Catégorie

Nouvelles Hebdomadaires

1 Les chaudières
C'est à cela que sert le vase d'expansion du système de chauffage.
2 Carburant
Faire un four à huile
3 Radiateurs
Pompes Grundfos pour le chauffage: variétés, sélection, installation
4 Radiateurs
Capteurs solaires: caractéristiques et aperçu du modèle
Principal / Des pompes

Instructions pour l'isolation des murs de l'intérieur


La question du réchauffement interne est à l’origine de nombreux différends et a ses propres opposants. Mais certains pensent que cette option contribuera à rendre le bâtiment plus confortable à vivre. Les deux côtés ont raison. Dans chaque situation, il y a des raisons de prendre une position ou une autre. Mais avant de choisir une telle méthode pour la décoration intérieure d'une maison privée, il convient de peser soigneusement tous les avantages et les inconvénients, d'étudier les caractéristiques, de choisir une isolation sûre.

Quand est-ce pertinent?

Réchauffer les murs de l'intérieur vous permet certainement d'augmenter les performances thermiques de la maison. Mais il s’agit d’une technologie non conventionnelle, car ils essaient généralement de réaliser une isolation extérieure. Cependant, il existe des situations où il n'y a pas d'autre issue.

L'isolation interne est recommandée uniquement lorsqu'il n'est pas possible de conduire une isolation externe.

En outre, l'option est pertinente pour les immeubles d'appartements. Cela contribue non seulement à améliorer le confort du logement, mais également à prévenir l'apparition de problèmes tels que moisissures ou champignons.

Des problèmes

Cette méthode présente un certain nombre d'inconvénients. Pour cette raison, la méthode a de nombreux adversaires. L’isolation des murs "de l’intérieur" peut poser les problèmes suivants:

  • Les murs ne sont pas protégés du froid. La structure porteuse du bâtiment continue à être en contact avec l'air extérieur. Cela peut conduire à sa destruction progressive. Des fissures commenceront à apparaître à la surface. Cet événement non seulement ne protège pas le mur extérieur du froid, mais en retire également une partie de la chaleur, car avant de chauffer une partie de la chaleur de la pièce, le mur a été chauffé et ce flux est maintenant bloqué.
  • Condensation Il se forme sur une surface froide lorsqu'il est exposé à de l'air chaud. Les ingénieurs thermiciens appellent le lieu du point de rosée des condensats. La tâche principale de l'isolation consiste à déplacer le point de rosée à l'extérieur du mur. L'isolation thermique «de l'intérieur» assure que le point de rosée est décalé par rapport à la limite entre le mur et l'isolation. Ce processus est masqué afin que les propriétaires de la maison ne le remarquent pas. Mais l'humidité sera une condition excellente pour la reproduction de divers microorganismes.
  • Réduire la superficie des locaux. Les types d'isolation modernes ont une bonne efficacité. Mais la science n’a pas encore inventé un matériau aussi performant, de sorte que son épaisseur est minimale. Pour isoler la maison du côté de la pièce, il faudra entre 5 et 10 cm d’isolation. Il mange la place assez fort. Ce n'est pas si évident à l'œil, mais si vous calculez la perte pour l'ensemble du bâtiment, le chiffre est significatif.
Avec une isolation interne, le point de rosée se déplace vers la limite entre le mur et l'isolation

Par conséquent, avant de décider de l’isolation interne des murs de la maison, nous vous recommandons d’examiner attentivement ces problèmes. Dans ce cas, l'ignorance n'est pas une excuse, car le résultat de l'inattention se fera sentir au cours des premières années d'activité.

Choix des matériaux

La technologie permet l'utilisation de différents types d'isolation. Chacun d'eux a ses propres caractéristiques, avantages et inconvénients. Le plus souvent, les options suivantes sont utilisées pour l’isolation des murs de l’intérieur:

Mousse plastique

La mousse est bon marché et a de bonnes performances. Dans la plupart des cas, 5 cm suffisent pour assurer un microclimat confortable. Il vous permet d'effectuer un travail rapidement, sans traitement compliqué ni outils supplémentaires.

Polyfoam - un isolant thermique peu coûteux et efficace

Mais ce matériau présente des inconvénients importants:

  • faible résistance;
  • combustibilité;
  • faible perméabilité à la vapeur - la mousse peut transformer une maison en véritable serre.

Pour éviter les dernières prévisions, un appareil de ventilation forcée sera nécessaire. Ces activités nécessiteront des coûts financiers et de main-d'œuvre supplémentaires. Lisez un article détaillé sur l'isolation en mousse de l'intérieur.

Mousse de polystyrène extrudé

Le polystyrène expansé extrudé (type Penoplex) est devenu le plus proche parent de la mousse. Son apparence est très similaire, mais sa couleur est orange au lieu de blanc. Il convient également de noter qu'il a une plus grande résistance et durabilité. Mais des défauts tels que l’inflammabilité et la faible perméabilité à la vapeur n’ont pas disparu. Une telle isolation murale ne lui permettra pas de respirer et nécessitera une ventilation supplémentaire.

Penoplex est plus fort que la mousse et dure plus longtemps

Est-il possible de réaliser une isolation interne avec de la mousse de polystyrène? Oui vous pouvez. Mais vous devez vous préparer aux conséquences négatives et les éliminer à temps. Cette option est plus appropriée pour la brique ou le béton léger. Les murs des arbres sont généralement choisis précisément en raison de leur capacité à respirer. Polyfoam ou penoplex bloquent facilement le flux d'air et annulent tous les avantages du bois.

Laine minérale

Cette isolation est répandue. Cela coûte relativement légèrement plus cher, mais sa perméabilité à la vapeur est élevée. Il est recommandé de choisir la laine minérale de basalte, produite dans des dalles dures. Il est facile à installer, ne brûle pas, a une résistance suffisamment élevée.

Mais pour avoir une couche de réchauffement à l'intérieur de la pièce doit être prudent. Ce matériau a une faible résistance à l'humidité. La laine de coton absorbe parfaitement l'eau, après quoi elle cesse pratiquement de remplir ses fonctions directes. Pour une protection fiable contre l’humidité, il convient de prévoir un pare-vapeur du côté de l’air chaud et une étanchéité du côté du froid.

L'isolation de vapeur et les matériaux d'étanchéité se présentent traditionnellement sous deux formes: les films et les membranes. Les premiers ont une faible perméabilité à la vapeur. L'exemple le moins cher est le film plastique ordinaire. Afin de ne pas bloquer le mouvement de l'air à l'intérieur des murs, il est recommandé de choisir des membranes modernes. Lisez les instructions pas à pas sur l’isolation des murs depuis l’intérieur de la laine minérale.

Panneau de fibres de bois

Les murs de la maison peuvent être isolés de l'intérieur avec des panneaux de fibres souples. L’option ne garantit pas qu’à l’avenir il n’y aura pas de difficultés énumérées précédemment, mais elle présente les avantages suivants:

  • bonne isolation thermique et absorption acoustique;
  • manque d'attrait pour les insectes et les rongeurs;
  • bonne résistance à l'humidité et aux températures extrêmes;
  • facilité de traitement, vous pouvez utiliser n’importe quel outil;
  • installation simple;
  • Commodité pour le câblage.
Les panneaux de fibres de bois résistent aux températures extrêmes et à la forte humidité

Critères de sélection des matériaux

L’isolation des murs de la maison de l’intérieur doit répondre aux critères suivants:

  • respect de l'environnement;
  • la sécurité;
  • résistance au feu (pour les matériaux qui ne résistent pas aux températures élevées, sélectionnez la finition appropriée);
  • la durabilité;
  • efficacité, faible conductivité thermique;
  • bonne résistance à l'humidité (ou protection supplémentaire contre celle-ci).

Cela vaut également la peine de vérifier la perméabilité à la vapeur. Comment isoler une maison pendant de nombreuses années? Vous devez penser à une bonne ventilation. Sans cela, le bâtiment souffrira d'humidité élevée et d'un microclimat. Le problème peut être résolu, mais vous devez y penser dès le début.

La technologie

Pour les maisons privées, utilisez deux méthodes pour sécuriser le matériel. Les deux sont pertinents:

La deuxième option vous permet de ne pas aligner une surface soigneusement isolée. En outre, il vous permet de monter facilement des matériaux de finition. Par exemple, pour le revêtement de plaques de plâtre, dans tous les cas, il sera nécessaire de construire un cadre. Vous pouvez isoler le mur sous du contreplaqué ou du plâtre. Ensuite, la nécessité d'utiliser le cadre disparaît. Le choix de la méthode d'installation de l'isolant dépend de la méthode de finition. Assurez-vous de considérer ce que la base est requise.

Informez-vous sur les nuances à prendre en compte dans l’isolation interne d’une maison en bois.

Colle colle

La surface doit être soigneusement nettoyée de la saleté, de la graisse et de la poussière, sinon elle peut réduire considérablement la qualité de l'adhérence du matériau isolant à la base. Les travaux ultérieurs sont effectués dans l'ordre suivant:

  • niveler la surface, abattre les saillies, couvrir les fissures et les cavités;
  • traiter la surface avec une composition antiseptique;
  • mettre une couche d'apprêt;
  • coller la feuille, la composition adhésive est appliquée avec un rouleau sur le mur et le matériau;
  • donnez la colle pour sécher;
  • fixer le matériel au mur avec des chevilles.

Des feuilles de mousse de polystyrène et des plaques de laine minérale sont fixées en damier. Après avoir fixé l'isolation, vous pouvez procéder à la finition.

Cadre de montage

Cette option peut être qualifiée de plus laborieuse, mais aussi de plus fiable. Cela vous permet de protéger l'isolation des contraintes mécaniques. Cela est particulièrement vrai lorsque vous utilisez une mousse fragile.

Avant de commencer à travailler, le mur est nettoyé de la saleté et traité avec un antiseptique. Après cela, vous devez construire un bon cadre de barres de bois ou de profilés en aluminium. La fixation des paniers au mur s'effectue sur les vis. Le pas des éléments est sélectionné en fonction de la largeur de l'isolant. Pour la laine minérale, une telle marche est nécessaire afin de laisser 58 cm de lumière, tandis que pour la mousse plastique et la mousse plastique, la distance à la lumière doit être exactement de 60 cm.

Après l'installation, l'isolation du cadre est posée entre les racks. Les joints entre la mousse de polystyrène et le cadre sont remplis de mousse de montage. Après cela, vous pouvez procéder à l'arrivée.

Lorsque vous travaillez sur l'une de ces technologies avec l'utilisation de laine minérale, il est important de ne pas oublier l'isolation contre l'humidité. L'étanchéité est montée directement sur le mur avant de monter la laine, et le pare-vapeur recouvre le matériau et le protège de la vapeur interne. Les couches de fixation sont généralement réalisées en agrafeuse de construction. La longueur du recouvrement de matériau doit être d’au moins 10 cm.

Isoler le mur de l'appartement de l'intérieur - matériaux et séquence de travail

Il peut être nécessaire d’isoler thermiquement les murs des appartements dans les bâtiments préfabriqués à plusieurs panneaux, car c’est dans ceux-ci que les problèmes les plus graves sont observés en raison de la faible épaisseur des cloisons. Si les murs protègent mal les locaux contre le gel, la charge du système de chauffage interne augmente, de même que la facture d'électricité, ce qui crée un microclimat défavorable.

L'isolation interne par rapport à l'extérieur présente un certain nombre d'inconvénients que vous devez connaître avant de commencer l'installation de l'isolation thermique. En raison de l'emplacement de l'isolation de l'intérieur de l'appartement, le mur ne capte pas de chaleur et il ne sera pas possible d'éviter complètement les pertes de chaleur. En tout état de cause, elles atteindront 15%. De plus, lors de l'isolation de l'intérieur, le "point de rosée" sera situé entre l'isolant thermique installé et le mur. Par conséquent, le condensat peut s'accumuler sur le mur et causer des champignons et de la moisissure dans les pièces.

Il est beaucoup plus difficile d'isoler correctement le mur de l'appartement de l'intérieur que de l'extérieur, et l'hypothèse d'erreurs même mineures lors des travaux d'installation aura pour conséquence que le mur continuera de geler, ce qui entraînera une usure accrue des matériaux de construction, des façades et des matériaux d'isolation thermique.

Pour empêcher la condensation sur les murs, il est nécessaire d'installer un pare-vapeur de haute qualité, il protège l'isolant de l'humidité et prolonge considérablement sa durée de vie.

Un pare-vapeur de haute qualité est nécessaire pour protéger l'isolant de l'humidité.

Pour le travail, nous avons besoin d’un film pare-vapeur de haute qualité et d’un ruban de construction imperméable (pour sceller les joints du pare-vapeur installé). Les matériaux peu perméables à la vapeur doivent être utilisés comme isolants thermiques. Il est très important que la perméabilité à la vapeur de l'isolant soit inférieure à celle des murs en béton. Cela permettra à l'humidité de s'évaporer dans la rue et non à l'intérieur de l'appartement.

Lors de l’installation du pare-vapeur et du matériau isolant, ceux-ci doivent être soigneusement recouverts de colle et fixés fermement au mur afin qu’il n’y ait pas de cavités entre eux. Avant l’installation, les murs doivent être apprêtés avec des composés spéciaux qui protègent la surface de la moisissure. Ils aident également à améliorer l'adhérence des matériaux montés.

Il est également recommandé de fournir une ventilation de haute qualité dans un appartement isolé. Il est peu probable que la ventilation naturelle standard soit suffisante, car vous devez installer un système de circulation d’air forcé ou équiper les cadres de fenêtre de vannes spéciales par lesquelles de l’air frais pénètre dans les pièces.

Il est extrêmement important de calculer correctement l'épaisseur requise de l'isolant thermique installé. L'épaisseur de l'isolation doit correspondre au matériau des murs et aux conditions climatiques de la région. Si la couche isolante est trop petite, elle ne pourra pas protéger de manière fiable l’appartement et ses résidents du froid. Lors du montage, une attention particulière doit être portée aux joints des plaques, car il existe une forte probabilité d'apparition de "ponts thermiques".

La laine minérale retient bien la chaleur et est capable de "respirer", c'est-à-dire de laisser passer l'air. Cependant, en raison des baisses de température, cette propriété peut affecter négativement le microclimat de la pièce et provoquer de la condensation sur les murs.

Il est recommandé de choisir une laine minérale de densité maximale.

Pour éviter cela, il est nécessaire de choisir des matériaux de haute densité. Minvat n’est pas aussi dense que les mousses de polystyrène et de polyuréthane, car les experts recommandent d’abandonner cet isolant ou d’acheter uniquement les dalles de laine minérale ayant la densité la plus élevée, comparables aux caractéristiques de la mousse.

Avant l'installation de laine minérale, il est nécessaire d'installer un pare-vapeur de haute qualité. Si un matériau d'imperméabilisation insuffisamment fiable est choisi, ou s'il sera installé en violation, un champignon apparaîtra sous la couche de revêtement, ce qui sera difficile et coûteux à réparer.

La mousse synthétique, la mousse plastique et la mousse de polystyrène conviennent mieux à une installation sur des murs en béton que la laine minérale. Ils possèdent toutes les caractéristiques nécessaires pour assurer un microclimat confortable dans l'appartement. L'avantage le plus important du polystyrène est sa faible conductivité thermique, mais il présente d'autres qualités positives qui permettent de l'utiliser pour une installation sur les murs intérieurs:

  1. 1. poids léger, surface lisse. Ces caractéristiques vous permettent d'effectuer des travaux d'installation avec un minimum d'effort et de fixer de manière fiable le matériau sur le mur avec de la colle.
  2. 2. La possibilité de pré-traitement. Avant l'installation, la mousse de polystyrène peut être coupée avec un couteau de construction ordinaire.
  3. 3. force. Le polystyrène expansé peut résister à des efforts de traction élevés et même à une compression importante, ce qui est très important étant donné les charges élevées imposées à l'isolateur thermique avec de fortes chutes de température et le retrait des structures de bâtiment.

Même la mousse de polystyrène extrudée la moins chère n’absorbe presque pas l’humidité, ce qui signifie que lors de son installation, vous pouvez refuser l’installation d’un pare-vapeur. Pour isoler les joints des plaques lors de la réparation, il suffit de les sceller avec de la mousse de montage. La mousse peut également être utilisée lors de l'installation de plaques de polystyrène sur les murs. Lors de l'extension, il remplira tous les espaces vides entre l'isolant à installer et les surfaces à usiner, ce qui rend le montage fiable et totalement étanche. Les plaques de polystyrène extrudé modernes ont des pointes et des rainures qui simplifient leur installation.

Pour la fixation de la mousse, vous pouvez utiliser non seulement de la colle, mais également des attaches spéciales en forme de champignons. Une fois que les panneaux sont placés sur le mur, ils sont percés et boulonnés dans les murs à travers les trous. Ce support est très fiable et peut être utilisé dans des maisons en béton et en briques. Après l'installation, tous les espaces et les coutures des plaques doivent être scellés. Une variété de matériaux de revêtement peut être installée sur le dessus de l'isolation thermique, y compris le plâtre et la plaque de plâtre.

Lors du choix de la mousse de polystyrène comme isolant, il est nécessaire de prendre en compte non seulement les avantages de ce matériau, mais également ses inconvénients. Par exemple, le polystyrène expansé n'est pas en mesure de fournir une isolation phonique de haute qualité dans les locaux. De plus, il est extrêmement inflammable et peut émettre des substances dangereuses pour l'homme lors de la combustion.

Mousse de polyuréthane - Mousse de polyuréthane, polymère expansé, qui est pulvérisée pour l’isolation avec un équipement spécial. Pour l'installation d'un tel isolant thermique, une caisse en bois est installée sur le mur, qui sert de guide de support pour le matériau pulvérisé et est également utilisée pour l'installation ultérieure du revêtement.

Le principal avantage de la mousse de polyuréthane est qu’elle recouvre, lors de la pulvérisation, toutes les irrégularités, fissures et joints des murs et crée une surface étanche à l’air, sans joint, étanche au mur, sans vides et cavités. En d’autres termes, l’installation de mousse de polyuréthane protège pleinement l’appartement des "ponts thermiques" et de la possibilité de condensation.

Pour l'application de la mousse de polyuréthane nécessite un équipement spécial.

La mousse de polyuréthane est un matériau résistant à l'humidité et présentant de faibles caractéristiques de conductivité thermique. Lors de son installation, il n'est pas du tout nécessaire de recouvrir les murs de couches d'isolation hydraulique et anti-vapeur. Grâce à cela, il est très facile et rapide d’isoler n’importe quel mur, mais il est impossible de réaliser de tels travaux sans équipement spécialisé, ce qui est le principal inconvénient de cette méthode d’isolation.

Il est impossible de créer un revêtement mural thermo-isolant en mousse de polyuréthane pour les murs. Il est donc nécessaire de faire appel à des professionnels familiarisés avec la procédure d’isolation et disposant des outils techniques nécessaires pour effectuer ce type de travail. Certaines entreprises louent des équipements pour le traitement des murs avec de la mousse de polyuréthane, ce qui représente une excellente opportunité d’auto-isolation, nécessitant bien moins de coûts financiers que l’achat d’équipements coûteux.

Liège - Matériau isolant sous forme de plaques et de rouleaux de liège. Il est respectueux de l’environnement et totalement sûr pour les utilisateurs, ce qui est très important pour la décoration des salons. Grâce aux excellentes caractéristiques techniques du bois de liège, il peut à la fois isoler un appartement, lui apporter une isolation phonique de haute qualité et accroître l'attractivité des murs intérieurs.

L'isolation en liège ne peut être installée que sur des surfaces parfaitement lisses. Par conséquent, avant l'installation, les murs doivent être préparés pour la réparation. Pour commencer, il est nécessaire d'éliminer complètement les vieux matériaux de revêtement des surfaces, puis de recouvrir les murs d'un apprêt avec un antiseptique capable de protéger la pièce contre la contamination biologique - champignons et moisissures.

Le liège réchauffe non seulement, mais fournit également une bonne isolation acoustique

Ensuite, la ligne des murs. Le plâtre ou les plaques de plâtre sont utilisés à cet effet. Lors du nivellement avec des cloisons sèches, vous devez utiliser de la colle imperméable et de la mousse de montage de manière à ce qu’après l’installation des plaques, il ne reste ni vides ni cavités entre elles et le mur. Après avoir fixé les plaques de plâtre au mur, celles-ci doivent également être fixées avec des attaches en plastique telles que des «champignons» ou des ancrages.

Lorsque la base de cloison sèche ou de plâtre est sèche, vous pouvez commencer à installer un isolant en liège. Les feuilles de bois naturel ou des morceaux de matériau laminé sont soigneusement enduits d’une colle spéciale, puis appliqués fermement sur la base. Le chauffage d'un arbre à moelle est également le matériau de parement à part entière qui n'exige pas la finition ultérieure.

Outre leur facilité d'installation et leur attrait visuel, les matériaux en liège ont des caractéristiques positives, notamment le fait qu'ils ont une faible épaisseur. En d’autres termes, l’isolation ne réduit pas beaucoup la surface des salles revêtues, ce qui est très important pour les petits appartements urbains.

Penofol - mousse de polyéthylène, d’une épaisseur allant de 2 à 10 mm, vendue en rouleaux. D'une part, ce matériau est recouvert d'une feuille d'aluminium qui réfléchit la chaleur à l'intérieur des locaux revêtus. Avant d'installer le penofol, la surface des murs doit être préparée exactement comme pour l'installation du revêtement en bois de liège, après quoi vous pouvez fixer le matériau avec du ruban de construction.

Penofol doit être installé de telle sorte que son côté feuille soit face à la pièce. Une telle installation transformera la pièce en une sorte de thermos préservant parfaitement la chaleur. Les bandes de Penofol pour l'installation doivent être coupées en longueurs sur la hauteur de la pièce. Les rayures doivent être installées comme papier peint - bout à bout. Les joints sont en outre collés avec un ruban adhésif spécial, qui a également une surface en feuille.

Penofol est une isolation de haute qualité de l'appartement, qui peut être réalisée à la main, mais il est impossible d'y fixer des matériaux de parement épais. Pour une finition plus poussée des murs d'un appartement froid, il est nécessaire d'installer une caisse en bois ou en profil sur une couche de Penofol, sur laquelle les plaques de plâtre peuvent être fixées. Les cloisons sèches font face à du plâtre, du papier peint ou de la peinture.

Lors de l’installation de plaques de plâtre, il est nécessaire de laisser de petits espaces (environ 5 mm) qui garantissent une bonne circulation de l’air et empêchent la formation de condensation et l’accumulation d’humidité sur l’isolant. Penofol est l'un des meilleurs matériaux pour l'isolation thermique, qui peut être utilisé seul ou avec d'autres appareils de chauffage, par exemple avec de la mousse de polystyrène.

Les professionnels recommandent que, avant d'installer tout matériau de revêtement, examiner soigneusement les murs de l'appartement. Le travail d'installation ne peut être démarré que s'il n'y a aucune trace de moisissure sur les surfaces. Si les murs sont infectés, ils doivent d'abord être nettoyés et protégés de la récurrence du champignon, puis procéder à l'isolation.

Chaufferettes

Le réchauffement de la pièce contribuera à créer un microclimat acceptable dans votre maison, à la protéger des courants d'air et de l'humidité. L'isolation thermique des murs permet trois fois de réduire les coûts de chauffage de la pièce en hiver et de refroidissement en été. Après tout, l'isolation agit comme une sorte de bouclier qui empêche la circulation de l'air et protège le bâtiment des effets de facteurs externes. Malheureusement, la capacité de produire une isolation de la façade du bâtiment n'est pas toujours. Par exemple, il est conseillé de réaliser l'isolation thermique de la paroi d'extrémité de la construction du panneau de l'intérieur.

Contenu:

Les avantages de l'isolation thermique des murs intérieurs

  • Coût relativement faible.
  • Le réchauffement est possible à tout moment de l'année.
  • Il est possible de réchauffer l'ensemble du bâtiment ainsi que des pièces individuelles et même des murs.
  • Insonorisation de la chambre.

Parmi les aspects positifs, il convient également de souligner la disponibilité à s'épanouir: elle est à la portée de tout propriétaire. Il est également important de connaître les méthodes d'isolation des murs et de choisir le meilleur matériau pour cela.

Manières d'isolation des murs de l'intérieur

Pour l'isolation thermique à l'intérieur, les mêmes matériaux sont principalement utilisés que pour l'isolation à l'extérieur. Les isolants les plus populaires sont: la mousse de polystyrène, la laine minérale et les isolants mixtes à base d’amiante.

Isolation des murs de l'intérieur avec des cloisons sèches

L'isolation thermique à l'aide de plaques de gypse est une méthode simple et rapide d'isolation des murs. La distance minimale entre le mur de dépouille et la surface avant de la plaque est de trois centimètres. Plus cette distance est grande, plus l'isolant s'ajuste, respectivement, dans les creux de la structure. Cette méthode d'isolation thermique ne convient que pour les grandes pièces, car le mur en cours d'installation de la construction d'isolation thermique est sensiblement épaissi.

Le processus d'isolation des bâtiments de l'intérieur commence par l'installation d'une structure en profilés métalliques à une distance de deux centimètres du mur. Le cadre est préférable de monter le profil galvanisé. Sur la semelle du profilé de guidage, vous devez coller le ruban adhésif pour isoler la surface du contact avec le plâtre, protégeant ainsi la cloison sèche du froid transmis par le profilé métallique. De la laine minérale est ensuite placée dans la cavité du cadre obtenu (entre les profils de crémaillère). La lame d'air entre le mur du bâtiment et la cloison sèche est déjà isolée. Cependant, l'utilisation de laine minérale ou de mousse augmente considérablement la résistance à la chaleur de la structure.

En raison de sa structure et de son élasticité, le matériau remplit parfaitement la structure. La prochaine étape sera l'installation de cloisons sèches. Lorsque vous isolez des pièces très humides, ne les enregistrez pas. Il est préférable d'acheter du placoplâtre résistant à l'humidité. Au stade final, les carreaux de plâtre sont finis avec du papier peint.

Isolation des murs depuis l'intérieur de la laine minérale

L'isolation en laine minérale est l'une des options les plus économiques. Les avantages de la laine minérale comprennent la légèreté (ce qui est très important lors du transport de matériaux de construction et de l'isolation de vieilles structures) et une faible conductivité thermique. L'effet de "thermos" se produit en raison de l'apparition d'un coussin d'air entre les fibres minérales.

Le seul inconvénient de la laine minérale est peut-être qu'elle est assez hygroscopique. Par conséquent, si vous décidez d'isoler les murs de l'intérieur, vous devrez également prendre soin du pare-vapeur afin d'éviter la condensation. Pour éviter l’absorption d’humidité par la surface de l’isolant, il est recommandé d’isoler les parois de l’intérieur avec du Penofol, en même temps que le matériau isolant principal. Ce matériau a une propriété extraordinaire: il permet d'économiser jusqu'à 97% de chaleur. Une couche de pare-vapeur est appliquée sur le cadre de profilés métalliques après l’installation de laine minérale.

Penofol est un polyéthylène expansé spécial recouvert d’aluminium sous forme de feuille, qui présente des caractéristiques pare-vapeur et anti-bruit. La membrane du penofol comporte de petits trous qui permettent aux microparticules d’humidité de se déplacer dans une seule direction. Les feuilles de Penofol ont une faible épaisseur. En raison de sa flexibilité, ce matériau est facile à installer. Il ne nécessite pas de soins supplémentaires pendant le fonctionnement, ce qui constitue également un avantage indéniable.

Isolation des murs de l'intérieur de la penoplex

L'isolation thermique en polystyrène extrudé peut être réalisée même par des débutants peu expérimentés dans la construction. Rien de plus simple: les plaques Penoplex, que vous pouvez acheter ici http://penoplex-spb.ru, sont collées au mur. Dans le même temps, toute la surface de la dalle est traitée avec un adhésif. De petites rainures sur les bords de la plaque contribuent à la fixation fiable de la penoplex et améliorent l'étanchéité des articulations. Le polystyrène extrudé avec des bords lisses nécessite un encollage supplémentaire avec du ruban adhésif. Mousse comme colle, et sécuriser avec des vis.

Il n’est pas nécessaire d’isoler le penoplex dans le pare-vapeur, car la surface de la plaque est étanche à la vapeur. Une fine couche de plâtre appliquée sur la surface en polystyrène extrudé (pour une meilleure adhérence avec les matériaux de finition et une protection accrue contre le feu) protégera les murs des dommages et préparera une peinture ou un collage ultérieur avec un papier peint.

La technologie de l'isolation des murs de l'intérieur

Le processus d'isolation se déroule en plusieurs étapes. La séquence des opérations dépend principalement du matériau sélectionné. Isolation ou collé à la surface intérieure du mur, ou attaché à une conception spéciale.

Le plus courant est le schéma d’isolation des murs de l’intérieur, dans lequel les couches d’isolation sont disposées comme suit:

  • Garniture murale intérieure.
  • Petit dégagement de ventilation.
  • Membrane pour pare-vapeur.
  • Isolation

L'ensemble du processus d'isolation des murs peut être divisé en plusieurs étapes.

Préparation des murs

Lors de l'isolation avec des plaques minérales ou l'utilisation de cloisons sèches, il n'est pas nécessaire d'aligner les murs. Il suffit de nettoyer les murs des particules écailleuses des matériaux de construction et de finition, d'éliminer les saillies empêchant la fixation des matériaux d'isolation thermique et de procéder à un traitement fongicide (protection contre l'activité excessive du moule de la pièce). Petites irrégularités déguisées lors des travaux d'isolation et de finition.

La formation du cadre et la pose de l'isolant

À une courte distance du mur, un cadre est constitué de profilés en aluminium ou de barres de bois (selon le climat). Il convient de noter que le bois est sujet à l'assèchement et à la déformation lors de brusques changements de température. Le profil est fixé dans la direction verticale. L'épaisseur du cadre doit nécessairement correspondre à l'épaisseur de l'isolant et la distance entre les barres ou les profilés est calculée en fonction de la taille du matériau de finition (par exemple, une plaque de plâtre). Lors de l'isolation avec du polystyrène, il n'est pas nécessaire de construire un cadre.

La pose des matériaux isolants commence après l'achèvement de l'assemblage du cadre. Afin de produire une isolation des murs de l'intérieur, une couche d'isolation suffit. S'il est nécessaire d'installer la deuxième couche, vous devrez alors installer un cadre supplémentaire pour celle-ci. Souvent dans le domaine des radiateurs, l'installation d'isolant est difficile. Dans ce cas, vous devriez poser une couche de penofol.

Pose du pare-vapeur et finition

Le pare-vapeur protège les murs de la concentration d'humidité excessive dans les vides du matériau thermiquement isolant. Le film recouvert d'une feuille d'aluminium est le plus souvent utilisé comme pare-vapeur. Assurez-vous que la partie brillante du pare-vapeur fait face au mur intérieur de la pièce. Les feuilles du pare-vapeur se chevauchent. Pour améliorer l'effet, les joints sont collés avec du scotch métallisé.

Une fois l'isolation thermique terminée, la surface est revêtue de plaques de plâtre et de plâtre, puis peinte ou collée avec des panneaux décoratifs ou du papier peint. En ce qui concerne le choix des matériaux de finition, il n'y a pas de restrictions particulières.

Autres méthodes d'isolation des murs

Dans certains cas, la mousse est placée dans l'espace lors de la pose des murs. Le Penoizol est également utilisé au stade de la construction, qui est coulé dans des endroits difficiles à atteindre et des fissures.

Parmi les matériaux liquides, utilisez de la cellulose, qui est également coulée sous la dalle et dans les intervalles entre les briques. L'isolation en cellulose présente un certain nombre d'inconvénients: elle est inflammable, facilement exposée aux micro-organismes et infectée par la moisissure. Pour éviter cela, des retardateurs de flamme et des antiseptiques doivent être ajoutés à la pâte.

L’isolation au kérosène est l’un des moyens les plus simples mais peu coûteux d’isoler les murs. C'est une pâte liquide qui s'applique à la fois sur la surface du mur et dans les endroits difficiles d'accès. Pour obtenir l'effet du mur, vous devez recouvrir de 5 à 6 couches de pâte dont la consommation par mètre carré est de 250 ml. Cela rend ce type d'isolation murale, bien que coûteux, mais durable.

Lorsque l'isolation est utilisée dans des conduites d'eau ou de chauffage disgracieuses, il est facile de dissimuler un câblage supplémentaire dans la niche d'isolation. Par conséquent, l’isolation des murs de l’intérieur est une excellente raison d’améliorer les performances de la pièce et d’améliorer la conception de celle-ci.

Les meilleurs moyens d'isoler les murs de la maison de l'intérieur

Les constructeurs et les fabricants de matériaux isolants font valoir qu'il est possible d'isoler les maisons de l'intérieur, mais tout le monde s'accorde pour dire que dans la plupart des cas, l'isolation des murs de l'intérieur ne sera pas la meilleure solution. S'il existe une opportunité, il est préférable de l'isoler à l'extérieur chez soi. Toutefois, s’il n’ya pas de choix, vous devez étudier attentivement les caractéristiques et les règles de sélection et d’installation de l’isolant de manière à ce que l’isolation interne soit efficace, sûre et durable. Comment isoler les murs de la maison de l'intérieur et comment le faire?

Caractéristiques de l'isolation des murs à l'intérieur

À l'intérieur, il est possible d'isoler les murs uniquement dans les cas où il est impossible de modifier la façade du bâtiment ou lorsqu'il n'y a pas d'accès à la surface extérieure du mur. Il est recommandé d'éviter l'isolation des murs de l'intérieur de la maison car elle présente un certain nombre d'inconvénients importants:

  • Le point de rosée est déplacé dans la pièce. Le mur commence à geler à toute son épaisseur, le froid rencontre l'air chaud à la jonction du mur et de l'isolant, et des condensats se forment à sa surface. Cela a de nombreuses conséquences négatives: un champignon peut se développer sur un mur humide, l'efficacité du matériau isolant diminue, il traîne derrière le mur, s'effondre; de plus, la décoration décorative se détériore.
  • Un mur gelé perd ses propriétés d'accumulation de chaleur. Il devient difficile de contrôler la température de l'air dans la pièce - le chauffage des appareils ou la lumière directe du soleil dans la fenêtre accélèrent le réchauffement et refroidissent plus rapidement lors de l'aération.
  • Il est impossible de fournir une isolation thermique à 100%, car cela ne fonctionnera pas pour isoler les murs de l'intérieur sur toute leur surface - il y aura des ponts thermiques froids à l'intersection du mur extérieur avec les cloisons internes.
  • L'humidité de l'air dans la pièce augmente. Là encore, cela contribue à la formation de moisissures et est généralement nocif pour la santé. Pour assurer un bon échange d'air, il est nécessaire d'aérer en permanence l'appartement, ce qui entraînera une augmentation des coûts de chauffage.
  • La surface utile de l'appartement est réduite - en particulier si, en raison des conditions climatiques de la région, il est nécessaire d'installer une épaisse couche d'isolant pour les murs de la maison.
  • Si le travail d'isolation n'est pas effectué avant la réparation dans la pièce, vous devez démonter tous les éléments décoratifs, ce qui complique les travaux et les rend plus coûteux.

La conséquence la plus dangereuse de l'isolation interne devient le condensat à l'intérieur, ce qui accélère la destruction des murs et la détérioration des matériaux de finition. Ceci peut être partiellement évité en calculant avec précision l'épaisseur requise de la couche d'isolation et en choisissant le bon matériau. Ainsi, l’isolation de la maison de l’intérieur - c’est cher et dangereux, mais parfois inévitable.

Comment éviter la condensation

Si vous devez encore faire face à l'isolation interne, vous devez comprendre avant de savoir comment isoler la maison de l'intérieur, s'il est possible d'éviter les conséquences négatives. La sécheresse des murs à l'intérieur de la maison peut être assurée si le point de rosée est protégé de l'humidité.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • Utilisez une membrane multicouche de haute qualité pour l'imperméabilisation. Le film de polyéthylène ne convient pas. En outre, il doit être correctement posé - superposé, avec des joints d'étanchéité.
  • Choisissez un appareil de chauffage avec une perméabilité à la vapeur minimale. Si le matériau dont sont faits les murs de la maison est supérieur, l'humidité formée entre l'isolant et la surface du mur ne se condensera pas mais ira à l'extérieur.
  • Installez l'isolant près du mur. Pour ce faire, la colle doit être appliquée dans une couche même continue, pas des balises.
  • Assurer une ventilation forcée de la pièce et installer des fenêtres munies de vannes d’échange d’air.
  • Calculez avec précision l'épaisseur de la couche d'isolant. Il est impossible de se concentrer sur les paramètres moyens, car les murs ne peuvent être correctement chauffés qu’en prenant en compte toutes les caractéristiques d’un matériau, d’une pièce et des caractéristiques climatiques de la région.
  • Traiter le mur chauffé avec des agents antifongiques et antibactériens. Vous pouvez utiliser un apprêt antiseptique spécial. Vous ne pouvez vous mettre au travail que lorsque la surface du mur est complètement saturée et sèche.

Lors de l'isolation de l'appartement de l'intérieur, il est très important de se débarrasser de tous les ponts thermiques possibles. Ils se forment aux joints des plaques d’isolation et aux endroits où le mur est relié aux plafonds et aux cloisons internes. Pour améliorer l'efficacité de l'isolation, vous devez poser un matériau isolant en appelant les murs intérieurs, le sol et le plafond.

Le choix du matériau d'isolation thermique et la technologie d'installation d'isolant

Laine minérale

Il n'est pas recommandé de choisir ce matériau, car il est impossible d'isoler suffisamment le mur de l'appartement de l'intérieur. Cependant, la laine de coton étant la plus facile à utiliser et moins chère que les autres options, ils ont donc souvent recours à cette méthode.

Vata existe en deux versions:

S'il n'y a pas d'autre choix, il est préférable d'utiliser du coton sous forme de plaques - cet isolant est plus dense, offre une meilleure résistance thermique, ne se dépose pas dans le temps. Le type de laine enroulée se caractérise par une perméabilité à la vapeur trop élevée, elle absorbe bien l'humidité, de sorte que les murs chauffés par celle-ci seront probablement mouillés. Cependant, la probabilité de pénétration d'humidité sous l'isolant est également valable lors de l'utilisation de plaques d'une densité de 75 kg / m3. Pour réduire le risque de condensation, appliquez un bon matériau isolant et installez correctement l'isolant.

Le réchauffement de l'intérieur avec de la laine minérale s'effectue comme suit:

  1. À distance de la surface du mur, un cadre est constitué de lattes de bois ou d'un profilé en aluminium.
  2. Sous le cadre est posée la première couche de laine minérale. Il est nécessaire de le coller au mur le plus près possible.
  3. La deuxième couche de dalles de laine de basalte est placée entre les longerons avec des joints décalés par rapport à la première couche.
  4. La couche de membrane pare-vapeur est posée.
  5. Sur le cadre est monté cloison sèche.

En raison de la nature du pare-vapeur en laine minérale, une attention particulière doit être portée lors de l'isolation des murs intérieurs. Vous ne pouvez pas utiliser de pellicule plastique, vous avez besoin d’une membrane multicouche plus étanche à la vapeur. Il peut être fixé au cadre en bois avec une agrafeuse, nécessairement superposé; il est attaché au profil avec du ruban adhésif double face.

Le chevauchement lors de la pose de la membrane doit être d’au moins 100 mm, les joints doivent tomber sur les éléments du cadre et être collés fermement. Le pare-vapeur doit venir sur la surface adjacente au mur. Les points de contact de la membrane avec les surfaces doivent également être scellés. Le mastic liquide est appliqué sur le mur, le tuyau ou une autre structure, puis la membrane est pressée contre la jonction; après séchage du mastic, la membrane est fixée avec du scotch.

Une installation de haute qualité réduira, mais n'éliminera pas complètement le risque de condensation lors de l'utilisation de laine minérale. Il est préférable d’envisager d’autres types d’isolants polymères pour les murs de l’intérieur.

Styrofoam et EPS

La mousse de polystyrène, ou de la mousse, appropriée pour l'isolation des murs de l'appartement de l'intérieur est beaucoup mieux. Ceci est facilité par ses caractéristiques:

  • faible conductivité thermique due à la présence d'air dans les cellules du matériau;
  • faible perméabilité à la vapeur et hygroscopicité presque absente;
  • haute résistance, y compris la compression et la déchirure;
  • petit poids;
  • facilité de traitement avec vos propres mains - vous pouvez couper le matériau avec un couteau ordinaire.

Un polystyrène lisse ou extrudé de densité suffisante même avec une épaisseur relativement petite fournira une isolation thermique suffisamment efficace de la pièce. Il est recommandé de le choisir non seulement pour la facilité d’installation, mais aussi parce qu’il est possible d’isoler le plus efficacement possible l’appartement: il ne laisse pas passer l’humidité, de sorte que le condensat n’apparaisse pas. L'essentiel est de bien coller les plaques de mousse, en scellant les joints et en assurant un ajustement serré au mur.

En appliquant du polystyrène expansé pour l'isolation thermique de locaux d'habitation, il est important de prendre en compte certains de ses inconvénients. Donc, cela ne protège presque pas contre le bruit. De plus, lors de la combustion, il libère des composés toxiques dans l'air. Le coût élevé de l'EPPS est un autre inconvénient, compensé par le fait que vous n'avez pas besoin d'installer de membrane pare-vapeur et que vous n'avez pas à refaire l'isolation en raison de la destruction de l'isolation, comme dans le cas d'une mauvaise installation de laine de roche.

Les isolants en polystyrène des murs intérieurs doivent avoir une densité élevée de 25-30 kg / m3. La densité peut être déterminée par marquage, qui a la forme "PSB-S-25", 25 désignant le paramètre souhaité.

L'installation de plaques de polystyrène expansé sur la paroi interne est réalisée comme suit:

  1. La surface du mur est nettoyée, apprêtée et séchée.
  2. Les plaques d'isolation sont collées en rangées avec des joints décalés. Il est conseillé d’utiliser de la colle polyuréthane appliquée sur toute la surface de la plaque en mousse.
  3. De plus, les plaques sont fixées avec des chevilles en plastique spéciales.
  4. Les joints sont scellés avec du mastic à la silicone, les grandes fentes sont remplies de mousse de montage.
  5. Sur le dessus de l'isolation recouvrant la fibre de verre renforcée. Sur le dessus, vous pouvez mettre le plâtre sous la garniture décorative. Une autre option - au lieu de renforcer, coller immédiatement la cloison sèche.

Il y a une autre façon de monter. Aux extrémités longues des plaques PPP, des rainures sélectionnées sous forme de coins sont sélectionnées. Deux plaques sont jointes, la couture est scellée. Ensuite, une planche de bois est insérée dans la rainure. La structure résultante est fixée au mur avec des vis. Cette méthode est plus pratique car il est possible de réchauffer la pièce plus rapidement et plus économiquement. De plus, les panneaux peuvent être utilisés comme cadre pour la fixation de cloisons sèches.

Dois-je envisager d'autres options

Il existe une isolation plus moderne des murs de l'intérieur: mousse de polyuréthane, plâtre isolant, mousse de polyéthylène et même peinture thermique à base de céramique. Parmi eux, l'attention mérite peut-être le premier matériau; d'autres options ne conviennent pas pour isoler l'appartement de l'intérieur. La mousse de polyuréthane est une mousse classique, similaire à celle de l’ensemble, qui est appliquée sur une surface isolée thermiquement à l’aide d’un pulvérisateur spécial.

Le matériau est bon car il s'engage de manière fiable avec n'importe quelle surface, pénètre dans toutes les fissures, est monolithique et étanche à la vapeur. Il gèle rapidement et ne forme pas de ponts thermiques. Cependant, la mousse de polyuréthane est assez chère et travailler avec elle-même ne fonctionnera pas.

Ainsi, s’il est nécessaire d’isoler les murs de l’intérieur, il est préférable d’utiliser du polystyrène expansé. Cet isolant thermique présente les caractéristiques les plus appropriées et son installation par vous-même n'est pas difficile. En ce qui concerne la technologie de l'isolation, elle protégera efficacement la maison du froid.

Comment isoler les murs de l'intérieur de l'appartement ou de la maison et comment le faire correctement

Les nouveaux matériaux de construction, composés de plusieurs couches, tiennent bien au chaud. Les maisons construites à partir de celles-ci sont beaucoup moins chères à entretenir que les bâtiments de l'ère soviétique, construits en briques ou en panneaux de béton armé. Ceci est particulièrement visible pendant la saison de chauffage - pour une maison construite avec des matériaux modernes, le support de chaleur sera beaucoup moins nécessaire. Mais après tout, personne ne va démolir la plupart des vieilles maisons soviétiques et beaucoup d’entre nous y vivons. Alors, parlons aujourd'hui de la manière d'isoler les murs de l'intérieur d'un tel bâtiment ou de tout autre bâtiment et de le faire correctement.

Est-ce qu'ils isolent les murs de l'intérieur?

De nombreux constructeurs et fabricants d'isolation professionnels en discutent avant d'être enroués. Quelqu'un a dit que cet événement ne ferait rien, tandis que d'autres objectent - ils disent qu'un bon résultat est obtenu lorsque les murs de la salle sont recouverts d'un matériau isolant. Mais les deux côtés affirment unanimement que l’isolation de façade est une option bien plus efficace que l’isolation des murs intérieurs.

Et qu'en est-il de nous, habitants ordinaires des immeubles à panneaux, dont les minces murs gèlent en hiver? Après tout, l’isolation d’une telle maison à l’extérieur n’est pas une tâche aisée et, dans certains cas, totalement impraticable. Après tout, il existe différentes situations: par exemple, la proximité de la cage d'ascenseur ou de la cage d'escalier. Et vous ne pouvez pas toucher les façades des monuments architecturaux, des maisons du centre historique et celles décorées avec des matériaux coûteux. Et vous n'allez pas aller à l'encontre des autorités de la ville, vous devez donc geler.

Un peu pour clarifier cette situation peut être adressé à la GOST et au SNIP, publiés après l'effondrement de l'URSS. Ils indiquent clairement que c'est la partie avant du bâtiment qui doit être isolée et que dans la maison, il doit y avoir une pierre, du béton ou de la brique. Ils forment la couche dite «froide», qui devrait avoir une faible perméabilité à la vapeur et une bonne chaleur.

Quelle est la mauvaise isolation du bâtiment de l'intérieur

Afin de comprendre pourquoi tant de spécialistes luttent contre le réchauffement interne, examinons en détail toutes ses lacunes. Certaines ne sont pas particulièrement significatives, mais il y en a qui vous feront réfléchir à la faisabilité de l'entreprise. En tout cas, connaissant les conséquences possibles, nous devons agir avec beaucoup de prudence. Alors, quelles sont ces conséquences désagréables?

  • Tout d'abord, la surface de la pièce recouverte d'un isolant thermique va considérablement diminuer - c'est un fait. Par exemple, après avoir effectué un réchauffement interne des murs dans une pièce de 20 mètres carrés, on constate qu’il manquait 0,5 à 2 mètres carrés d’espace utilisable.
  • Il est possible de poser un isolant uniquement dans une pièce d'où tout est enlevé ou poussé loin des murs. Autrement dit, il sera problématique d’utiliser cette salle pendant un certain temps, ce qui n’est pas très pratique.
  • Il n’est pas possible d’envelopper des murs avec de l’isolant. Il est nécessaire de prévoir une ventilation supplémentaire et des mesures pour protéger l'isolant thermique de la condensation. Sinon, l'isolation échouera rapidement.
  • En effectuant l'isolation selon toutes les règles, sans rien oublier, vous pouvez être surpris de constater que cela vous coûtera beaucoup d'argent.

Si vous écoutez les opposants au réchauffement de l'intérieur des murs, vous en apprendrez beaucoup sur les processus physiques désagréables se déroulant à l'intérieur de l'isolant. Malheureusement, ce ne sont pas des histoires du tout, mais des faits évidents. Par exemple, il s’agit de la formation de moisissure, du ruissellement des eaux d’évaporation. De tels phénomènes détruisent lentement mais sûrement l'intérieur de la pièce. Et parfois, même les éléments de support de la structure peuvent être endommagés. Mais tout cela ne se produit que lorsque le processus de régulation de l'humidité n'est pas correctement débogué.

Nous allons révéler le secret de ce qui se passe à l'intérieur des murs isolés.

En été, même s'il fait chaud, rien de spécial ne se passe sous les murs. Mais dès que le froid arrive, la température de l'air à l'intérieur de l'appartement commence à différer fortement de la température extérieure. Et ici, les murs chauffés de l'intérieur peuvent se manifester dans toute leur splendeur. Toute la force du gel et du vent tombe sur les épaules des murs extérieurs, officiellement appelés "structures fermantes".

Le principal ennemi des murs isolés de l'intérieur est une eau ordinaire si inoffensive. Une fois qu'il gèle, il se transforme en un puissant ennemi, déchirant parfois les murs de l'intérieur et augmentant les fissures dans les joints. Et l'isolation humide cesse de remplir sa fonction d'isolation. Et dès qu'il se réchauffe, des bactéries et des champignons nuisibles commencent à faire rage, pour lesquels l'eau est la vie. Cette image disgracieuse est parfois un réchauffement des murs de l'intérieur, qui peut toutefois être résolu, mais plus sur cela plus tard.

Peut-être que personne ne comprendra pourquoi la température de l'air extérieur et l'humidité des murs chauffés sont si étroitement liées. Il s'avère que la vapeur d'eau est condensée dans l'air à une certaine température. C'est ce qu'on appelle le «point de rosée de la construction». Lorsque cette température est atteinte, des gouttelettes d'eau, du condensat, se forment sur des surfaces bien refroidies. Le point de rosée a une valeur flottante, qui augmente avec l’humidité croissante de la pièce. Si l'humidité atteint 100%, la température de l'air est égale au point de rosée. Cependant, ceci est légèrement approximatif - nous ne nous intéresserons pas aux formules complexes.

Selon les règles sanitaires applicables aux appartements et aux maisons, la température de l’air qu’ils contiennent devrait être comprise entre 20 et 22 degrés. Et l'humidité est optimale pour vivre - 55%. Le point de rosée dans ces conditions est important, plus 10,7 degrés Celsius. Ainsi, si l'une des couches du mur isolé a atteint une telle température, des condensats apparaîtront inévitablement sur celle-ci. Comme en hiver on allume le chauffage, les murs intérieurs se réchauffent. Les fluctuations de la température extérieure font que le point de rosée se déplace à l'intérieur des murs - plus il fait froid dans la rue, plus il est éloigné de la façade.

La forme exacte du point de rosée dépend de plusieurs facteurs. C'est l'emplacement des couches de la structure les unes par rapport aux autres et leur épaisseur. Par exemple, imaginons une situation dans laquelle le mur n'est pas isolé et que le point de rosée est à l'intérieur. Ensuite, lorsque vous allumez la caméra thermique, vous pouvez voir sur son écran que des rayons de chaleur émanent du mur. Et peu importe combien de chaleur vous chauffez une pièce dans un tel bâtiment, il sera toujours froid, car il dégage de la chaleur à l'extérieur.

Si la façade du bâtiment est isolée, le mur peut être complètement chauffé, cela économise une chaleur précieuse. Et le point de rosée se rapproche de la façade, dans la couche isolante. Pour cette raison, les façades ventilées ont été inventées - après tout, l'isolant doit être ventilé pour le séchage. Sinon, il va perdre ses propriétés.

Si les murs sont isolés de l'intérieur, en hiver, la couche d'isolation thermique ne leur permet pas de chauffer l'air. Par conséquent, les murs porteurs, gelés au sol, commencent à s’effondrer plus rapidement. En règle générale, le point de rosée est situé à l'intérieur du mur et se déplace avec une température croissante en son milieu. Dans ce cas, le condensat apparu entre l'isolant thermique et le mur annule presque l'effet de réchauffement. L'eau gelée et la colle sur laquelle l'isolation est plantée détruisent. Et puis, sur les murs humides, le moule prospère et un champignon apparaît. Rien de bon, en un mot.

Comment éviter les conséquences désagréables avec l'isolation interne

Il est difficile de tenir, selon toutes les règles, des mesures pour réchauffer les murs à l'intérieur. Ceci est fait seulement quand il est interdit de chauffer la façade, ou tout simplement de ne pas y accéder.

Après avoir ouvert le code de règles SP 23-101-2004 intitulé «Conception de la protection thermique des bâtiments», on peut lire qu’il n’est pas fortement recommandé d’isoler la partie intérieure des murs pour l’isolation. La raison en est que l'humidité peut s'accumuler dans cette couche d'isolation thermique. Si, toutefois, il est vital et nécessaire d’isoler le mur de l’appartement de l’intérieur, il est nécessaire de poser un pare-vapeur de haute qualité dans une couche continue, qui doit être durable.

Ainsi, si nous voulons que nos murs soient chauds et secs, nous allons essayer de protéger la partie où le point de rosée sera de l'humidité. Quelles mesures devraient être prises pour cela? En général, ils ne sont pas nombreux.

1. Le film pour le pare-vapeur est choisi de la plus haute qualité et, lorsqu’il est assemblé, tous les joints sont soigneusement scellés.

2. Le matériau isolant thermique ne doit pas avoir une très grande perméabilité à la vapeur. Le plus bas, mieux c'est. Idéalement, l'indicateur de perméabilité à la vapeur du mur porteur est supérieur à celui d'un isolant thermique. Dans ce cas, la vapeur va sortir.

3. Lorsque nous collons une isolation, nous essayons de la garder aussi courte que possible du mur. Ne pas utiliser la méthode «balise» pour la coller, il est préférable d'appliquer de la colle avec un peigne afin d'assurer un contact complet de l'isolant avec le mur.

4. Pour réduire l'humidité dans l'appartement, utilisez une ventilation mécanique. Sur les fenêtres mis des vannes.

5. L'épaisseur de la couche isolante isolante doit être soigneusement calculée en tenant compte des caractéristiques de sa zone climatique. Il n'est pas recommandé de prendre l'isolant plus mince que cette valeur calculée.

6. Avant de procéder à l'isolation des murs, il est nécessaire de les traiter avec un composé spécial qui empêche l'apparition de champignons et de moisissures. Il est possible de commencer à chauffer seulement après que les murs ont complètement séché.

L'élimination des "ponts froids" est l'une des priorités. Après tout, dans les endroits où les murs porteurs sont reliés au plafond, ainsi qu’aux murs à l’intérieur du bâtiment, l’isolation ne fonctionnera pas. Par conséquent, il est nécessaire d’imposer un isolant thermique à ces zones problématiques, en appliquant un pare-vapeur. Ensuite, ils peuvent être déguisés avec de fausses colonnes ou des boîtes.

Choisir l'isolation

Laine minérale traditionnelle

Décidant qu'il vaut mieux réchauffer les murs de l'intérieur, la plupart des gens choisissent généralement la laine minérale. Il est simplement posé à l'intérieur de la construction en cloison sèche. Le pare-vapeur est négligé, les travaux sont effectués rapidement, le matériau est bon marché, mais le résultat ne peut pas plaire. Cette méthode d'isolation n'apporte pas les avantages souhaités, mais est au contraire très nocive. C'est particulièrement grave si elle est isolée avec de la laine minérale ordinaire en rouleaux - son coefficient de résistance thermique est trop faible.

Les amateurs de laine minérale disent que cela «respire», mais c'est tout simplement mauvais. En raison de ces propriétés, il ne convient pas du tout pour l'isolation thermique interne. À travers les fibres de ce matériau, l’humidité est sélectionnée jusqu’au point de rosée, puis la laine minérale l’absorbe. Il existe bien sûr des variétés spéciales, dont les caractéristiques sont similaires à celles du type mousse de polystyrène expansé, mais elles ne donnent pas une garantie absolue de la sécheresse.

Même si vous collez ce matériau avec le plus grand soin et la meilleure colle, veillez à ce que le pare-vapeur soit de haute qualité: le risque d'humidité persistera. Et tout cela parce que la perméabilité à la vapeur de la laine minérale est bien meilleure que celle des murs du bâtiment. Et tout le travail ira à l'égout, et l'argent sera jeté au vent, si à la fin il y aura des gouttes boueuses sur les murs. Une conséquence encore plus désagréable est l'apparition du champignon.


La paroi interne est isolée avec de la laine minérale pressée.

Polystyrène expansé - extrudé et ordinaire

Aujourd'hui, ce matériau est considéré comme le meilleur isolant pour isoler les murs de l'intérieur. Mettant de côté le réchauffement traditionnel des murs avec de la laine minérale de l'intérieur, il est de plus en plus utilisé dans les pays européens ainsi qu'en Russie. Après tout, ce matériau possède les propriétés les plus appropriées pour l’isolation. Ensuite nous les listons.

  • Styrofoam conduit extrêmement mal la chaleur.
  • Il n’absorbe presque pas l’humidité et sa perméabilité à la vapeur est très faible.
  • Ce matériau peut facilement supporter des charges très importantes.
  • Il ne se soucie ni d'une compression forte ni d'une force de rupture importante.
  • Le polystyrène expansé pèse très peu, et il est également facile à manipuler - il se coupe facilement avec un couteau. Par conséquent, l'installation de telles plaques n'est pas difficile.

Ainsi, si on utilise de la mousse de polystyrène, de type mousse ou extrudée, il est possible de normaliser toute la structure au moyen d'une couche mince. Après tout, un matériau qui n'absorbe pas l'eau ne changera pas seulement ses propriétés en tant qu'isolant thermique. De plus, il empêchera l'humidité d'atteindre le point de rosée. Ainsi, lors de son utilisation, vous ne pourrez facilement pas poser de pare-vapeur. Seulement sur les "ponts froids" ne pas oublier. Isoler ces endroits où les dalles sont connectées les unes aux autres et adjacentes aux murs est facile. Ici, vous pouvez appliquer de la mousse de polyuréthane et fixer les plaques les unes aux autres et au mur. Mais vous devez appliquer la mousse sur toute la surface de la feuille.

Et pour plus de commodité, les fabricants produisent des plaques de mousse avec un bord spécial avec des bords en gradins. De ce fait, les joints sont lisses et hermétiques.


Polystyrène expansé avec dragage.

Monter ces plaques à l'intérieur de l'appartement peut être exactement le même que sur la façade du bâtiment. Pour ce faire, utilisez un type de plaque à cheville. De plus, les plaques sont mises sur la colle.


La paroi interne est isolée avec du polystyrène expansé.

Il y a de la mousse de polystyrène et moins - il est mal protégé du bruit. Et il peut s’effondrer si sa température dépasse 80 degrés Celsius. Mais cela n’est pas aussi pertinent dans notre cas, de même que le fait que les plaques de PSE peuvent être dissoutes dans des solvants organiques.

Mousse de polyuréthane - un excellent appareil de chauffage moderne

Et comment isoler les murs de la maison de l'intérieur qualitativement et rapidement? Une telle question a sûrement été posée par beaucoup. Dans ce cas, l’utilisation de mousse de polyuréthane est la meilleure option. C'est un merveilleux isolant thermique. Son coefficient de conductivité thermique est de 0,025 watts par mètre par Kelvin. Les cellules scellées en mousse de polyuréthane sont remplies d’air ou de gaz inerte. L'humidité ne peut pas pénétrer à l'intérieur, de sorte que ce matériau ne soit pas mouillé et ne laisse pas passer l'eau. Et lors de l'utilisation, il n'a pas besoin d'être imperméabilisé.

Cependant, ces avantages de la mousse de polyuréthane comme isolant ne s'arrêtent pas là. Il est également très pratique à utiliser car ce matériau n’a pas besoin d’être collé ni monté dans un cadre spécial. Tout est beaucoup plus simple - il est pulvérisé directement sur le mur. La composition est composée de deux composants qui, se combinant, moussent sur le plan du mur. En quelques secondes, la mousse de polyuréthane gèle. Lorsque vous utilisez cette méthode, vous pouvez compter de nombreux avantages.

  • Ce matériau a une excellente adhérence sur pratiquement toutes les surfaces. Il peut être pulvérisé sur le plafond et les «ponts froids» peuvent être scellés avec.
  • La mousse de polyuréthane est si étroitement associée au mur qu’elles ne forment qu’un tout. L'humidité ne peut pas atteindre le point de rosée.
  • Étant donné que le revêtement par pulvérisation ne comporte pas de joint et ne forme pas de fissures, nous pouvons isoler les parois de toute configuration. Bien qu’une pièce ronde, même une pièce à angles courbes, la mousse de polyuréthane résoudra tout cela.
  • Le travail étant extrêmement rapide et nécessitant un peu de matériel, il peut être économisé en expédition et en stockage.
  • En utilisant un filet de nylon, vous pouvez enduire cette isolation en utilisant la technologie des façades.

Quoi d'autre peut isoler les murs à l'intérieur?

Il y a des recherches, chaque année, tous les nouveaux matériaux de construction sont produits. Certains peuvent être utilisés pour l'isolation interne des appartements. Parfois, les fabricants louent tellement un nouvel outil, avec force et force qui en vantent les mérites. Et à propos des lacunes, ils se sont tus modestement. Nous donnons des exemples.

Enduit chaud - spectaculaire, mais hygroscopique et très bonne perméabilité à la vapeur. De plus, il retient beaucoup moins la chaleur que les matériaux en mousse.

Le polyéthylène expansé revêtu d’une feuille d’aluminium résiste bien au chaud. Mais c'est assez compliqué à installer. Le fait est que lors de son utilisation entre le mur et ce matériau, il doit exister un intervalle d'air. Et par le haut, sous la doublure, il est également nécessaire de laisser un vide. Tout faire parfaitement au-delà du pouvoir de nombreux professionnels.

Une couche d'un millimètre d'isolant thermique en céramique liquide équivaut à cinq centimètres de laine minérale. Ce matériau est un ensemble de bulles contenant de l'air. La conductivité thermique des céramiques varie de 0,8 à 0,15 et celle de l'air à 0,025 watts par mètre par Kelvin. Où les fabricants ont-ils pris ce coefficient de 0,0016 pour la céramique liquide? On dirait un bluff.

Le matériau peu étudié appelé «peinture thermique» peut être bon, mais il y a des exemples où rien de bon n'est arrivé avec son utilisation. Nous verrons ensuite.

Calculer l'épaisseur de l'isolation

Nous avons donc découvert s’il était possible de chauffer les murs de l’intérieur et comment le faire correctement. Ensuite, nous avons choisi le matériau qui nous convient le plus. Cela reste une question importante - le calcul de l'épaisseur requise de l'isolant.

Tout d’abord, mesurez l’épaisseur de la paroi D et déterminez R - la résistance réelle au transfert de chaleur. Nous utilisons la formule:

L est le coefficient de conductivité thermique du matériau. Par exemple, prenons un mur de briques de 50 centimètres d'épaisseur. Nous obtenons ce qui suit:

R = 0,5 / 0,47 = 1,06 mètre carré de degré Celsius par watt.

À Moscou et dans sa région, la valeur standard de cet indicateur est de 3,15 et plus. Nous calculons la différence, ce qui correspond à 2,09 mètres carrés de degré Celsius par watt. Cette différence doit être compensée par l'isolation des murs.

Pour déterminer l'épaisseur de l'isolation, il faut utiliser la formule inverse:

Pour le polystyrène expansé, par exemple (L = 0,042), on obtient la valeur suivante:

D = 0,042 ∗ 2,09 = 0,087 mètre, sinon 8,7 centimètres. Il est préférable de prendre avec une marge - 10 centimètres, alors le point de rosée sera certainement à l'intérieur de l'isolant.

Top