Catégorie

Nouvelles Hebdomadaires

1 Cheminées
Grilles décoratives pour radiateurs
2 Les chaudières
Les meilleures chaudières à combustibles solides en 2018
3 Radiateurs
Comment faire chauffer à la vapeur du poêle
4 Carburant
Solar collector 2.0 faites-le vous-même. Partie 1
Principal / Des pompes

Résolution de la deuxième cour d'appel d'arbitrage du 22 décembre 2014 N 02AP-9963/14 (sujets clés: réseaux d'assistance technique et d'ingénierie - énergie thermique - chaufferie - objets de construction - biens municipaux)


Résolution de la deuxième cour d'appel d'arbitrage du 22 décembre 2014 N 02АП-9963/14

22 décembre 2014

Affaire N A28-6776 / 2014

Le dispositif de la décision a été annoncé le 16 décembre 2014.

Le texte intégral de la résolution a été rédigé le 22 décembre 2014.

Deuxième cour d'appel d'arbitrage composée de:

présidant Chernigina T.V.,

Les juges Barmina D.Yu., Barjahtar I.Yu.

dans la conduite du procès-verbal du procès par le greffier du tribunal, Plaksina N.A.,

lors de la participation aux représentants de l'audience:

le plaignant - Baranova NS, par procuration le 03.03.2014,

le défendeur - Zykova SI, par procuration le 27/11/2014, Tretyakov D.N.N., directeur général,

Ayant examiné au tribunal l'audition de la plainte en appel de l'administration de la formation municipale, agglomération de Murashinskoe, district de Murashinsky de la région de Kirov, BIN 1054305512580; TIN 4318003392

de la décision du tribunal d'arbitrage de la région de Kirov du 10 octobre 2014 dans l'affaire n ° A28-6776 / 2014, adoptée par un tribunal composé du juge Kuldysheva OL,

à l'instance de l'administration de la formation municipale règlement urbain Murashinsky district de Murashinsky de la région de Kirov (BIN 1054305512580; TIN 4318003392)

à la société à responsabilité limitée "Teplo-Service" (BIN 1064338005643; TIN 4318003723)

lors de la reconnaissance du contrat de location en tant que transaction invalide,

L'administration de l'agglomération urbaine de Murashinsky dans le district de Murashinsky de la région de Kirov (ci-après dénommée "administration", le demandeur, le requérant) a formé un recours devant le tribunal d'arbitrage de la région de Kirov auprès de la société à responsabilité limitée "Teplo-Service" (ci-après dénommée la société), avec une demande d'annulation du contrat de bail. 14/08/2013 N 3/2013 (ci-après dénommé - le traité).

Les demandes sont fondées sur les articles 166, 167 et 619 du Code civil de la Fédération de Russie, sur l’article 17.1 de la loi fédérale n ° 135.07 6З du 26 juillet 2006 sur la protection de la concurrence.

Par décision du tribunal d'arbitrage de la région de Kirov du 10.10.2014, la demande a été rejetée.

L’administration ne souscrit pas à la décision du tribunal, qui saisit la deuxième cour d’arbitrage de la Cour d’arbitrage et lui demanda d’annuler et d’accepter le nouvel acte judiciaire.

Selon l'administration, la chaufferie et la conduite de chauffage externe ne sont pas des objets liés à la technologie. En vous référant aux dispositions du Règlement pour le fonctionnement technique des installations électriques thermiques, approuvé par l’ordre du Ministère de l’énergie de la Fédération de Russie du 24 mars 2003, le numéro 115 indique que la chaufferie est un ensemble de centrales thermiques raccordées technologiquement, situées dans des bâtiments industriels encastrés ou encastrés avec chaudières, chauffe-eau et chaufferies. équipement auxiliaire conçu pour générer de la chaleur, et le système de chauffage externe est un ensemble de dispositifs conçus pour transférer de la chaleur énergie hurlante de refroidissement des sources de chaleur à teplopotreblyayuschih installations. Dans ce cas, les réseaux d'ingénierie sont des réseaux de chaleur directement utilisés pour fournir de l'énergie thermique aux consommateurs. La chaufferie, en tant que source d'énergie thermique, n'est pas destinée à l'ingénierie et au support technique des bâtiments et des structures. Elle ne peut pas être attribuée aux structures faisant partie du réseau d'assistance technique et d'ingénierie au sens donné au paragraphe 20 de l'article 2 de la loi fédérale de la Fédération de Russie du 30.12. 2009 N 384-ФЗ "Règlement technique sur la sécurité des bâtiments et des structures". La canalisation de chauffage est une propriété mobile, elle peut donc être transférée vers un autre site sans destruction importante, connectée à une autre chaufferie et, par conséquent, la chaufferie et le réseau de chauffage ne constituent pas un objet connecté unique. De plus, il est impossible de déterminer l'emplacement exact de ce site lui-même à partir du certificat de propriété du répondant à la section de la conduite de chauffage. Le passeport technique de la section de la conduite de chauffage contient une chaufferie N 10 située à l'adresse suivante: Murashi, ul. Khalturin, et la chaudière contestée est situé à: Murashi, st. Krupskaya. L'Administration n'a pas autorisé l'installation de nouveaux équipements dans la chaufferie. Par conséquent, une copie du passeport présenté par la société ne constitue pas une preuve de l'installation de la nouvelle chaudière dans la chaudière de la chaudière.

En réponse à l'appel, la société demande à laisser la décision faisant l'objet de l'appel inchangée et la plainte en appel. Au moment de la conclusion du contrat, le défendeur était propriétaire des équipements de la chaufferie et de la conduite de chauffage d’une longueur de 230 mètres, ce qui est confirmé par le dossier. C'est à la chaudière, située à: Murashi, st. Krupskaya, décédé 10, le caloduc appartenant à l’intimé était attaché. Lors de l'audience, il a été établi que, selon le schéma des réseaux de chauffage de la chaufferie b / n (ld 49), l'intimé est propriétaire d'une partie de la conduite de chauffage directement adjacente au bâtiment de la chaufferie. À travers ces réseaux se trouvent les installations de chauffage de la ville de Murashinsky. La chaufferie et la conduite de chauffage constituent un réseau d’alimentation en chaleur unique pour atteindre le seul objectif - fournir de la chaleur aux bâtiments de colonie, leur fonctionnement séparément les uns des autres est impossible. L’absence de «conditions techniques» de raccordement sous la forme d’un document séparé n’exclut pas la présence de la conduite de chauffage de la société en tant qu’objet de construction capitale, ni son raccordement réel à la chaufferie du demandeur et à ses réseaux. En outre, la reconnaissance du contrat comme non valable peut avoir pour conséquence l’arrêt de l’alimentation en chaleur des installations de règlement, y compris les plus importantes sur le plan social, ce qui est inacceptable.

La légalité de la décision de la Cour d'arbitrage de la région de Kirov du 10.10.2014 a été vérifiée par la deuxième cour d'appel d'arbitrage de la manière établie par les articles 258, 266 et 268 du code de procédure d'arbitrage de la Fédération de Russie.

Les documents de l'affaire confirment les circonstances factuelles suivantes.

14/08/2013 L'administration (locateur) et la société (locataire) ont conclu un contrat conformément à la clause 1.1, aux termes duquel le locateur s'engage à fournir au locataire un droit de propriété temporaire et l'utilisera à titre onéreux: installation de service public: chaufferie, but: non résidentiel, 2 étages, superficie totale de 372 m². m, numéro de cadastre 43: 18: 310108: 0021: 3623/23 / A, situé à l'adresse: région de Kirov, Murashi, ul. Krupskaya 10 et les équipements équipés d’une conduite de chauffage conforme à l’appendice 1 pour la production et le transfert ininterrompu d’énergie thermique, le fonctionnement et la maintenance de l’infrastructure de chauffage de la ville de Murashi, et le locataire s’engage à accepter le bien, à en payer l’utilisation et à le remettre rapidement en bon état, en tenant compte de l’usure normale.

L'objet de la propriété est l'utilisation de la propriété pour la production et le transfert ininterrompu d'énergie thermique, l'exploitation et la maintenance de l'infrastructure de chauffage de Murashi (clause 1.2 du contrat).

La durée de location de la propriété est de 5 (cinq) ans à compter de la date de signature du certificat de transfert et de réception (clause 9.1 du contrat).

La propriété a été transférée au locataire en vertu de l'acte d'acceptation - transfert d'une propriété municipale en date du 14 août 2013.

Le 20 septembre 2013, le contrat a été enregistré auprès du Bureau du service fédéral d'enregistrement, de cadastre et de cartographie dans la région de Kirov sous le numéro N 43-43-12 / 527 / 2013-018.

Le contrat a été conclu sans appel d'offres ni vente aux enchères sur la base de l'alinéa 8 de la clause 1 de l'article 17.1 de la loi fédérale n ° 26.07.2006 N 135-ФЗ sur la protection de la concurrence (loi n ° 135-З ci-après).

Estimant que le contrat avait été conclu en violation des dispositions de l’article 17.1 de la loi n ° 135-12, l’Administration a saisi le tribunal pour l’invalider.

En vertu de l'article 8 du Code civil de la Fédération de Russie, l'un des motifs de l'émergence de droits et obligations de caractère civil est le contrat.

Conformément à l'article 166 du Code civil de la Fédération de Russie, la transaction est nulle pour les motifs énoncés dans le présent Code, en raison de sa reconnaissance en tant que telle par le tribunal (transaction annulable) ou indépendamment de cette reconnaissance (transaction annulée).

En vertu de la clause 2 de l'article 168 du code civil de la Fédération de Russie, une transaction qui enfreint les exigences d'une loi ou d'un autre acte juridique et qui porte atteinte aux intérêts publics ou aux droits et intérêts légitimes de tiers est nulle si la loi n'implique pas qu'une telle transaction est contestable ou doit être appliquée autres conséquences de la violation, non liées à la nullité de la transaction.

En vertu de la clause 1 de l'article 15 de la loi n o 135-FZ, il est interdit aux collectivités locales d'adopter des lois et (ou) de mener des actions (inaction) conduisant à la prévention, à la restriction ou à l'élimination de la concurrence, à l'exception des cas édictés par des lois fédérales pour adopter des lois et ( ou) la mise en œuvre de telles actions (inaction), en particulier, la création de conditions discriminatoires est interdite (paragraphe 8 de la clause 1).

Conformément à la clause 3 de l'article 447 du Code civil de la Fédération de Russie, dans les cas spécifiés dans le présent code ou dans une autre loi, les contrats de vente d'objets ou de droits de propriété ne peuvent être conclus que par adjudication.

Les détails de la procédure de conclusion des contrats relatifs aux biens appartenant à l'État et aux municipalités sont définis à l'article 17.1 de la loi n ° 135-12.

En vertu de la clause 8 de la partie 1 de l’article 17.1 de la loi n o 135-FZ, la conclusion de contrats de location, de contrats d’utilisation gratuite, de contrats de gestion de biens immobiliers, d’autres contrats prévoyant le transfert de propriété et (ou) de droits d’utilisation concernant des biens appartenant à l’État ou à des municipalités ne faisant pas partie des droits économiques. la gestion ou la gestion opérationnelle ne peut être effectuée qu’à la suite d’appels d’offres ou de ventes aux enchères du droit de conclure ces contrats, à l’exception de la fourniture de ces droits et ces biens est la personne qui a le droit de propriété et (ou) l'utilisation de l'ingénierie de réseau et le support technique, si la propriété transférée fait partie de l'ingénierie du réseau concerné et le support technique, et la partie de données du réseau et le réseau sont connectés technologiquement conformément à la loi sur l'urbanisme.

Selon la clause 20 de la partie 2 de l'article 2 de la loi fédérale du 30.12.2009 N 384-З "Réglementations techniques sur la sécurité des bâtiments et des structures", le réseau d'ingénierie et de support technique est une combinaison de conduites, de communications et autres structures destinées à l'ingénierie et au support technique de bâtiments et de structures.

Conformément à la partie 2 de l’article 2 de la loi susmentionnée, le réseau de services d’ingénierie et d’assistance technique est une combinaison de pipelines, de systèmes de communication et d’autres structures destinés à l’ingénierie et à l’assistance technique des bâtiments et des structures.

La clause 2 des Règles pour déterminer et fournir les conditions techniques de connexion d'un objet de construction capitale aux réseaux d'assistance technique et d'ingénierie, approuvée par décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 13 février 2006 N 83, dispose que les réseaux connectés technologiquement sont la propriété du réseau ou de toute autre base juridique. ingénierie et support technique ayant des points de connexion mutuels et participant à un système technologique unique d'électricité, de chauffage, de gaz, d'eau et d'eau référence.

Le tribunal a estimé qu'au moment de la conclusion du contrat litigieux, le défendeur avait la propriété (certificat d'enregistrement officiel du droit du 23 avril 2012) d'une partie du réseau de distribution d'ingénierie - une conduite de chauffage de 230 m de long, adjacente au bâtiment de la chaufferie louée, ainsi qu'une partie de l'équipement ( chaudières), situé dans le bâtiment de la chaufferie.

Le permis de construire N 119 (Id 22) et l'autorisation de mise en service de l'objet N 18 (Id 24) indiquent que l'objet de la construction capitale est situé à l'adresse suivante: région de Kirov, Murashi, ul. Krupskaya, 10.

Selon le système d'approvisionnement en chaleur de l'unité municipale Murashinskoe règlement urbain district Murashinsky de la région de Kirov pour la période 2014-2028. (ld 45-51) la conduite de chauffage de la société est raccordée à la chaufferie de l'Administration.

D'après une lettre datée du 03.06.2013 du département d'architecture et d'urbanisme de l'administration du district de Murashinsky, il s'ensuit que:

- Le réseau de chauffage de 230 m est un réseau d’ingénierie et d’appui technique (systèmes d’alimentation en chaleur des bâtiments;

- la construction de la chaufferie avec les équipements technologiques qui y sont situés fait partie du réseau d’ingénierie et de support technique correspondant (système d’alimentation en chaleur des bâtiments);

- les bâtiments de la chaufferie dans lesquels se trouvent l'équipement technologique et la conduite de chauffage sont connectés de manière technologique (le système d'alimentation en chauffage commun est le chauffage du caloporteur (eau) dans la chaufferie; le transfert du caloporteur de la chaufferie au consommateur est la conduite de chauffage)

Sur cette base, le tribunal conclut que le bâtiment de la chaufferie et une partie de la conduite de chauffage appartenant à la demanderesse constituent un élément interconnecté du réseau centralisé unifié d'ingénierie (chaleur) et de l'assistance technique de la ville de Murashi, y compris la partie interconnectée de la conduite de chauffage appartenant au défendeur. exploités de manière autonome les uns des autres.

La chaufferie et les réseaux constituent un réseau unique d’ingénierie et de support technique pour les installations thermiques, qui participent à un système d’alimentation en chaleur unique, sans lequel il est techniquement impossible de fournir de la chaleur aux installations municipales.

Preuve à l'autre le demandeur n'est pas représenté.

Sur la base de ce qui précède, la cour d'appel juge la décision du tribunal attaqué légale et justifiée, dans les circonstances de l'espèce et selon les normes de la législation en vigueur, et ne voit pas les motifs de droit qui ont motivé son annulation ou sa modification.

Violations des règles de procédure, entraînant l'annulation sans condition de l'acte judiciaire, la cour d'appel n'est pas établie.

Conformément à l’article 110 du Code de procédure d’arbitrage de la Fédération de Russie, les frais de recours sont à la charge du demandeur.

En vertu des articles 258 et 268, la clause 1 de l'article 269 et l'article 271 du code de procédure d'arbitrage de la Fédération de Russie, deuxième cour d'appel d'arbitrage

la décision du tribunal d'arbitrage de la région de Kirov du 10 octobre 2014 dans l'affaire n ° A28-6776 / 2014 de rester inchangée, et l'appel de l'administration de la formation municipale du règlement urbain de Murashinsky situé dans le district de Murashy de la région de Kirov sans satisfaction.

La décision entre en vigueur à compter de la date de son adoption.

La décision peut être portée en appel de la manière prescrite.

Banque d'opinions

Si vous avez des questions dans les domaines de la comptabilité, de la fiscalité, du droit ou du personnel et si vous souhaitez obtenir une réponse sur la base du cadre juridique avec des liens vers des sources principales, n'hésitez pas à nous contacter. Les praticiens expérimentés prépareront une réponse avec les raisons et les conclusions de votre question.

Les objets des réseaux d'approvisionnement en eau, du chauffage, des eaux usées sont-ils des objets linéaires? Est-il possible d'enregistrer la propriété d'objets linéaires ou d'un réseau séparé (par exemple, alimentation en eau ou en chaleur)?

Réponse:

Les systèmes de chauffage, les réseaux d'alimentation en eau et d'assainissement sont des objets linéaires dont la propriété est soumise à un enregistrement par l'État.

Justification:

Conformément au paragraphe 1 de l'art. 130 du Code civil de la Fédération de Russie, les biens immobiliers comprennent les terrains, les sous-sols et tout ce qui est étroitement lié au terrain, c'est-à-dire les objets dont le déplacement est irréversible, y compris les bâtiments, les structures et les objets de construction inachevée.

P. 10.1 de l'art. 1 du groupe de sociétés RF répertorie les objets linéaires: il s'agit des lignes électriques, des systèmes de communication (y compris les structures de câbles linéaires), des pipelines, des routes, des lignes de chemin de fer et autres structures similaires. Sur la base de cette norme, les réseaux de chaleur, d’alimentation en eau et les réseaux de drainage sont des objets linéaires.

Dans une lettre du 11 octobre 2016 n ° D23i-4847 du 11 octobre 2016, le ministère du Développement économique de la Russie a conclu que les objets linéaires, y compris les ouvrages souterrains, sont des structures mises en service en tant qu'immeubles de construction conformément à l'art. 55 GrK RF, reportez-vous à l'immobilier. Les objets linéaires qui ne sont pas commandés dans cet ordre ne sont pas des biens immobiliers.

Basé sur l'art. 131 du Code civil de la Fédération de Russie, la propriété de biens immobiliers est soumise à un enregistrement public. L’enregistrement des droits par l’État s'effectue par une inscription appropriée dans le Registre unifié des biens immobiliers (partie 4 de l’article premier de la Loi fédérale n ° 218-FZ du 13 juillet 2015 sur l’enregistrement des biens immobiliers par l’Etat).

Les forces armées de la Fédération de Russie, dans la définition n ° 305-ES14-7970 du 23 janvier 2015, dans l'affaire n ° A40-94643 / 13, ont précisé que le droit de propriété ne peut être enregistré que sur des biens immobiliers pouvant agir en circulation civile en tant qu'objet séparé des droits civils sur ses caractéristiques physiques et la présence d’éléments individuels, ce qui permet un lien étroit avec la parcelle.

Conformément à l'article 133.1 du Code civil de la Fédération de Russie, les objets linéaires peuvent constituer un ensemble immobilier unique. Parallèlement, dans le registre étatique unifié des droits sur les biens immobiliers, le droit de propriété est enregistré dans l’ensemble desdits objets dans son ensemble comme un bien immobilier.

Les tribunaux reconnaissent les réseaux de distribution d'eau et de chaleur en tant qu'objet immobilier dont la propriété est soumise à un enregistrement par l'État (voir, par exemple, le décret du tribunal d'arbitrage du district de Moscou du 27 juin 2017, n ° F05-8132 / 2017 (défini par la Cour suprême de la Fédération de Russie du 25 octobre 2017, n ° 305-ES17). -15187 refus de renvoyer l'affaire pour examen en cassation), résolution de la Cour d'arbitrage du district de Volga du 17.05.2017 (F06-20862 / 2017).

Conformément à la partie 10 de l'art. 40 de la loi n ° 218-FZ, la propriété de l'objet immobilier créé est enregistrée sur la base du titre de propriété du terrain sur lequel se trouve cet objet immobilier, ainsi que l'autorisation de mettre l'objet en service ou un plan technique. Cependant, le paragraphe 8 de l'art. 90 du Code foncier de la Fédération de Russie stipule que les parcelles de terrain où sont situées des installations de transport par conduites souterraines liées à des installations linéaires n'exigent pas l'enregistrement des droits des propriétaires d'installations de transport par conduites. Ainsi, la conduite de chauffage et le système d'alimentation en eau en tant qu'installation de transport par canalisation souterraine peuvent être situés sur les parcelles d'autres propriétaires (titulaires de droits) sans aucune relation contractuelle avec ces derniers (voir Définition de la Cour suprême de la Fédération de Russie n ° 310-КГ15-20311 du 29 février 2016 sur l'affaire n ° А35 -11541/2014).

En outre, les réseaux de chauffage ne nécessitant pas de permis de construire sont inclus dans la liste des types d’objets pouvant être placés sur des terres ou des parcelles appartenant à l’État ou à des municipalités, sans fournir de parcelles ni de servitudes établies (art. 7 de la résolution). Du gouvernement de la Fédération de Russie du 03.12.2014 n ° 1300).

Ainsi, la propriété des réseaux de distribution de chaleur, d’alimentation en eau et de drainage mis en service en tant qu’objets de construction majeurs est soumise à l’enregistrement de l’État sur la base de l’autorisation de mise en service et des titres de propriété de la parcelle (si les réseaux sont situés dans la même parcelle).

Auteur: Yuharanova M.G.
Consultant de centre de réseau régional IC U-Soft LLC Plus

Si vous n'avez pas trouvé de réponse à votre question, veuillez nous contacter pour obtenir des conseils. Nous serons heureux de répondre à votre question sur la base des documents vérifiés inclus dans le System Consultant Plus

Il est proposé de modifier les règles pour l’utilisation commerciale des objets d’alimentation en chaleur, d’alimentation en eau et d’assainissement.

Un projet de loi fédérale sur la modification de certains actes législatifs de la Fédération de Russie concernant la création d'exigences obligatoires pour les organisations fournissant de la chaleur, de l'électricité, de l'approvisionnement en eau, de la gestion de l'eau et (ou) du traitement des eaux usées »(le projet) est affiché sur le site Web du Ministère du développement économique de la Russie.

Il est proposé de préciser les modalités de la tenue des soumissions lors de la conclusion de contrats de location ou de concessions portant sur lesdits objets.

Pour les organisations exerçant des activités réglementées dans les domaines de la distribution de chaleur, de l’alimentation en eau et de l’assainissement, les auteurs du projet proposent de prévoir des mesures de la responsabilité en cas de violation des indicateurs cibles (prévus).

Il est proposé d’unifier les relations sur la propriété et l’utilisation de ces objets, quelle que soit la base juridique de ces relations juridiques (qu’il s’agisse d’un contrat de location ou d’un contrat de concession).

Il est proposé de modifier trois lois fédérales:

1) Loi fédérale du 27.07.2010 N 190-FZ sur l'alimentation en chaleur (ci-après dénommée la loi sur l'approvisionnement en chaleur);

2) Loi fédérale du 07.12.2011 N 416-З sur l'approvisionnement en eau et l'évacuation des eaux usées (ci-après dénommée la loi sur l'approvisionnement en eau);

3) Loi fédérale du 21 juillet 2005 n ° 115-12 sur les contrats de concession (ci-après dénommée la loi sur les contrats de concession).

Il est prévu d'inclure dans ces actes législatifs réglementaires des exigences supplémentaires pour la conclusion et le maintien de contrats pour des objets de chaleur, d'eau, d'électricité, d'eaux usées et (ou) de traitement des eaux usées.

Les modifications proposées par les auteurs du projet visent à unifier la réglementation juridique des relations dans la propriété et l'utilisation de ces objets. Si le projet est adopté, l'activité d'utilisation commerciale d'installations de service public appartenant à l'État ou aux municipalités sera réglementée de la même manière, que la relation ou l'accord de concession soit utilisé pour documenter la relation qui a été créée.

Le projet propose d'introduire le concept d '"objet de fourniture de chaleur" dans la loi sur la fourniture de chaleur. Les objets d’alimentation en chaleur seront considérés comme des sources distinctes d’énergie thermique et (ou) de réseaux de chaleur, systèmes d’alimentation en chaleur, qui ne comprennent pas les installations consommant de la chaleur raccordées technologiquement à des réseaux de chauffage (paragraphe 5.1 de l’article 2 de la loi sur la fourniture de chaleur, telle que modifiée par le projet). Les auteurs du projet proposent d’établir les particularités de la réglementation juridique des relations liées au transfert des droits de propriété et à l’utilisation des objets d’approvisionnement en chaleur.

La loi sur la fourniture de chaleur est prévue pour compléter ch. 6.1 "Caractéristiques du transfert de droits de propriété et (ou) d'utilisation d'installations de chauffage", qui stipule que le transfert de droits de propriété et (ou) l'utilisation d'installations de chauffage appartenant à l'État ou aux municipalités (et qu'il existe une majorité d'installations de ce type dans notre pays) Contrats de location ou de concession (partie 1 de l'article 28.1 de la loi sur la fourniture de chaleur telle que modifiée par le projet).

Il existe une exception à cette règle: la connexion technologique de la propriété transférée avec le réseau d’ingénierie et de support technique, si le réseau est déjà en possession et (ou) l’utilisation de la personne à qui la propriété est transférée. Toutefois, le projet ne précise pas dans quel ordre le bien devrait être transféré dans de telles circonstances.

Les auteurs du projet proposent l'inclusion de droits et obligations supplémentaires des parties dans le contrat de location d'installations de chauffage, par rapport aux contrats de location classiques (chapitre 34 du Code civil de la Fédération de Russie). Ainsi, le projet prévoit que l’une des obligations du locataire sera de procéder à la reconstruction et / ou à la modernisation des installations de chauffage et / ou à la création de nouvelles installations conformément à leur description et à leur programme d’investissement. Cependant, la question de savoir comment la propriété des installations de chauffage nouvellement créées sera répartie n’est pas résolue: appartiendra-t-elle au propriétaire ou restera-t-elle au locataire?

De manière générale, il convient de noter que le concept de «contrat de location pour des installations de chauffage» est proche du concept de «contrat de concession»: comment le contrat de concession prévoit-il que le concessionnaire est tenu de construire et (ou) de reconstruire l'objet de ce contrat (partie 1 de l'article 3 de la loi sur les contrats de concession), et dans le contrat de location pour les installations de chauffage, il est proposé d'établir l'obligation de procéder à la reconstruction et (ou) à la modernisation et (ou) à la construction des installations concernées. De même, par analogie avec le contrat de concession, l’une des conditions du contrat de location sera la mise en œuvre par le locataire d’un certain type d’activité.

Comme mentionné ci-dessus, la différence est que, dans le projet, rien n'indique la répartition de la propriété des installations de production de chaleur créées lors de l'exécution du contrat de location.

L'inclusion dans le bail des installations de chauffage des conditions de reconstruction, de modernisation ou de construction de nouvelles installations transforme le contrat de location en un contrat mixte, qui contient des éléments du contrat de location et un contrat de construction. Le projet souligne que les règles de droit civil sur les contrats, dont les éléments sont contenus dans le contrat de location d'installations de chauffage (partie 4 de l'article 28.2 de la loi sur les systèmes de chauffage, telle que modifiée par le projet), s'appliquent aux relations entre les parties à un contrat de location de matériel de chauffage.

Le projet stipule que les biens transférés dans le cadre du contrat de location d'installations de chauffage ne peuvent pas être sous-loués et que les droits et obligations découlant du contrat ne peuvent être nantis, apportés à titre de contribution au capital autorisé de sociétés ou de partenariats commerciaux ou à titre de contribution en actions à une coopérative de production ( Partie 3 de l’article 28.3 de la loi sur la fourniture de chaleur, telle que modifiée par le projet).

Conclusion d'un contrat de location pour des installations de chauffage

Les auteurs du projet proposent d’apporter quelques modifications à la loi sur l’approvisionnement en chaleur en ce qui concerne la procédure de mise en concurrence pour la conclusion d’un contrat de location de biens pour la fourniture de chaleur. Ainsi, il est prévu d’établir deux critères qui devraient être réduits au cours de l’appel d’offres afin d’obtenir le droit de conclure un contrat de location.

Le premier critère est le total des revenus du locataire (revenus de la vente de biens et services plus le montant de l’aide financière provenant des budgets du système budgétaire de la Fédération de Russie) perçus pendant toute la durée du contrat. Ce montant est calculé sur la base des revenus de la première année, multipliés par le taux d’actualisation fixé par le bailleur.

Le deuxième critère est le montant de l'aide financière provenant des budgets du système budgétaire de la Fédération de Russie.

Ainsi, en cas d’adoption du projet, il sera nécessaire d’apporter des modifications à la partie 6 de l’art. 28 de la loi fédérale du 21.07.2005 N 94-FZ "Sur la passation de commandes pour la fourniture de biens, l'exécution de travaux, la fourniture de services pour les besoins de l'Etat et des municipalités." Conformément à cet article, les clients des États et des municipalités ne seront autorisés à appliquer que les critères d’évaluation des demandes énoncés à la partie 4 de l’art. 28 de cette loi fédérale (il s'agit du prix du contrat, des délais d'exécution des travaux, etc.).

La durée du contrat de location ne peut être inférieure à cinq ans ni supérieure à 30 ans.

Surveiller la performance du locataire

Une condition importante pour la location d’installations de chauffage sera le respect de règles supplémentaires en matière de suivi des résultats des activités du locataire. À cette fin, les contrats établiront d’une part les valeurs effectives des indicateurs de fiabilité, de qualité et d’efficacité énergétique des biens (services fournis) dans le domaine de la fourniture de chaleur et, d’autre part, les valeurs cibles (prévues) de ces indicateurs. Les valeurs réelles et prévues de ces indicateurs seront déterminées sur la base de la méthodologie appropriée (qui sera approuvée par le gouvernement de la Fédération de Russie) et approuvée par les organes autorisés de l'entité constitutive de la Fédération de Russie dans la documentation relative aux enchères (documentation relative à l'appel d'offres) (partie 5 de l'article 28.1 de la loi sur la fourniture de chaleur, telle que modifiée par le projet).

Pour les organisations fournissant de la chaleur, le projet prévoit une responsabilité en cas de non-respect des délais pour atteindre les valeurs prévues d'indicateurs de fiabilité, de qualité et d'efficacité énergétique des biens (services) fournis. Selon le paragraphe 3 h.1 Article. 28.3 de la loi sur la fourniture de chaleur telle que modifiée par le projet, le locataire sera tenu d'atteindre les valeurs cibles fixées par le contrat chaque année. La responsabilité du locataire sera exprimée par la réduction des tarifs qu’il utilise pour calculer le coût de ses services, conformément aux principes fondamentaux de la tarification dans le domaine de la fourniture de chaleur et aux règles régissant les prix (tarifs) dans le domaine de la fourniture de chaleur, qui doivent être approuvés par le Gouvernement de la Fédération de Russie (partie 3 de l’article 23.1 de la loi). apport de chaleur tel que modifié par le projet).

En cas d'adoption du projet, la règle relative à l'établissement des valeurs réelles et planifiées aura un effet rétroactif (article 4 du projet). Ces valeurs sont prévues pour les contrats de location futurs (contrats de concession) et pour les prisonniers. Les accords conclus ainsi que les programmes d'investissement approuvés seront modifiés trois mois après la date d'adoption sur la base du projet de décret correspondant du gouvernement de la Fédération de Russie.

Selon le projet, si l'objet de location a été reconstruit et (ou) modernisé ou a été créé récemment, le propriétaire ne peut pas établir dans le contrat les valeurs prévues d'indicateurs de fiabilité, de qualité et d'efficacité énergétique des biens (services rendus), mais inclure dans le contrat l'obligation d'empêcher leur détérioration. En conséquence, des sanctions sous forme de réduction des tarifs seront appliquées au locataire s’il admet la détérioration de ces indicateurs (paragraphe 3 du paragraphe 2 de l’article 23.1 de la loi sur la fourniture de chaleur, telle que modifiée par le projet).

En outre, le projet envisage des cas où les revenus de l'organisation, établis par le contrat de location, sont susceptibles de diminuer. Sa réduction sera possible si le locataire ne respecte pas certaines des obligations du contrat de bail, par exemple l'obligation d'exploiter les installations de chauffage de la manière et dans le but définis dans le contrat, de connecter les abonnés aux installations de chauffage, etc. Cette réduction doit également être effectuée conformément aux principes et règles de fourniture de chaleur. réglementation des prix (tarifs) dans le domaine de la fourniture de chaleur (clause 3 de l'article 28.5 de la loi sur la fourniture de chaleur, telle que modifiée par le projet).

Résiliation d'un contrat de location de chaleur

Dans l'art. 619 du Code civil de la Fédération de Russie établit ce qui suit: à la demande du bailleur, le contrat de location peut être résilié par le tribunal au plus tôt dans les cas où le locataire enfreint les termes du contrat lors de l'utilisation de la propriété.

Les auteurs du projet proposent de déterminer quelle violation des conditions du contrat de location de l'installation de chauffage sera considérée comme essentielle pour le locataire et celle du bailleur (parties 3 et 4 de l'article 28.4 de la loi sur l'approvisionnement en chaleur modifiée par le projet).

Pour le locataire, les violations majeures des termes du contrat seront:

1) la cessation de la fourniture aux consommateurs de biens, travaux, services, pour une période et pour des montants supérieurs à ceux établis par le contrat;

2) le dépassement des délais impartis pour la reconstruction et (ou) la modernisation des installations de chauffage et (ou) la création de nouvelles installations.

Pour le locateur, une violation significative sera le non-respect des obligations assumées de fournir au locataire les conditions nécessaires à la reconstruction et / ou à la modernisation et / ou à la création d'installations de production de chaleur.

2. Alimentation en eau et drainage

En ce qui concerne les systèmes d’approvisionnement en eau froide et chaude, de drainage et les objets individuels de ces systèmes (ci-après dénommés systèmes et installations d’alimentation en eau), les auteurs du projet proposent d’établir une procédure de transfert des droits d’utilisation et de disposition similaire à la procédure de transfert des droits relatifs aux objets alimentés en chaleur. Les droits de propriété et (ou) d'utilisation des systèmes et objets d'approvisionnement en eau ne peuvent être transférés que sur la base de contrats de location ou de concessions (partie 1 de l'article 41.1 de la loi sur l'approvisionnement en eau telle que modifiée par le projet).

Le projet prévoit une exception - si les systèmes et les installations d'alimentation en eau font partie du réseau d'ingénierie et y sont connectés technologiquement, et que le réseau lui-même appartient ou appartient à la personne à qui les systèmes et installations d'approvisionnement en eau sont transférés (partie 1 de l'article 41.1 de la loi sur l'alimentation en eau tel que modifié par le projet). Cependant, le projet ne précise pas dans quel ordre ils doivent être transférés à la personne spécifiée.

Les règles de conclusion, d’exécution et de résiliation du contrat de bail pour les systèmes d’approvisionnement en eau (objets), ainsi que les conditions maximales et minimales de ce contrat conformément au projet, seront également similaires aux règles et conditions établies pour le contrat de location des installations de chauffage.

La responsabilité de l’organisme qui fournit l’alimentation en eau et (ou) l’élimination de l’eau pour ne pas atteindre les indicateurs de performance cibles est assumée de la même manière que pour l’échec de la performance prévue par les organisations de fourniture de chaleur. Dans ce cas, des sanctions seront appliquées sous la forme d'une réduction tarifaire conformément aux principes fondamentaux de la tarification dans le domaine de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement et des règles de réglementation tarifaire dans le domaine de l'approvisionnement en eau et de l'assainissement, qui doivent être approuvées par le gouvernement de la Fédération de Russie (partie 5 de l'article 39 de la loi sur l'approvisionnement en eau modifiée par le projet).

Notez que dans l'art. 39 de la loi sur l'approvisionnement en eau a déjà établi des règles pour déterminer les objectifs des activités des organisations fournissant de l'eau chaude et froide et (ou) le drainage, et il est prévu d'introduire une règle similaire dans la loi sur l'approvisionnement en chaleur en cas d'adoption du projet.

3. Contrats de concession

Le projet propose d'établir les détails de la conclusion et de l'exécution des contrats de concession ayant pour objet l'eau, le chauffage, l'alimentation en énergie, les eaux usées, les installations de traitement des eaux usées (ci-après «installations d'infrastructures»). Si le projet adopte des règles pour la conclusion et l’exécution de contrats de concession concernant des installations d’infrastructure, elles seront similaires à celles régissant la conclusion et l’exécution de contrats de location pour des installations, systèmes et installations de distribution de chaleur et d’eau.

La condition essentielle des accords de concession en ce qui concerne les infrastructures sera la taille des valeurs réelles et cibles des indicateurs d’activité ou des valeurs réelles et prévues des indicateurs de fiabilité et de qualité des biens (travaux, services) fournis, en fonction de l’objet de l’accord (partie 1.2 de l’article 10 de la loi sur les contrats de concession modifiée). Projet).

Conformément au projet, les participants au concours (vente aux enchères) seront tenus de soumettre des projets de programmes d’investissement visant à atteindre les valeurs cibles fixées pour la performance du concessionnaire.

Les critères de concurrence devraient être déterminés par analogie avec les critères d’évaluation des demandes de conclusion de contrats de location pour des installations de chauffage, des systèmes d’alimentation en eau (installations): ils réduiront les recettes totales du concessionnaire et réduiront le montant de l’aide financière fournie par le système budgétaire de la Fédération de Russie pour recouvrer ses coûts ou la perte de recettes. si elle est fournie en raison de l'impossibilité d'établir des prix réglementés (tarifs) économiquement raisonnables (partie 2.3 de l'article 24 de la loi sur les contrats de concession) Révisions du projet).

Selon le projet, les candidats à la participation au concours ne devraient pas appartenir au même groupe de personnes, déterminé sur la base de la partie 1 de l'art. 9 de la loi fédérale du 26.07.2006 N 135-З sur la protection de la concurrence. Autrement, la commission de la concurrence ne devrait pas leur permettre de participer au concours (partie 3.1 de l'article 29 de la loi sur les contrats de concession telle que modifiée par le projet). Dans le même temps, en ce qui concerne les contrats de location d’installations de chauffage et d’alimentation en eau (installations), cette condition n’inclut pas le projet.

Une autre différence entre le contrat de concession en ce qui concerne les infrastructures et les contrats de location d’installations de chauffage et d’approvisionnement en eau (installations) réside dans le fait que le projet ne prévoit pas de conditions minimales et maximales.

Caractéristiques des installations de chauffage

Ministère de l'éducation et des sciences de la Fédération de Russie

Université technologique d'État de Belgorod

Au nom de V.G. Choukhov

Département de TVP

Projet de cours pour la discipline:

"Chaleur".

Thème: "L'approvisionnement en chaleur du village".

Rempli: Staroverov D.O.

Vérifié: Ph.D., Assoc. Podporinov B.F.

1. Caractéristiques des installations d'alimentation en chaleur. 5

2. Calcul du flux de chaleur. 6

2.1. Détermination des débits horaires maximaux estimés pour le chauffage 7

2.2. La chaleur circule pendant la saison de chauffage. 8

3. Représentation graphique des charges thermiques. 8

4. Le choix du concept d'alimentation en chaleur. 9

5. Régulation de l'apport de chaleur. 9

5.1 Construction du graphique de température. 11

6. Détermination du coût estimé du liquide de refroidissement. 13

7. Conception du tracé des réseaux thermiques et choix de la méthode de pose. 15

8. Calcul hydraulique des réseaux de chaleur. 15

8.1. Calcul hydraulique des conduites d’alimentation en chaleur pour le chauffage, la ventilation. 15

9. Description du schéma de câblage des réseaux thermiques. 20

10. Développement des structures de bâtiment pour les réseaux de chaleur. 21

11. Calcul des compensations pour l'allongement de la température des conduites. 22

12. Sélection de l'isolation thermique. 23

Liste bibliographique. 24

Introduction

Chaque système de chauffage est constitué des éléments de base suivants: source d’énergie thermique, réseau thermique, entrées d’abonné et systèmes locaux de consommation de chaleur. Les systèmes de chauffage avec divers appareils et désignations d'éléments sont classés selon les critères suivants: la source de préparation de la chaleur; sorte de liquide de refroidissement; la méthode d'alimentation en eau chaude; le nombre de pipelines de réseaux de chaleur; méthode de fourniture d'énergie thermique aux consommateurs.

Selon la source de préparation de chaleur dans notre pays, il existe trois types de systèmes d’alimentation en chaleur:

Chauffage urbain des chaudières de chauffage urbain et industriel.

Alimentation en chaleur décentralisée à partir de petites chaudières et de poêles individuels.

Selon le procédé d'alimentation en eau chaude, les systèmes d'eau sont divisés en systèmes fermé et ouvert. Dans les systèmes de chauffage à eau en circuit fermé, l’eau des réseaux de chauffage n’est utilisée que comme moyen de chauffage pour le chauffage dans des systèmes de chauffage en surface, l’eau du robinet, qui pénètre ensuite dans le système d’eau chaude local. Dans les systèmes ouverts de chauffage à eau, l’eau chaude des distributeurs d’eau du système d’eau chaude local provient directement des réseaux de chauffage. Selon le nombre de pipelines, il existe des systèmes de chauffage à un tuyau et de nombreux tuyaux. De par la nature du liquide de refroidissement, il existe des systèmes de chauffage à eau et à vapeur. Les systèmes d'eau sont principalement utilisés pour le chauffage des consommateurs saisonniers et de l'eau chaude, et dans certains cas pour des processus technologiques. Dans notre pays, la longueur du réseau de chauffage représente environ 48% de la longueur totale de tous les réseaux de chauffage. Les systèmes de chauffage à la vapeur sont principalement distribués dans les installations industrielles où une charge thermique à haute température est requise.

Le fonctionnement du chauffage est caractérisé par une certaine fréquence au cours de l’année et par la variabilité dans l’utilisation de la capacité de la centrale, dépendant principalement des conditions météorologiques pendant la saison froide. Le transfert de chaleur des systèmes de chauffage doit être régulé en permanence, à savoir avec une diminution de la température de l'air extérieur et une augmentation du vent devrait augmenter, et avec une augmentation de la température de l'air extérieur, elle devrait diminuer.

Pour créer et maintenir un confort thermique dans les locaux des bâtiments, des installations de chauffage techniquement sophistiquées et fiables sont nécessaires. Le chauffage des bâtiments commence par un abaissement constant (dans les 3 jours) de la température extérieure moyenne quotidienne à 8 ° C et au-dessous, chauffage complet avec une augmentation constante de la température extérieure à 8 ° C. La période de chauffage des bâtiments au cours de l'année est appelée la saison de chauffage.

Le développement du complexe de combustibles et d'énergie est la condition la plus importante pour augmenter l'intensité énergétique de tous les secteurs de l'activité économique.

Le développement de l’énergie passe principalement par la construction de grandes centrales thermiques et nucléaires. Dans les régions du pays où la concentration de la consommation de chaleur ne correspond pas à l’économie raisonnable pour la construction d’une centrale de cogénération, l’approvisionnement en chaleur devrait être centralisé par le développement de grandes chaufferies de district.

Les entreprises industrielles et le complexe de logements et de services collectifs consomment une énorme quantité de chaleur pour les besoins technologiques, la ventilation, le chauffage et la distribution d’eau chaude. L'énergie thermique sous forme de vapeur et d'eau chaude est produite par des centrales thermiques, des chaudières industrielles et des chaudières de chauffage urbain.

Le choix des sources de chaleur, du type de liquide de refroidissement et de ses paramètres, ainsi que du système de distribution de chaleur dans son ensemble, est effectué sur la base de calculs techniques et économiques tenant compte des coûts en capital et des coûts de fonctionnement.

Tâche

1. Zone de construction: Belgorod;

2. Option du plan général: 1;

3. Caractéristiques optionnelles de l'objet d'alimentation en chaleur: 1;

4. Le système de chauffage est fermé à deux tuyaux;

5. Source de chaleur: chaufferie;

6. Mode de pose des réseaux de chaleur: enterré dans des canaux sans passage;

7. Les paramètres du liquide de refroidissement: 150-70 ° C;

8. Mode de contrôle de l'alimentation en chaleur: qualité centrale basée sur la charge totale de l'alimentation en chauffage et en eau chaude;

9. température de l'air extérieur calculée pour la conception de chauffage;

10. la température extérieure moyenne pour la période de chauffage;

11. la durée de la période de chauffage;

12. La durée des températures de l'air extérieur permanent, h

§2. Régime juridique des installations de chauffage

Dans le cadre de ce paragraphe, les particularités du régime juridique des installations de chauffage seront indiquées en utilisant la classification basée sur la fonction fonctionnelle de l'installation. Selon leur objectif fonctionnel, les installations d’alimentation en chaleur peuvent être divisées en groupes d’installations, y compris les installations conçues pour (1) la production, (2) l’utilisation, (3) le transfert d’énergie thermique.

En ce qui concerne les installations de production de chaleur, cette loi prévoit à la fois une définition générale du concept «installations de fourniture de chaleur», qui sont considérées comme des sources d’énergie thermique, des réseaux de chaleur ou leur combinaison, et des définitions des concepts de ces installations.

Selon la clause 3 de l'article 2 de la loi fédérale du 27.07.2010 n ° 190-З sur l'alimentation en chaleur, une source d'énergie thermique est considérée comme un dispositif destiné à la production d'énergie thermique.

La définition de la notion d'installation consommant de la chaleur est donnée à la section 4.1, article 2 de ladite loi. Par installation consommant de la chaleur, on entend un appareil conçu pour utiliser de l'énergie thermique, un liquide de refroidissement répondant aux besoins des consommateurs d'énergie thermique.

Les réseaux thermiques sont compris comme un ensemble de dispositifs (y compris les centrales thermiques, les stations de pompage) conçus pour transférer de l'énergie thermique et le caloporteur de sources thermiques vers des installations consommant de la chaleur (Clause 5, article 2 de la loi fédérale n ° 190FZ du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur)..

Au paragraphe 14 de l'article 2 de la loi fédérale n ° 190-З du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur, le législateur définit également le concept de système d'alimentation en chaleur, qui est compris comme une combinaison de sources d'énergie calorifique et de consommation de chaleur.

• SECTION V. RÉGLEMENTATION JURIDIQUE EN MATIÈRE D'APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR •

installations connectées technologiquement par des réseaux de chaleur. Dans le même temps, le paragraphe 19.1 de cet article établit également le concept de système d'alimentation en chaleur ouvert (alimentation en eau chaude), qui fait référence à un complexe de structures techniques connecté de manière technologique, conçu pour la fourniture de chaleur et d'eau chaude en retirant de l'eau chaude du réseau de chauffage.

Voyons plus en détail les particularités du statut juridique des installations énergétiques dans le domaine de l’approvisionnement en chaleur, en tenant compte de la fonction fonctionnelle de ces installations.

Comme indiqué ci-dessus, ces installations peuvent être divisées en trois groupes en fonction de leur objectif fonctionnel: a) les installations destinées à la production d'énergie calorifique; (b) des objets destinés à l'utilisation de l'énergie thermique, le fluide caloporteur pour les besoins du consommateur d'énergie thermique; (c) objets destinés au transfert d'énergie thermique.

Le premier groupe comprend une source de chaleur, le second une unité consommant de la chaleur et le troisième un réseau de chaleur.

Dans le même temps, il convient de noter que la définition de l'objet source de chaleur indique les sources d'énergie calorifique, les réseaux de chaleur ou leur combinaison, et que la définition du système de fourniture de chaleur comprend

en soi aussi des installations consommant de la chaleur.

L’article 2 de la loi fédérale n ° 190-190З du 27 juillet 2010 sur l’alimentation en chaleur n’explique pas en détail ce que l’on entend par dispositif.

La définition d'un réseau de chauffage indique qu'il s'agit d'une combinaison d'appareils, notamment de centrales de chauffage et de stations de pompage.

Dans le cas où les installations de chauffage répondent aux signes de l'immobilier, énoncés au paragraphe 1 de l'article 130 du Code civil de la Fédération de Russie, il est nécessaire de prendre en compte les dispositions de la législation en vigueur établissant les conditions d'enregistrement des droits sur ces biens et des transactions avec eux. Le paragraphe 2 de ce paragraphe donne les détails du transfert de mandat et (ou) d'utilisation d'installations de production de chaleur appartenant à l'État ou aux municipalités.

Les règles d'exploitation technique des centrales thermiques sont approuvées par l'arrêté du Ministère de l'énergie de la Fédération de Russie du 24 mars 2003, n ° 115. 918 A.2.4. du présent règlement contient des dispositions sur l’acceptation et l’approbation de la gestion de ces

918 Ordonnance du Ministère de l'énergie de la Fédération de Russie du 24 mars 2003 n ° 115 «sur l'approbation des règles pour le fonctionnement technique des centrales thermiques» // Bulletin des actes normatifs des organes exécutifs fédéraux 2001 № 35

• SECTION V. RÉGLEMENTATION JURIDIQUE EN MATIÈRE D'APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR •

centrales électriques. Conformément à la clause 2.4.4 des Règles de fonctionnement technique des centrales thermiques, des essais de réception des équipements et la mise en service d'éléments individuels des centrales thermiques et du système dans son ensemble sont effectués avant la mise en service des centrales. Pendant la période de construction et d'installation des bâtiments et des structures, l'acceptation intermédiaire des nœuds d'équipements et d'installations, y compris l'établissement d'actes d'ouvrages cachés de la manière prescrite, est effectuée. Conformément à la clause 2.4.5 des présentes règles, les tests des équipements et des tests de mise en service de systèmes individuels sont réalisés par le contractant conformément aux schémas de conception, une fois tous les travaux de construction et d'installation des centrales thermiques terminés.

La particularité du régime juridique s’applique également au retrait des sources d’énergie thermique, aux réseaux de chauffage lors de la réparation et du déclassement.

En vertu du paragraphe 1 de l'article 21 de la loi fédérale n ° 190-FZ 2O du 27 juillet 2010, «afin de prévenir toute atteinte aux droits et intérêts légitimes des consommateurs d'énergie thermique, des propriétaires ou d'autres propriétaires légaux de sources d'énergie thermique, les réseaux de chaleur sont tenus de se coordonner avec les autorités locales des établissements, districts urbains et dans les cas établis par le présent article, avec les consommateurs du retrait d’objets spécifiés en réparation et de l’exploitation.

Conformément à la clause 3, article 21 de la loi fédérale n ° 190-З du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur, la procédure de retrait ou de réparation des sources d'énergie thermique et des réseaux de chauffage est établie par le gouvernement de la Fédération de Russie conformément aux dispositions du présent article et d'autres lois fédérales. et devrait en particulier inclure la procédure et les délais impartis aux administrations locales pour procéder à des règlements, zones urbaines stipulées dans cet article, décisions relatives à la coordination ou à l'absence d'accord sur le retrait d'installations spécifiées à des fins de réparation ou de déclassement.

Les règles relatives au retrait des sources d'énergie et des réseaux de chaleur pour la réparation et le déclassement sont approuvées par le décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 6 septembre 2012 n ° 889 «Sur le retrait des sources d'énergie et des réseaux de chaleur pour la réparation et le déclassement» 919.

Selon la clause 2 desdites règles, la conclusion de réparation s'entend de l'arrêt temporaire des équipements de sources de chaleur et de réseaux de chaleur,

919 Décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 6 septembre 2012 n ° 889 «sur le retrait des sources d'énergie calorifique et des réseaux de chaleur pour la réparation et le déclassement» // CЗ RF.2012. No 37. Article 5009.

• SECTION V. RÉGLEMENTATION JURIDIQUE EN MATIÈRE D'APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR •

qui est mis en œuvre afin de mettre en œuvre un ensemble de mesures techniques visant à maintenir ou à rétablir l'état de fonctionnement desdites installations ou à modifier les indicateurs techniques et économiques de l'état de ces installations, et au cours duquel il est possible de limiter ou de mettre fin à l'approvisionnement en chaleur des consommateurs d'énergie thermique.

Le déclassement se réfère à l'arrêt définitif des sources d'énergie thermique et des réseaux de chaleur, qui est effectué afin de les éliminer ou de les préserver pendant une période supérieure à un an.

Conformément à la clause 3 des Règles sur le retrait des sources d'énergie thermique et des réseaux de chaleur pour la réparation et le déclassement, une procédure d'approbation différente a été établie pour le retrait des sources d'énergie thermique et des réseaux de chaleur pour la réparation et le déclassement. (1) L'élimination des sources de chaleur et des réseaux de chaleur en réparation est effectuée en accord avec l'autorité locale du lieu d'établissement ou du district urbain sur le territoire duquel la chaleur est fournie à l'aide des installations spécifiées. (2) le déclassement des sources d'énergie thermique est effectué en coordination avec les autorités locales; (3) le déclassement des réseaux de chaleur est effectué en coordination avec l'autorité locale et les consommateurs d'énergie thermique; (4) le déclassement des réseaux thermiques, dont l'utilisation assure l'approvisionnement en chaleur des consommateurs d'énergie thermique, dont les installations consommant de la chaleur sont raccordées dans l'ordre approprié à ces réseaux thermiques, ne sont pas autorisés

avec des consommateurs spécifiés.

Afin de répondre à la demande d'énergie calorifique, de liquide de refroidissement et d'assurer un apport de chaleur fiable de la manière la plus économique possible, avec un impact négatif minime sur l'environnement et des incitations économiques au développement et à la mise en œuvre de technologies permettant d'économiser l'énergie, loi fédérale n ° 190-FZ du 27 juillet 2010 sur la création d'organismes de développement. systèmes de chauffage des agglomérations et des quartiers urbains. Selon le paragraphe 2 de l'article 23 de la loi fédérale n ° 190-З du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur, le système de chauffage d'une agglomération ou d'un district urbain est développé sur la base d'un programme d'approvisionnement en chaleur, qui doit être conforme aux documents de planification territoriale d'un agglomération ou d'un district urbain, y compris les plans prévus. l'emplacement des installations d'alimentation en chaleur dans les limites d'une agglomération ou d'un district urbain.

• SECTION V. RÉGLEMENTATION JURIDIQUE EN MATIÈRE D'APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR •

Conformément à la clause 5 de cet article, lors de la conception d’un système d’alimentation en chaleur, il convient d’assurer la sécurité du système d’alimentation en chaleur, en fonction des indicateurs suivants: (1) sauvegarde du système d’alimentation en chaleur;

(2) fonctionnement ininterrompu des sources de chaleur, des réseaux de chaleur et du système de distribution de chaleur dans son ensemble; (3) capacité de survie des sources de chaleur, des réseaux de chaleur et du système d'alimentation en chaleur en général 920. Conformément à la clause 6, l’article 23 de la loi fédérale n ° 190-З du 27 juillet 2010 sur l’alimentation en chaleur dans le système de chauffage, en tenant compte de la redondance, un équilibre entre l’énergie thermique (puissance) et la charge thermique doit être assuré, tant dans les conditions de conception les sources d’énergie thermique appartenant aux consommateurs et la redondance du système de chauffage) dans des conditions météorologiques probables en dehors de la pente.

Il convient de garder à l’esprit que la législation en vigueur établit un régime juridique spécial pour les installations de chauffage, en fonction du type de propriété. Ces caractéristiques sont directement prévues par le chapitre 6_1 de la loi fédérale du 27.07.2010 n ° 190-З sur l'alimentation en chaleur.

Conformément à la clause 1, article 28.1 de la loi fédérale du 27.07.2010 n ° 190-ФЗ «sur l'approvisionnement en chaleur», le transfert des droits fonciers et (ou) l'utilisation d'objets chauffants appartenant à un État ou à une municipalité ne sont effectués que dans le cadre de contrats de location conclus conformément à conformément aux exigences de la législation civile, de la législation antitrust de la Fédération de Russie et des autres actes juridiques normatifs de la Fédération de Russie adoptés conformément à celles-ci, en tenant compte des particularités prévues par la loi fédérale 07.07.2010 N ° 190-З «Sur l'approvisionnement en chaleur» ou dans le cadre d'accords de concession conclus conformément aux exigences de la législation de la Fédération de Russie sur les accords de concession, sauf dispositions contraires de la législation de la Fédération de Russie sur l'insolvabilité (faillite) et de la législation de la Fédération de Russie sur la privatisation du transfert de droits sur de tels objets.

Selon le paragraphe 4 de l'article 28.1 de la loi fédérale du 27.07.2010 n ° 190-З «sur l'approvisionnement en chaleur», les objets qui fournissent de la chaleur sont dans l'état

920 Conformément au paragraphe 32 de l'article 2 de la loi fédérale n ° 190-З du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur, il est entendu que les sources d'énergie thermique, les réseaux de chauffage et le système de chauffage peuvent maintenir leurs performances globales dans les situations d'urgence, ainsi qu'après de longues périodes (plus cinquante quatre heures) s'arrête.

• SECTION V. RÉGLEMENTATION JURIDIQUE EN MATIÈRE D'APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR •

les droits de propriété ou (ou) d'utilisation transférés en vertu d'un contrat de location ou d'un contrat de concession sont soumis à un contrôle technique conformément aux exigences définies par la loi fédérale n ° 190 de la loi fédérale n ° 190-FZ du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur. Conformément au paragraphe 5 de l'article 28.1 de la loi fédérale du 27.07.2010 n ° 190-З «sur l'approvisionnement en chaleur», les contrats de location d'objets de chauffage qui appartiennent à l'État ou aux municipalités sont conclus sur la base d'appels d'offres donnant le droit de conclure ces contrats de la manière prescrite par l'anti-monopole. la législation de la Fédération de Russie et les autres actes juridiques de réglementation de la Fédération de Russie adoptés conformément à celle-ci, en tenant compte des particularités prévues par la loi fédérale n ° 190-FZ du 27 juillet 2010 sur l'alimentation en chaleur et aux conditions spécifiées dans le dossier d’appel d’offres et dans les demandes de participation à ces offres des soumissionnaires avec lesquels ces contrats sont conclus.

Les contrats de location d’installations de chauffage appartenant à l’État ou à la municipalité, ainsi que les exigences générales prévues par le droit civil, devraient inclure l’obligation du locataire de fournir des biens aux consommateurs et de fournir des services de chauffage utilisant le bien loué conformément aux conditions établies par la loi fédérale. 27 juillet 2010 n ° 190-FZ «On Heat Supply», documentation relative à l'appel d'offres et demande du locataire de participer à l'appel d'offres.

Conformément à la partie 2 de l’article 28.2 de la loi fédérale n ° 190-FZ du 27 juillet 2010 sur l’alimentation en chaleur, un contrat de location pour des objets d’approvisionnement en chaleur appartenant à l’État ou à une municipalité doit comprendre les conditions essentielles suivantes: (1) une description de ces installations d’alimentation en chaleur, y compris leurs indicateurs techniques et économiques et leur objectif; (2) le montant du loyer; (3) la durée du contrat de location; (4) les valeurs des paramètres à long terme de la réglementation des prix (tarifs) dans le domaine de la fourniture de chaleur; (5) les délais pour la résiliation des livraisons aux consommateurs des biens concernés, la fourniture des services pertinents et le montant admissible du défaut de fourniture des biens et services concernés, dont le dépassement constitue une violation grave des conditions du contrat de location.

• SECTION V. RÉGLEMENTATION JURIDIQUE EN MATIÈRE D'APPROVISIONNEMENT EN CHALEUR •

Parmi les obligations d'un locataire en vertu d'un contrat de location pour des objets de chauffage appartenant à l'État ou aux municipalités, l'article 288 spécifie tout d'abord l'obligation d'exploiter ces installations de distribution de chaleur aux fins et de la manière établie par le contrat de location, de fournir des biens aux consommateurs, de fournir des services de chauffage, de fournir lors de la réalisation d'activités utilisant ces installations, les consommateurs peuvent recevoir les biens et services pertinents, ainsi que les connecter des objets de données de sapins et (ou) les nouveaux objets de chauffage.

La classification indiquée dans ce paragraphe est utilisée pour étudier les particularités du régime juridique des installations de production de chaleur, basé sur la forme de propriété inhérente aux installations de production de chaleur appartenant à l’État et aux municipalités. Les particularités du régime juridique de cette propriété au moment de sa location sont définies dans la loi fédérale n ° 190-FZ du 27 juillet 2010 sur la fourniture de chaleur. Ces caractéristiques ont été établies depuis le 8 mai 2013 sur la base de la loi fédérale n ° 103-FZ du 7 mai 2013 sur la modification de la loi fédérale sur les contrats de concession et de certains actes législatifs de la Fédération de Russie. 921

Conformément à l'arrêté n ° 872/13 du 24 décembre 2013 du Service fédéral antimonopole, conformément à cette loi, des modifications ont été apportées aux Règles de conduite des appels d'offres ou des enchères pour le droit de conclure des contrats de location, des contrats d'utilisation libre, des contrats de gestion de fonds de placement immobilier, d'autres contrats prévoyant le transfert de droits. la propriété de l’État ou de la commune, approuvée par arrêté du Service fédéral d’antimonopole du 10.02.2010 N ° 67 922.

921 Loi fédérale n ° 103-FZ du 07 mai 2013 sur la modification de la loi fédérale «sur les contrats de concession» et de certains actes législatifs de la Fédération de Russie »// SZ RF. 2013. no 19.st.2330.

922 Ordonnance du Service fédéral antimonopole du 24 décembre 2013 n ° 872/13 «portant modification des règles de conduite des appels d'offres ou des enchères pour le droit de conclure des contrats de location, des conventions de concession, des conventions de gestion de fonds fiduciaires, d'autres conventions prévoyant le transfert de droits à des biens appartenant à l'État ou à des municipalités approuvé par arrêté du FAS de Russie du 10.02.2010 n ° 67 ”// journal russe 2014. 28 février.

Top