat.

6.7. L’organisation d’alimentation n’est pas responsable envers le souscripteur des vacances
thermique avec des paramètres réduits pour la période au cours de laquelle l'abonné ne
conforme aux modes de consommation de chaleur établis.

6.8. En cas de détérioration ou de détérioration du sceau (sceau) imposé par l’Organisation d’alimentation en énergie sur du matériel électrique situé dans les locaux ou sur le terrain de l’abonné, l’abonné doit payer une amende correspondant à 1/6 du montant du contrat spécifié à la clause 2.3. contrat. sur les factures additionnelles émises à l'abonné.

6.9. En cas de non-respect de l'obligation spécifiée à la clause 3.3.8 de la présente convention, le souscripteur s'acquitte d'une amende d'un montant égal à 1/12 du montant de la convention stipulé à la clause 2.3. du contrat pour les factures additionnelles émises au souscripteur, et rembourse également à l’Organisation d’économie d’énergie la non-exécution du dommage réel dépassant la pénalité établie.

6.10. L’organisme d’alimentation en électricité ne peut être tenu responsable des dommages causés au souscripteur par un accident survenu à l’équipement de ce dernier situé dans ses locaux ou sur son terrain, si l’obligation spécifiée à la clause 3.3.8 du présent contrat n’est pas remplie.

7. Limiter ou arrêter l'apport d'énergie thermique

7.1. Si l'abonné omet de payer pour deux périodes de facturation dans le délai fixé par le présent contrat, le fournisseur d'électricité a le droit de cesser totalement ou partiellement la vente d'énergie thermique à l'abonné après l'avertissement.

7.2. Si l'abonné omet de payer la dette pour l'énergie thermique consommée dans les 5 jours à compter de la date de l'avertissement prévu à la clause 7.1 du présent contrat, Power Supply Organization, avec un avertissement pour un jour, arrête complètement la fourniture d'énergie thermique à l'abonné.

8. Durée de l'accord

8.1. Le présent contrat entre en vigueur le "_________" et est valable pour

pour un an.

8.2. Ce contrat est considéré comme prolongé annuellement si aucune des parties pour le mois
avant l'expiration du présent contrat, ne déclarera pas par écrit que le contrat sera annulé,
ou de changer ses conditions.

En cas de résiliation du contrat, l'Abonné déconnecte ses réseaux et ses installations consommant de la chaleur du réseau externe (à la frontière de la responsabilité opérationnelle), installe des bouchons soudés sur les canalisations directe et de retour, ce qui constitue un acte bilatéral avec un représentant de Power Supply Organization.

8.3. La modification ou la résiliation de cet accord avant l'expiration du contrat est effectuée sur la base de la législation en vigueur (Code civil de la Fédération de Russie, clause 29.30 ch.5.30).

8.4. Le souscripteur est tenu de notifier à Power Supply Organization la résiliation de la propriété ou d'autres droits légaux du souscripteur quant à l'objet de consommation de chaleur, de résiliation du contrat de location, du contrat de gestion fiduciaire de biens immobiliers, en modifiant le mode de gestion des biens immobiliers dans un immeuble d'appartements ou dans une autre situation dans laquelle le souscripteur perd le droit. sur le dispositif récepteur connecté aux réseaux de l’organisation fournissant de l’énergie. En cas d'absence de notification ou de notification tardive, le souscripteur est tenu de verser à la centrale un montant égal au coût de la chaleur fournie, calculé sur la base de la charge calorifique spécifiée à la clause 2.1 du contrat et de la durée réelle de fourniture de chaleur de l'installation spécifiée à la clause 1.1 du contrat.

8.5 L’organisation chargée de l’alimentation a le droit de refuser d’exécuter le contrat
unilatéralement en cas de résiliation du droit de propriété ou de toute autre disposition
la loi du droit de l’abonné à l’objet de consommation de chaleur, de résiliation du contrat de location,
gestion fiduciaire de biens immobiliers, changements de gestion
l'immobilier dans un immeuble ou une situation différente se pose lorsque
où l'abonné perd le droit d'alimenter les appareils récepteurs connectés aux réseaux
Organisation fournissant de l'énergie. Le contrat est considéré comme résilié à partir du moment de l'envoi
Notification de résiliation du contrat par l'abonné à l'adresse indiquée dans le contrat.

8.6. Cet accord s’étend aux relations des parties résultant de
"____" 200

9. Autres conditions

9.1. Les différends entre les parties relatifs à la conclusion, à la modification, à la résiliation et à la
l'exécution de ce contrat, et non résolus par la négociation, sont autorisés dans
Cour d'arbitrage de Saint-Pétersbourg et de la région de Léningrad.

9.2. Sur toutes les questions non régies par cet accord, les parties
sont régis par le code civil de la Fédération de Russie, intitulé «Règles de comptabilisation de la chaleur
énergie et caloporteur "," Règles de fonctionnement technique des centrales thermiques ",
"Les règles de préparation et de conduite de la saison de chauffage à Saint-Pétersbourg" et autres
actes normatifs.

9.3. Les parties s'engagent à se notifier par écrit, dans les cinq jours, tous les changements concernant leur emplacement, leurs coordonnées bancaires, leur nom, etc.

9.4. L'abonné soumet une liste des personnes habilitées à mener des négociations opérationnelles en signant des rapports mensuels sur l'utilisation des téléphones et des télécopieurs pour les communications opérationnelles (Annexe N ° au contrat). La liste devrait contenir les postes et les noms des personnes autorisées, ainsi que leurs numéros de téléphone professionnels. Dans les cinq jours, l'abonné s'engage à informer l'organisation d'approvisionnement en énergie des modifications apportées à la liste.

9.5 Toutes les applications énumérées dans le texte du contrat en font partie intégrante.

9.6. La résiliation de ce contrat ne dispense pas l'Abonné de payer pour l'énergie thermique libérée.

9.7. Conditions spéciales: ________

9.8. Le présent contrat est établi en deux exemplaires originaux ayant la même force juridique, l’un d’entre eux étant la Power Supply Organization, l’autre - l’abonné.

9.9 Une partie qui ne respecte pas les exigences du présent contrat assume le risque d'effets indésirables.

10. Adresse légale et coordonnées bancaires des parties

Organisation de l'alimentation électrique: Abonné:

Jur. Adresse: 190000, Saint-Pétersbourg,

st. Malaisie Morskaya, maison 12

Mails Adresse: 197183, Saint-Pétersbourg,

st. Savushkina, décédé 14 "B"

Banque: Bank Saint Petersburg OJSC

Tél. /, 334-70-69 / 492-99-15

Annexe 1
au contrat de chauffage n ° ________ du ___________

Saint-Pétersbourg "____" ____ 200__

Cet acte établit que les limites de la responsabilité opérationnelle des parties en ce qui concerne l'état et l'entretien des réseaux de chauffage à partir de la source de chaleur

(chaufferie) à l'adresse: _________________, entre l'abonné

___________________________ et ___________________ à l'adresse suivante est:

Limite de responsabilité opérationnelle

Equilibre des réseaux de propriété

(déterminé conformément à la loi applicable)

Top